Le ministre Sajjan a assisté au Dialogue de Manama

0
83
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan, a participé de façon virtuelle le 5 décembre au Dialogue de Manama organisé par l’Institut international d’études stratégiques au Royaume de Bahreïn.

Le ministre Sajjan a souligné l’engagement du Canada à promouvoir la paix et la sécurité au Moyen‑Orient et a insisté sur l’importance du multilatéralisme et de la coopération mondiale pour relever efficacement les défis actuels et futurs auxquels est confrontée la communauté internationale. Le ministre s’est entretenu avec ses homologues au sujet de l’opération IMPACT, dans le cadre de laquelle le Canada est un membre actif de la Coalition mondiale de lutte contre Daech et un chef de file parmi les participants à la mission de l’OTAN en Irak. Le ministre a également souligné les contributions des Forces armées canadiennes à d’autres opérations régionales, notamment les opérations ARTEMIS, CALUMET, PROTEUS et JADE.

Le Dialogue de Manama est un sommet annuel sur la sécurité qui réunit des ministres du gouvernement, ainsi que des spécialistes, des façonneurs d’opinion et des membres du secteur des affaires pour participer à un débat animé au sujet des problèmes les plus pressants en matière de sécurité au Moyen‑Orient. Les discussions du Dialogue de cette année ont porté sur la pandémie de COVID-19, la gouvernance mondiale, la résolution des conflits, la prolifération nucléaire, la diplomatie de la défense, et les nouveaux partenariats de sécurité au Moyen‑Orient.

Citations

« Le monde traverse une période de changement majeur, et il n’y a pas de solutions faciles aux problèmes qui nous touchent tous. Nous avons vu de nombreux exemples, notamment au Moyen‑Orient, de ce que nous pouvons réaliser grâce à nos efforts combinés. Nous travaillerons toujours avec nos alliés de confiance et nos partenaires aux vues similaires au Moyen‑Orient et dans le monde entier pour faire respecter l’ordre international fondé sur des règles. »

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

Faits en bref

  • L’opération IMPACT est la contribution militaire du Canada à une stratégie pangouvernementale au Moyen‑Orient visant à aider les forces de sécurité des partenaires de la région à planifier et à exécuter des opérations militaires destinées à améliorer la stabilité dans la région. L’Op IMPACT permet de synchroniser l’entraînement militaire des Forces armées canadiennes (FAC) avec les activités de la Coalition mondiale de lutte contre Daech.
  • L’opération IMPACT est une mission visant à fournir des conseils et un encadrement à nos alliés de l’OTAN dans le cadre de la mission de l’OTAN en Irak (MO‑I), et aux partenaires de la région, comme la Jordanie et le Liban. Le Canada a assuré le commandement de la MO‑I pendant les deux premières années de la mission (2018‑2020), et le Danemark a pris la relève le 24 novembre 2020.  
  • L’opération ARTEMIS est la mission menée par les FAC qui consiste à fournir des capacités maritimes et du personnel militaire à la Force opérationnelle multinationale 150 pour aider à contrer le terrorisme et rendre le Moyen‑Orient plus sécuritaire.
  • L’opération CALUMET est la contribution du Canada à la Force multinationale et Observateurs (FMO) en Égypte. La FMO mène une opération indépendante de maintien de la paix dans la péninsule du Sinaï. Le Canada y contribue depuis le 1er septembre 1985.
  • L’opération PROTEUS est contribution du Canada au Bureau du coordonnateur de la sécurité des États‑Unis (USSC). Des membres des FAC servent avec l’équipe de l’USSC au sein de la force opérationnelle militaire du Canada à Jérusalem et travaillent en étroite collaboration avec d’autres employés civils du gouvernement canadien dans la région. L’objectif est d’accroître la capacité de l’Autorité palestinienne à garantir la sécurité et la sûreté de ses citoyens et de promouvoir la paix dans la région.
  • L’opération JADE est une mission des FAC menée au Moyen‑Orient. Il s’agit de la contribution du Canada à l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST). L’opération JADE représente le plus long engagement du Canada à l’étranger. Les premiers membres des FAC qui ont servi dans le cadre de l’ONUST ont été envoyés au Moyen‑Orient en 1954.