Parcourir Jenny Migneault

Ce blogue est tenu par Jenny Migneault, épouse d’un vétéran atteint de SSPT.

0

Les enfants ont presque fini l’école. La moto est sortie. En tente, en roulotte, ou à l’hôtel, que ce soit le temps d’un weekend ou de longue durée, les occasions de profiter de l’été se présentent. Considérant le coût de l’essence, de l’hébergement et l’ensemble de toutes ses dépenses inhérentes, incluant le taux de change américain, les vacances font rapidement grimper un relevé de carte Visa…

Plus
0

Jenny Migneault revient d’un voyage de 2 semaines au Costa Rica dont l’objectif consistait évidemment à découvrir ses attraits touristiques prometteurs, mais aussi à mieux comprendre les raisons qui amènent des vétérans canadiens à s’y installer d’une façon plus ou moins permanente.

Plus
0

Choisir de faire vie commune avec un vétéran blessé par son service vient avec une forme de responsabilité -variable d’une personne à l’autre- qu’il faut reconnaître, accepter et qu’il faut être en mesure d’endosser.

Plus
0

À la fin février, le comité parlementaire des anciens combattants m’a conviée à m’exprimer, pour une 4e fois, dans le cadre de leur étude qui était cette fois intitulée (tenez-vous bien : l’originalité du thème va vous jeter par terre…) «Obstacles à la transition et résultats mesurables d’une transition réussie.»

Plus
0

Entre les mésententes politiques fédérales-provinciales inhérentes au dossier de la légalisation du cannabis, les préjugés sociaux et les tabous qu’il suscite, l’incompréhension politique de l’aspect médicinal et des questions éthiques qui s’y rattachent et de la bataille pharmaceutique et médicale qu’il engendre, il est facile de perdre le focus de la réflexion.

Plus
0

Les Libéraux ont annoncé qu’en date du 1er avril 2019 (année des prochaines élections…), le retour à la pension sera (finalement) réinstauré.

Plus
0

«On dirait que par rapport à l’armée, il ne faut pas parler de ce qui s’est passé et le prix qu’on a payé. Notre liberté et notre confortable existence, on les doit aux gens qui se sont levés, qui se sont armés de courage et qui ont avancé. Ce n’est pas juste aux coureurs des bois qu’on doit tout ça.»

Plus
0

Dans le monde québécois (et même canadien) de l’ «advocacy», Louis Dufour est un nom connu. Ce vétéran, un 22 à la retraite depuis 2000, s’est taillé une véritable réputation de machine-à-politiques-militaires-ACC-provinciales-fédérales dans les réseaux « underground » d’aide aux militaires et aux vétérans aux prises avec des problèmes d’ordre judiciaire.

Plus
0

Welcome to my country, un pays qui appartient de plus en plus à la fois à personne et à tout le monde.

Plus
0

Il y a quelques semaines, j’ai partagé sur ma page Facebook un article du Montreal Gazette portant sur un évènement organisé le 9 septembre soulignant la participation des vétérans issus des communautés autochtones. La population était également invitée à participer à une marche d’honneur de 1,58 km -en mémoire des 158 militaires ayant perdu la vie en Afghanistan- tout en accompagnant les vétérans résidents à Sainte-Anne-de-Bellevue – qui se déplacent en fauteuil roulant ou en «marchette», à réaliser le parcours.

Plus
0

De plus en plus, j’apprends à connaître les avantages dont peuvent profiter les vétérans et leur famille. J’ai pensé les partager avec vous 2 trouvailles fort intéressantes.

Plus
0

La raison première de la rédaction de ce texte a pour objectif de laisser savoir aux membres des familles militaires francophones de Gagetown que suite à ma récente rencontre avec la directrice du CRFM, il s’est présenté l’opportunité de créer un comité local informel francophones qui aura pour mandat de supporter les efforts du CRFM de Gagetown à améliorer ses services en français et aux francophones.

Plus
0

Le ministre de la Défense nationale vient de nous offrir la version politico-ministérielle de Frank Gervais en s’autoproclamant «l’architecte» d’une mission que l’on qualifie de «la plus importante» de l’Afghanistan.

Plus
0

Je continue d’affirmer haut et fort que ce sont les acteurs locaux qui devraient représenter les intérêts des vétérans et de leur famille. Ce sont eux que l’on devrait entendre et non pas ceux dont la position permet de taire le montant de leur salaire annuel reçu tout en mangeant à Ottawa des petites bouchées high class payées par les généreux payeurs de taxes que nous sommes.

Plus
0

L’incohérence est palpable de partout et à tous les niveaux. Partout au pays (oui, même ici, au Québec!) des militaires et des vétérans blessés sont victimes de l’abandon d’un système, de l’incompréhension d’une société face aux conséquences humaines inhérentes aux décisions politiques et de la désorganisation/absence des soins de santé qui varient d’un lieu à l’autre et d’une province à l’autre.

Plus
0

Mon ex-mari et moi faisons partis des chanceux qui réussissons notre divorce, avec le même niveau de respect que nous avons toujours éprouvé l’un pour l’autre. Nous avons aujourd’hui la même compréhension de ce qui a tué notre couple: l’abandon d’ACC (à l’égard de mon ex-mari et à l’égard de sa famille) a contribué largement à enterrer et à étouffer la magie qui nous unissait.

Plus