Vaccin contre la Covid: le major général Dany Fortin à la tête d’un groupe d’experts en soutien à la distribution

0
464
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le major-général Dany Fortin sera à la tête d’un groupe d’experts en planification militaire travaillant avec Santé Canada et l’Agence de santé publique du Canada en soutien à la distribution du vaccin.

Le Canada est en bonne position pour obtenir des vaccins contre la COVID-19 grâce à la préparation qui a eu lieu au cours des derniers mois, affirme l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et, alors que l’effort qui vise à fournir un accès à la vaccination pour tous les Canadiens se poursuit, la ministre de la Santé, Patty Hajdu, et le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, ont annoncé ce vendredi 27 novembre que le major général Dany Fortin et d’autres officiers généraux, ainsi que les Forces armées canadiennes et le ministère de la Défense nationale viendront épauler les efforts du gouvernement.

Désigné pour superviser la planification logistique, le major général Dany Fortin que l’on a nommé vice-président de la logistique et des opérations à l’ASPC, possède une vaste expérience de la direction d’opérations complexes, notamment la mise sur pied en 2018 de la mission de l’OTAN en Irak, dont il fut le premier commandant.

Issu de l’artillerie, le major-général Dany Fortin a un parcours impressionnant. Diplômé du Collège militaire royal Saint-Jean (CMR) Saint-Jean, il a obtenu sa commission à titre d’officier de l’artillerie en 1991 et s’est joint au 5e Régiment d’artillerie légère du Canada à Valcartier. Il a, notamment, commandé le 5e Régiment (2007-2009), le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (2013-2015) et la 1re Division du Canada (2018 à 2020). En 2018-2019, il a été commandant de la mission de l’OTAN en Irak. Il est actuellement le chef d’état-major du Commandement des opérations interarmées du Canada à Ottawa en Ontario.

Formé également aux Etats-Unis, avec lesquels la défense canadienne est très intégrée, ce père de famille de 52 ans a aussi été commandant-adjoint des opérations du 1er Corps de l’armée américaine entre 2015 et 2017, avec plusieurs missions en Asie-Pacifique. Il avait été précédemment déployé en Bosnie, avec les Casques bleus de l’ONU, ainsi qu’en Afghanistan où il fut notamment chef d’état-major des troupes canadiennes dans ce pays.

Dany Fortin a également participé à la planification des missions des FAC dans les établissement de soins de longue durée touchés par la Covid lors de la première vague de la pandémie. Les rapports produits par les militaires après avoir travaillé dans ces établissements ont amené les autorités civiles à rédiger de nouvelles directives sur les soins aux aînés.

«Depuis le début de la pandémie, le ministère de la Défense nationale et les Forces de l’armée canadienne (FAC) ont épaulé la population canadienne. En cette période critique, le major général Dany Fortin dirigera une équipe de planificateurs militaires avec l’Agence de la santé publique du Canada pour appuyer les efforts de distribution du vaccin. Les FAC sont prêtes et disposées à réagir là où l’on aura besoin de nous.», a déclare le ministre de l Défense nationale, Harjit Sajjan.

Vaste expérience et expertise logistique

Les FAC ont une vaste expérience et une expertise logistique qui peuvent aider avec la planification de la logistique et exécuter les opérations. À cette fin, 27 membres du personnel des FAC, auxquels d’autres se joindront, sont détachés à l’ASPC. On compte parmi eux des spécialistes de la logistique, des planificateurs d’opérations, des pharmaciens, des administrateurs des soins de santé, des ingénieurs et des experts de la technologie de l’information.

Pendant ce temps en Ontario, le gouvernement de Doug Ford s’en remet lui aussi un ex-militaire, l’ancien chef d’état-major de la défense Rick Hillier, pour organiser la campagne de vaccination de la province.

La distribution du vaccin contre la COVID-19 sera complexe sur le plan de la logistique compte tenu de la géographie du Canada, des exigences d’entreposage du vaccin à une température extrêmement froide, de la distribution du vaccin dans des collectivités éloignées et isolées, et de la coordination des activités entre les différents ordres de gouvernement.

Le personnel des FAC, secondé par l’ASPC, s’occupera de prévoir et d’éliminer les obstacles potentiels.

«Tandis que les experts et les scientifiques du gouvernement du Canada examinent la sécurité des candidats pour le vaccin de la COVID-19, nous collaborons avec les provinces et les territoires pour préparer la distribution. Le leadership éprouvé et l’expérience unique du major général Dany Fortin sont des atouts solides pour les efforts de planification du gouvernement. Lorsque le vaccin sera prêt, le Canada sera prêt.», a pour sa part déclaré la ministre de la Santé, Patty Hajdu.

En plus du major général Dany Fortin, le brigadier général Simon Bernard et la brigadière générale Krista Brodie assisteront l’Agence de la santé publique du Canada avec la coordination et la planification de la logistique.

Le personnel des FAC aidera à la mise sur pied du centre des opérations qui supervisera le déploiement du vaccin, coordonnera les efforts de distribution du vaccin, surveillera les conditions d’entreposage et d’administration du vaccin et mettra en œuvre la stratégie.

Il renforcera les plans par l’intégration d’outils d’atténuation des risques et l’organisation d’exercices prédéploiement. Au début de la pandémie, les membres des FAC ont aidé l’ASPC à déplacer de l’équipement médical indispensable et de l’équipement de protection individuel et récemment, ils l’ont aidé en soutenant la planification relative au vaccin.

De la même manière, les forces opérationnelles interarmées régionales des FAC de différents endroits au pays sont prêtes à contribuer à la logistique et à la planification pour soutenir les provinces et les territoires. 

«Cette interface militaire-civile », explique le communiqué de l’ASPC» est semblable à l’approche adoptée par les FAC pour organiser une intervention en cas d’urgence nationale (des inondations aux feux de forêt) et elle permet aussi de cibler rapidement les futures demandes d’assistances potentielles.»