Frappes israéliennes sur la bande de Gaza après des lancers de ballons incendiaires

0
236
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Israël a mené des frappes sur la bande de Gaza dans la nuit de lundi à mardi après des lancers de ballons incendiaires vers son territoire depuis l’enclave palestinienne ayant causé des feux de brousse.

 Des avions de chasse ont visé dans la nuit un atelier de fabrication de roquettes du Hamas et un terrain militaire du Hamas à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.  

Ces frappes sont en représailles aux ballons incendiaires lancés vers le territoire israélien par le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza, a-t-elle ajouté.

D’après une source de sécurité palestinienne à Gaza, plusieurs missiles se sont abattus sur un camp d’entraînement de la branche armée du Hamas dans le secteur de Khan Younès. Des témoins ont rapporté que l’armée avait également tiré à l’artillerie dans le nord du microterritoire.

Les frappes n’ont pas fait de victime, selon des sources médicales à Gaza.

Les pompiers israéliens avaient plus tôt dans la journée fait état de trois feux de brousse dans des localités israéliennes à proximité de l’enclave, causés par des ballons incendiaires.

Ces frappes surviennent après l’évasion d’une prison israélienne de six prisonniers palestiniens, dont la plupart sont des membres du Djihad islamique, un autre groupe armé opérant à Gaza. Les forces de sécurité israéliennes ont déployé lundi des checkpoints autour de Gaza pour éviter que les fugitifs tentent d’y pénétrer, selon l’armée.

«Le bombardement sioniste de la bande de Gaza est une tentative de l’occupation [Israël] de dissimuler son incapacité et son échec à affronter la lutte de notre peuple, en particulier après l’opération héroïque au cours de laquelle six des combattants de notre peuple ont arraché leur liberté à la prison de Gilboa», a commenté Hazem Qassem, un porte-parole du Hamas, dans un communiqué.

L’État hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l’enclave, sous blocus israélien depuis près de 15 ans et où vivent deux millions d’habitants.

L’aviation israélienne a mené plusieurs raids similaires ces dernières semaines. Les tensions persistent en outre le long de la barrière frontalière entre Gaza et Israël, où des heurts entre manifestants et armée ont fait plusieurs morts et des dizaines de blessés.

Israël et le Hamas se sont livré une guerre de 11 jours en mai, durant laquelle 260 Palestiniens ont été tués par des frappes israéliennes sur Gaza, parmi lesquels des combattants, selon les autorités locales.

En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait treize morts, dont un soldat, d’après la police et l’armée.

*Avec AFP