105e anniversaire de la mise sur pied du 2e Bataillon de construction

0
336
Le 2e Bataillon de construction du Corps expéditionnaire canadien (CEC), appelé également le Bataillon noir, était une unité de travail non combattante distincte constituée pendant la Première Guerre mondiale.
Temps de lecture estimé : 2 minutes

*Communiqué

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a fait une déclaration aujourd’hui à l’occasion du 105e anniversaire de la mise sur pied du 2e Bataillon de construction.

«Il y a 105 ans aujourd’hui, le 2e Bataillon de construction était officiellement autorisé en tant qu’unité du Corps expéditionnaire canadien ségréguée non combattante. L’histoire de ce bataillon est marquée par la détermination face au racisme et à la discrimination. C’est une histoire que nous devons continuer d’honorer et de partager.

«À l’époque de la Première Guerre mondiale, des centaines de bénévoles de race noire désireux de servir se sont vu refuser l’accès aux centres de recrutement de tout le pays. Déterminés, ils ont continué de lutter, malgré les importants obstacles et les réactions défavorables, pour obtenir le droit de porter l’uniforme militaire. Puis, le 5 juillet 1916, le premier et unique bataillon composé de soldats noirs de l’histoire canadienne a été formé à Pictou, en Nouvelle‑Écosse.

«Les hommes du 2e Bataillon de construction ont quitté leurs familles, leurs amis et leurs communautés afin de partir à l’étranger, où ils ont participé à la construction et à l’entretien des routes et des chemins de fer et assuré le transport du bois ainsi que l’approvisionnement en eau et en électricité pour soutenir les efforts de guerre. Ils se sont acquittés de leurs tâches avec professionnalisme et intégrité, même si on leur a refusé une place sur les lignes de front. Tout au long de la guerre, ces braves soldats ont été confrontés au racisme et aux préjugés sous diverses formes, y compris la ségrégation, les mauvais traitements et le manque d’équipement.

«L’unité a été dissoute en septembre 1920. Un siècle plus tard, de nombreux Canadiens en apprennent encore au sujet de l’histoire du 2e Bataillon de construction et des centaines de soldats noirs qui ont lutté contre le racisme et la discrimination, qui étaient très présents dans notre société et nos institutions.

«Malheureusement, le Canada n’est pas encore un pays où tous se sentent inclus et valorisés, et certains Canadiens sont encore la cible d’actes de racisme et de discrimination. Rendons hommage à l’héritage du 2e Bataillon de construction en poursuivant notre lutte contre les préjugés au sein de nos communautés et de nos organisations ainsi que dans l’ensemble du pays. Plus tard ce mois‑ci, soit le 10 juillet, le Black Cultural Centre for Nova Scotia organisera son événement commémoratif annuel dans cette optique; cet événement sera diffusé sur les médias sociaux, et j’invite les Canadiens à le visionner et ainsi rendre hommage aux hommes du 2e Bataillon de construction.

« En mars 2021, le gouvernement du Canada a confirmé son intention de présenter des excuses pour le traitement subi par les membres du 2e Bataillon de construction avant, pendant et après leur service pour le Canada durant la Première Guerre mondiale. Un événement commémoratif au cours duquel des excuses seront présentées aura lieu à la suite d’une consultation importante avec les membres de la communauté et les descendants de ces soldats. »

Liens pertinents

2e Bataillon de construction : historique des opérations

VIDÉO – 2e Bataillon de construction

Monument commémoratif du 2e Bataillon de construction du C.E.F.