Parcourir Infanterie 0010

Infanterie 0010, c’est un blogue plein d’humour géré par Jonathan Girard, qui propose régulièrement une série de gags mettant en scène des membres du Royal 22e Régiment à travers la vie en garnison, en exercice ou privé.

0

Un des trucs qui m’amuse le plus dans l’Armée c’est que quand je me fais engueuler par un gradé pour mes bêtises c’est de savoir, au fond de moi-même, que ce dernier a probablement fait le même genre de bêtise quand il était soldat ou caporal. Peut-être même pire. En fait surtout pire.

Plus
0

Je ne connais pas la proportion de sergents qui montent à adjudants, mais je pense pas qu’elle soit bien élevé. Ça prend des années d’expériences et de formations pour atteindre ce grade. Et passer du commandement d’une section de 10 hommes à un peloton d’environ 36.

Plus
0

La chaîne de commandement nous demande parfois d’écrire notre autobiographie. Parfois c’est pour le nouveau commandant ou parfois parce c’est pour le cour que l’on est sur le point de faire. J’ai dû la réécrire plusieurs fois avant de cliquer et de me garder une copie électronique que je me contente de modifier si besoin.

Plus
0

La plupart des « 22 » intéressés par la progression prennent entre 12 et 15 ans à atteindre le grade d’adjudant, voir plus. Et avec les efforts physiques et mentaux, parfois surhumains, qu’il faut pour s’y rendre, les adjudants ont souvent l’air plus vieux et fatigués qu’ils ne le sont en réalité.

Plus
0

Les tâches viennent d’un endroit mystérieux et se rendent dans la boite à courriels de l’Adjudant-chef. Celui-ci les divisent entre les compagnies (voir les envoient peut-être même toutes à une seule) qui sont à nouveau divisées entre les pelotons (relire la première parenthèse) et ainsi de suite jusqu’aux pauvres soldats/caporaux travaillant.

Plus
0

Bitcher fait partie de l’ADN du «22». Et je suis pas mal certain qu’il est impossible pour les généticiens d’isoler le gène qui en est responsable.

Plus
0

Un nouveau chapitre commence. Et j’ai envie de parler des différents grades des Forces armées canadiennes. Cette BD met surtout en scène trois caporaux de carrières bien bitcheux, mais il faut bien voir à qui ils causent des maux de tête après tout.

Plus
0

Il est assez difficile d’avoir une excuse barbe permanente pour raisons médicales, mais pas vraiment rare, mais assez facile d’en avoir une temporaire. Les raisons sont multiple, coupure au menton, le pouf qui fait encore de l’acné, chirurgie à la mâchoire…

Plus
0

quand un soldat se blesse pour vrai, et on ne parle pas du gars qui vient de se plaindre de mal de dos ou de genoux mais de grosses blessures qui demande des radiographies et plus de soins qu’une excuse médicale et quelques anti-douleurs, l’Armée veille aux soins.

Plus
0

Les médics font beaucoup de tests de dépistage de MTS et il y a beaucoup de prévention sur la sexualité dans les Forces. Elles fournissent même des préservatifs gratuitement.

Plus
0

C’est quelque chose qui ne m’est jamais arrivé personnellement mais j’ai déjà vu des techniciens médicaux et des staffs PSP (entraîneurs civils pour les membres des Forces) ne pas être en santé… mais pas du tout.

Plus
0

Je reviens sur les deux « sortes » de médics : la douceur et le guerrier. Parce qu’on m’a fait remarquer que le technicien médicale ne pouvait utiliser son arme que pour se défendre lui-même, autrement il perdait la protection dû à son statut. C’est vrai qu’on ne doit pas tirer sur ceux qui portent la croix rouge, même s’il transporte un blessé ennemi.

Plus
0

Dans les vidéos de l’Ambulance St-Jean ils nous expliquent qu’il faut tâtonner la personne en détresse pour vérifier ses nerfs et s’assurer qu’elle reste consciente. Et ce en dehors de tout common sense.

Plus
0

Les cours de premiers soins des Forces armées canadiennes sont calqués sur ceux de l’Ambulance St-Jean plus quelques ajouts. Tout au long des leçons, il y a des vidéos montrant comment prendre en charge les différentes situations auxquelles on peut être confronté.

Plus
0

En gros, ce strip est un remake du #317. Comme j’ai écrit vendredi dernier, chaque matin la parade des malades a son lot de blessés, magannés et de fakeux. Pour être plus précis je les définiraient ainsi:

Plus
0

Le corps d’infanterie et le corps médical sont très proches. Tous les pelotons ont leur lot de blessés, magannés et de fakeux qui doivent aller au PSU de leur unité. Et tous les matins, un médic voit son lot de blessés, magannés et de fakeux. Ça s’appelle la « parade des malades ».

Plus
0

Sinon, comme je viens de le mentionner, ce chapitre est terminé. Le deuxième de fait pour 45eNord.ca. J’espère que maintenant vous connaissez assez bien mes fauteurs de troubles maintenant.

Plus
0

Regarder quand la météo va être mauvaise est un bon truc pour se rappeler quand on va aller dans le clos. Je le redis: la pluie est le soleil du fantassin. Et je devrais être capable pour faire une bonne douzaine de blagues de plus sur cette expression…

Plus