Un Casque bleu tué et quatre grièvement blessés dans le nord du Mali

0
304
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Un Casque bleu de l’ONU au Mali a été tué samedi et quatre autres grièvement blessés par un engin explosif près de Tessalit, dans le nord-est du pays, près de la frontière algérienne, a annoncé la Mission de l’ONU (Minusma).

«Un Casque bleu de la Minusma est décédé aujourd’hui après que son convoi a heurté un engin explosif improvisé à Tessalit, dans la région de Kidal, en début d’après-midi, quatre autres ayant été grièvement blessés », a précisé la Minusma dans un communiqué, sans indiquer la nationalité du Casque bleu tué.

«Cet incident est un triste rappel du danger permanent qui pèse sur nos Casques bleus et des sacrifices consentis pour la paix au Mali», a souligné le chef de la Minusma, El-Ghassim Wane, cité dans le texte.

«L’attaque lâche intervenue aujourd’hui ne fait que renforcer la détermination de la Minusma à soutenir le Mali et son peuple dans leur quête de paix et de stabilité», a-t-il assuré.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a exprimé «ses profondes condoléances à la famille de la victime, ainsi qu’au gouvernement et au peuple égyptiens» et a affirmé « la solidarité des Nations Unies avec le peuple et le gouvernement du Mali ».

«Le Secrétaire général rappelle que les attaques contre les soldats de la paix des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international. Il appelle les autorités maliennes à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de ces attaques afin qu’ils soient traduits en justice rapidement», selon un communiqué diffusé par son porte-parole Stéphane Dujarric.

En avril, quatre Casques bleus tchadiens de la Minusma avaient été tués dans une attaque djihadiste contre leur camp à Aguelhok, également dans le nord-est du Mali.

La Minusma, déployée au Mali depuis 2013, est actuellement la mission de paix des Nations unies la plus meurtrière au monde, avec 145 tués dans des actes hostiles recensés au 31 août, selon les statistiques de l’ONU.

*Avec AFP