Parcourir Blogues

Eau de toilette

0

Mon ex-mari et moi faisons partis des chanceux qui réussissons notre divorce, avec le même niveau de respect que nous avons toujours éprouvé l’un pour l’autre. Nous avons aujourd’hui la même compréhension de ce qui a tué notre couple: l’abandon d’ACC (à l’égard de mon ex-mari et à l’égard de sa famille) a contribué largement à enterrer et à étouffer la magie qui nous unissait.

Plus

Infanterie 0010 #380

0

Et ainsi s’envole en fumée une autre tente arctique ! L’adjudant a passé près de la tente et a remarqué sa forte odeur de naphta grace à son expérience. Si le strip est drôle je suppose que les militaires vont le trouver un peu bizarre: l’adjudant qui, sans passer par le sergent, task directement Vaillancourt qui est en train de faire sa roving.

Plus

Le statut de Jérusalem: un nouveau chapitre ?

0

La question du statut de Jérusalem se trouve au cœur de la fondation de l’État d’Israël, en 1948, et continue d’alimenter les passions et jeux politiques d’aujourd’hui. Le dernier chapitre en date nous est offert par l’intention officielle de l’administration Trump de déménager l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Plus

Les Canadiens chez les G.I. pendant la Guerre du Vietnam, partie 2: Recrutement et réaction canadienne

0

Pour conclure la portion historique de notre dossier sur les combattants canadiens à l’étrangers d’hier à aujourd’hui, nous bouclons la boucle en revenant aux États-Unis sur ceux qui sont partis s’enrôler chez le voisin du sud alors en pleine guerre du Vietnam, comme l’avaient fait des milliers de Canadiens pendant la Guerre de sécession lors du siècle précédent.

Plus

Infanterie 0010 #378

0

Toute les unités ont une bête noire. Un gars tellement pas bon et faufile qu’il en est un poids pour son équipe. En plus, ce qui m’enrage le plus je crois, c’est que ces gars là, qui sont tout le temps en train de fourrer le chien, ont tendances à parler comme s’ils étaient meilleurs que tous les autres.

Plus

Si vous pensez que ça n’arrive qu’aux autres… Vous êtes dans le champ !

0

À notre sortie de l’établissement, nous étions à donner les poignées de main et les bises usuelles d’au revoir au reste du groupe, lorsqu’un homme d’une quarantaine ou possiblement d’une cinquantaine d’années nous a abordés en français pour nous offrir de faire des « push-ups » sur un bras en échange de quelques pièces de monnaie. L’homme continua en disant qu’il était un ancien militaire du Princess Patricia’s Light Infantry (PPCLI), qu’il avait porté le rang de sergent et que depuis maintenant quelques mois il vivait dans la rue.

Plus
1 2 3 14