Changement de commandement au 5e GBMC: la colonel Harvey devient la première femme à la tête d’une brigade des forces régulières

0
2310
Sur la photo, datée du 9 juillet 2019 sur la Base Valcartier, la colonel Marie-Christine Harvey alors qu’elle cédait le commandement du 5e Régiment d'artillerie légère du Canada à sa consœur la lieutenant-colonel Marie-Ève Bégin à la tête du Régiment. (Archives/5 GBMC)
Temps de lecture estimé : 5 minutes

C’est en présence du commandant de la 2e Division du Canada, le brigadier-général Gervais Carpentier, que le colonel Tim Arsenault, a remis aujourd’hui jeudi 1er avril son commandement du 5e Groupe-brigade mécanisé au colonel Marie-Christine Harvey.

Deux années particulièrement difficiles de montée en puissance dans un contexte pandémique qui n’avait pas de précédent, mais le colonel Arsenault, dont le seul regret est de ne pas avoir pu être aussi proche de ses troupes en raison de la pandémie, quittera le 5 GBMC, mission accomplie, pour retrouver plusieurs de ses membres au Moyen-Orient où il prendra la tête de l’opération Impact, la contribution canadienne à la lutte contre Daech, qui vient d’être prolongée d’un an.

«J’ai eu le privilège de servir au 5GBMC pendant une période très demandante. Les accomplissements de la brigade sont énormes, mais ne sont pas les miens. Je suis très fier de chacun de ses membres et je me sens privilégié d’avoir eu l’opportunité de servir à leurs côtés.», a déclaré le commandant sortant du 5 GBMC.

La cérémonie de passation de commandement aujourd’hui, qui a débuté 13 h 15, en raison des restrictions et des limites liées à la COVID 19 sur les rassemblements, n’a réuni que quelques participants, a été diffusée sur la page Facebook 5 GBMC (https://www.facebook.com/events/259723068975135/) en direct à partir du Mess des officiers à la Base militaire Valcartier.

Elle a commencé par la présentation des biographies du commandant sortant, le colonel Arsenault, et du commandant entrant, la colonel Harvey, suivie d’un vidéo récapitulatif des deux années de commandement du Col Arsenault .

Puis, ce fut l’entrée des commandants et sergent major, l’allocution du commandant sortant, le transfert du commandant présidé par le Brigadier-général Carpentier, commandant de la 2e Division, l’allocution du commandant de division, celle du commandant entrant, la colonel Harvey et, finalement, comme toujours, l’hymne nationale et la fin de la cérémonie.

« Je tiens à remercier le Colonel Tim Arsenault pour son leadership dynamique et inspirant. Son commandement a été particulièrement marqué par le déploiement de militaires en CHSLD qu’il a adroitement dirigé le printemps dernier. De plus, malgré les contraintes pandémiques, le Colonel Arsenault a su piloter la reprise prudente des activités pour assurer la préparation de nos militaires en vue des déploiements expéditionnaires à venir cet été. Je voudrais également souhaiter la bienvenue à la Colonel Marie-Christine Harvey, la première femme à diriger le 5e Groupe brigade mécanisé du Canada. Forte de son impressionnant bagage professionnel, la Colonel Harvey a toute ma confiance pour continuer la poursuite de l’excellence à la 5e Brigade.», a pour sa part déclaré le brigadier général Gervais Carpentier, Commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est).

De réserviste à commandant du 5 GBMC

Première femme à commander une brigade de la force régulière, la colonel Harvey, originaire du Saguenay, qui avait commencé sa carrière comme simple réserviste, tout en reconnaissant avoir une responsabilité particulière comme pionnière, déclare entrevue à 45eNord.ca ce matin se voir avant tout comme soldat.

Elle ne cache pas non plus que, la pandémie n’était pas terminée, elle devra à son tour l’état de préparation dans un contexte difficile où il n’est pas question de relâcher la vigilance.

Mais, de toute évidence, son parcours l’a bien préparé aux défis qui l’attendent.

La colonel Marie-Christine Harvey s’est joint aux Forces armées canadiennes en 1996, initialement en tant que réserviste et membre du rang au sein du Régiment du Saguenay. Mais en 1997, elle commissionne au sein de l’Artillerie royale canadienne et complète son baccalauréat en littérature française au Collège Militaire Royal du Canada en 2001.

Après avoir graduée de sa phase IV artillerie, elle a débuté sa carrière avec le 5e Régiment d’artillerie légère du Canada (5 RALC), ou elle a occupé plusieurs postes subalternes incluant celui de commandant de troupe en Bosnie avec la Batterie Q et officier de poste de commandement régimentaire. Lors de son premier tour hors du Régiment, elle est transférée au QG du 5ième Groupe-Brigade Mécanisée du Canada en tant qu’aide-de-camp, poste qu’elle occupera lors de son déploiement en Afghanistan.

Mutée à Gagetown pour suivre le cours d’instructeur en artillerie en 2006, elle cumulera par la suite trois années en tant qu’instructeur, principalement dans le domaine du poste d’observation. Promue au grade de major en 2010, la colonel Harvey fait un retour au 5e RALC pour réinstaurer et commander la Batterie V.

En 2012, elle est transférée avec sa famille en Australie pour suivre son cours de «Command and Staff College». Après un an en Australie, elle a graduée du Australian Defence College et reçoit sa maîtrise de l’Australian National University.

En 2014, elle entame son expérience opérationnelle et stratégique lorsque mutée, initialement, au QG de l’armée canadienne à Ottawa en tant que chef de cabinet du chef d’état-major des opérations et ensuite dans le cabinet du Sous-Ministre Adjoint (Services d’examen). Pendant son tour à Ottawa, elle a été promue au grade de Lcol en 2015 et s’est déployée pendant une période de 8 mois sur Op Impact en tant que J5 de la Force Opérationnelle Interarmées – Iraq.

Elle assume le commandement du 5 RALC en de juin 2017 jusqu’en à juillet 2019. Elle est ensuite promue au grade de Colonel et elle occupe depuis le poste de G3 de l’armée canadienne à Ottawa.

La colonel Harvey est mariée à Ian Filion et ils ont deux enfants Zoé, 14 ans et Téo 12 ans.

«C’est un honneur pour moi de commander les troupes du 5 GBMC. Depuis mes débuts au sein de la brigade, j’ai vu l’organisation accomplir des choses fantastiques et surmonter bien des défis. Mais c’est grâce aux membres qui composent la brigade que nous avons
excellé dans ses défis et rayonné au Canada comme à l’étranger.», déclare aujourd’hui la commandante entrante.

À titre de commandante du 5 GBMC, la colonel Harvey dirigera maintenant huit unités de la Force régulière. Pour la prochaine année, les priorités du colonel Harvey seront axées sur la préparation opérationnelle, et la haute disponibilité des troupes du 5 GBMC pour tout déploiement.

Le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC)

Le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada englobe le 5e Régiment d’artillerie légère du Canada, le 12e Régiment blindé du Canada, le 5e Régiment du génie de combat, le Quartier général et Escadron des transmissions, les 1er, 2e et 3 e Bataillons du Royal 22e Régiment et le 5e Bataillon des services.

Quatre autres unités offrent un soutien au 5 GBMC : la 5e Ambulance de campagne, le 430e Escadron tactique d’hélicoptères, le 5e Peloton de police militaire et le 15e Centre de renseignement de toutes sources.

Le Quartier général du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, ses unités et ses unités affiliées sont situés sur la Base Valcartier, au nord de la ville de Québec.

Le 5 GBMC compte sur un effectif d’environ 4 500 militaires (réguliers et réservistes) et employés civils.

Élément de premier plan de la Défense nationale, le 5 GBMC joue un rôle important dans l’organisation de la défense de l’Amérique du Nord.

Membres actifs de la communauté canadienne, les hommes et les femmes du 5 GBMC n’hésitent pas à venir en aide à leurs concitoyens canadiens lorsque les circonstances l’exigent.

Motivés par leur devise «Allons-y!», les membres du 5 GBMC sont toujours prêts à accomplir leur mission, où qu’elle soit.

.