Home Monde Europe Réunion du groupe QUINT : le Canada réitère son soutien «indéfectible» à...

Réunion du groupe QUINT : le Canada réitère son soutien «indéfectible» à l’Ukraine, les portes de l’OTAN entrouvertes

0
113
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, a participé mercredi à une réunion virtuelle du groupe QUINT avec des collègues de l’OTAN en provenance de la Lituanie, de la Pologne, du Royaume-Uni et des États-Unis, réunion au terme de laquelle les portes de l’OTAN restent «entrouvertes» à l’Ukraine alors que la situation se détériore dans le Donbass et que le président Zelensky part aujourd’hui pour le front y encourager ses troupes.

Mise à jour 09/04/2021, 10h07

Le commandant des forces armées ukrainiennes, le général Rouslan Khomtchak qui a déclaré que les forces armées ukrainiennes sont prêtes à répondre à l’aggravation de la situation dans les territoires occupés des régions de Donetsk et de Louhansk, ainsi que le long de toute la frontière ukraino-russe, mais l’Ukraine a exclu vendredi 9 avril toute possibilité d’offensive militaire contre les séparatistes prorusses dans l’est du pays, où les heurts se sont multipliés ces dernières semaines, sur fond de tensions avec la Russie. «La libération des territoires occupés par la force conduirait inévitablement à la mort d’un grand nombre de civils et de pertes parmi les militaires, ce qui est inacceptable pour l’Ukraine».

_________________________

Mise à jour, 08/04/2021, 11h03

La chancelière allemande Angela Merkel a demandé jeudi à la Russie de réduire sa présence militaire dans la région frontalière avec l’Ukraine, lors d’un entretien téléphonique avec le président Vladimir Poutine.

Les deux dirigeants ont évoqué «le renforcement de la présence militaire russe dans l’est de l’Ukraine», selon un communiqué du gouvernement allemand et «la chancelière a demandé que ces renforts de troupes soient réduits dans un objectif de désescalade».

————————————————-

Le groupe Quint de l’OTAN est un groupe de décision informel composé des États-Unis et des Big Four d’Europe occidentale (France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni). Il joue un peu le rôle de directoire.

Cette réunion intervient alors que l’Ukraine et les puissances occidentales s’inquiètent d’importants mouvements de troupes russes à la frontière avec l’Ukraine, la Russie par la bouche du porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, ayant quant à elle mis en en garde aux Occidentaux contre toute ingérence militaire, le président américain lui répliquant en réaffirmant le soutien indéfectible des États-Unis à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Les représentants du QUINT ont réitéré lors de cette réunion leur soutien indéfectible à la souveraineté, la sécurité et l’intégrité territoriale de l’Ukraine et se sont engagés à travailler étroitement avec l’Ukraine pour surveiller la situation et inciter la Russie à ne pas attiser les tensions.

L’appui à l’Ukraine et les préoccupations liés à l’augmentation des activités militaires russes près des frontières de l’Ukraine et en Crimée occupée ont été abordés à cette réunion, a indiqué pour sa part le ministère canadien de la Défense.

«J’ai rencontré les alliés de l’OTAN dont la Lituanie, la Pologne, le Royaume-Uni et les États-Unis pour discuter des préoccupations concernant l’augmentation de l’activité militaire russe dans la région. Notre soutien à l’Ukraine est indéfectible. ». a déclaré le ministre Sajjan.

La veille, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy avait eu une conversation téléphonique avec le premier ministre du Canada Justin Trudeau qu’il a remercié pour le soutien constant du Canada à l’Ukraine, «particulièrement précieux dans les moments difficiles de l’aggravation actuelle de la situation sécuritaire dans le Donbass»

«Au cours de la trêve du 27 juillet de l’année dernière, 28 soldats ont été tués par les bombardements dans le Donbass, dont 24 cette année. Depuis le 26 mars seulement, nous avons perdu 8 de nos soldats. Chaque jour de la guerre nous coûte la vie. des gens courageux et patriotiques qui doivent bâtir l’avenir de l’Ukraine», avait alors souligné le président ukrainien.

Volodymyr Zelenskyy avait également souligné la nécessité d’augmenter la pression internationale sur la Russie pour empêcher une nouvelle escalade, poursuit le communiqué.

Le président ukrainien avait aussi remercié Justin Trudeau pour la coopération au sein de la mission de formation militaire canadienne UNIFIER et a suggéré d’envisager la possibilité d’élargir le programme de formation des Forces armées ukrainiennes, notamment en augmentant le nombre d’instructeurs militaires canadiens dans notre pays.

Le président ukrainien, qui a eu le même jour une conversation téléphonique avec le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg où les deux dirigeants ont évoqué l’aggravation de la situation sécuritaire dans le Donbass et l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, a aussi demandé l’aide du Canada pour que l’OTAN lui ouvre ses portes.

À la réunion du groupe QUINT, les représentants des ministères de la défense des États-Unis, du Canada, de la Lituanie, de la Pologne et du Royaume-Uni ont confirmé que les portes de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) restaient ouvertes à l’Ukraine.

Le ministre lituanien de la Défense Arvidas Anushauskas a déclaré sur Twitter .

«Nous sommes unis pour défendre l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine face à l’activité militaire russe croissante. Les portes de l’OTAN sont ouvertes à l’Ukraine. Cela a été souligné lors d’une réunion QUINT avec les ministres de la Défense des États-Unis, de Grande-Bretagne, du Canada, de Pologne et de Lituanie».

La réforme des services des sécurité, une étape-clé

Le maréchal en chef de l’Air Sir Stuart Peach, président du Comité militaire de l’OTAN et conseiller militaire principal du secrétaire général, a effectué une visite prévue de longue date à Kiev, en Ukraine, les 6 et 7 avril 2021. (OTAN)


Le 7 avril, l’ambassade des États-Unis en Ukraine a pour sa part déclaré que la réforme des services de sécurité ukrinien conformément aux principes euro-atlantiques était une étape clé sur le chemin de l’Ukraine vers l’OTAN.

Le même jour, le président du Comité militaire de l’ OTAN , Stuart Peach, en visite en Ukraine, a appelé le même jour à des réformes clés pour rapprocher l’Ukraine de l’Alliance, notamment le renforcement des institutions démocratiques ukrainiennes, le renforcement de l’état de droit et la lutte contre la corruption, et la réforme du secteur de la sécurité et de la défense.

Alors que se déroulait la réunion du groupe QUINT, le maréchal en chef de l’Air Sir Stuart Peach, président du Comité militaire de l’OTAN et conseiller militaire principal du secrétaire général, a effectué une visite prévue de longue date à Kiev, en Ukraine, les 6 et 7 avril 2021, indique un communiqué de l’OTAN.

Le maréchal en chef de l’Air Peach a rencontré le président de l’Ukraine, M. Volodymyr Zelenskyy et le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, le colonel-général Ruslan Khomchak.

Le président du Comité militaire de l’OTAN a visité l’Académie nationale des forces terrestres, assisté à des séances d’information sur le partenariat OTAN-Ukraine, les progrès des missions internationales de formation, ainsi que la situation en matière de sécurité dans et autour de l’Ukraine.

Le maréchal en chef de l’air Peach a rendu hommage et déposé une gerbe à la salle de la mémoire du ministère de la Défense.

Lors de sa rencontre avec le Président Zelenskyy, le président du Comité militaire de l’OTAN a réaffirmé le précieux partenariat de l’OTAN avec l’Ukraine et son plein appui à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Les discussions ont porté sur les vastes réformes de défense de l’Ukraine, les développements en Ukraine et dans la région de la mer Noire, le soutien continu de l’Ukraine à la Mission de soutien résolu de l’OTAN en Afghanistan, la Force du Kosovo au Kosovo, ainsi que la Force de réaction de l’OTAN.

Le Président du Comité militaire a déclaré: «L’Alliance salue l’engagement du Président Zelenskyy en faveur d’un règlement pacifique du conflit dans l’est de l’Ukraine. Les Alliés de l’OTAN sont unis dans leur condamnation de l’annexion illégale de la Crimée par la Russie et de ses actions agressives dans l’est de l’Ukraine. Nous appelons la Russie à mettre fin à son soutien aux militants dans l’est de l’Ukraine et à retirer ses forces du territoire ukrainien. L’Ukraine est l’un des partenaires les plus proches et les plus importants de l’OTAN ».

Se rendant à Lviv, le Président a rencontré le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, le colonel-général Ruslan Khomchak. Ils ont discuté de la situation en matière de sécurité dans et autour de l’Ukraine, de l’amélioration des possibilités de partenariat de l’Ukraine avec l’OTAN et des progrès des réformes de la sécurité et de la défense en Ukraine.

Le maréchal en chef de l’Air Peach a félicité l’Ukraine pour son engagement en faveur de réformes majeures tout en défendant ses citoyens et son territoire souverain de l’agression au cours des sept dernières années.

Le maréchal en chef de l’air Peach a souligné: «Nous saluons les efforts de l’Ukraine pour mettre en œuvre des réformes majeures. Cet élan doit se poursuivre afin de consolider les institutions démocratiques de l’Ukraine, de renforcer l’état de droit, de lutter contre la corruption et de continuer à réformer son secteur de la sécurité et de la défense. Ces réformes sont essentielles pour rapprocher l’Ukraine de ses partenaires euro-atlantiques ».

L’OTAN entretient un dialogue politique fort et un soutien pratique à l’Ukraine, souligne le communiqué de l’OTAN sur la visite du maréchal. Cela comprend, dit l’OTAN, des domaines tels que le commandement et le contrôle, la lutte contre les engins explosifs et la réadaptation médicale.

L’Alliance a également accru son soutien aux partenaires de la région de la mer Noire, avec des exercices, des visites de ports et le partage d’informations. Tout au long de la pandémie, le centre de secours en cas de catastrophe de l’OTAN a coordonné la livraison de fournitures médicales et d’aide financière à l’Ukraine pour faire face au COVID-19.

Zelensky sur le front

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a entamé un voyage de travail dans le Donbass.(Présidence ukrainienne)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky se rend jeudi sur la ligne de front du conflit avec les séparatistes prorusses de l’est du pays, où les heurts armés se multiplient, sur fond de tensions accrues avec Moscou.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a entamé un voyage de travail dans le Donbass, indique un communiqué de la présidence ukrainienne.

«Le Président se rendra sur les positions de première ligne, où le régime de cessez-le-feu global et permanent a été systématiquement violé récemment, et où des défenseurs ukrainiens ont été tués et blessés à la suite des bombardements ennemis. Volodymyr Zelenskyy se rendra dans le Donbass en tant que commandant en chef suprême pour communiquer avec l’armée et soutenir l’esprit combatif des défenseurs.»

Le président rencontrera des militaires ukrainiens en première ligne.

«En tant que commandant en chef suprême, je veux être avec nos soldats dans les moments difficiles » et « aller sur lieux de l’escalade », a écrit Zelensky sur Twitter, peu après que la présidence eut annoncé un déplacement sur des positions où des militaires ukrainiens «ont été tués et blessés» récemment.

Jeudi encore, un militaire ukrainien a succombé à ses blessures portant à 25 le nombre de soldats tués depuis le début de l’année, selon le ministère de la Défense. En 2020, l’Ukraine a perdu 50 militaires sur la ligne de front, selon la présidence.

Le conflit en Ukraine conflit a fait depuis plus de 13 000 morts et près de 1,5 million de déplacés. L’intensité des combats avait largement baissé après des accords de paix de Minsk conclus début 2015, mais le processus politique n’avance guère depuis et la situation dans le Donbass est redevenu préoccupante.