Retour au Canada d’un monoplan Auster Mark V de la Seconde Guerre mondiale (PHOTOS)

L’équipage d’un CC-130J Hercules charge l’Auster Mark V dans l’Hercules à la Royal Air Force Base Brize Norton le 30 Septembre 2013 (Karl Edmondson/ARC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’Aviation royale canadienne (ARC) et le Régiment royal de l’Artillerie canadienne ont collaboré afin de rapatrier un Auster Mark V de l’époque de la Seconde Guerre mondiale, rapporte le site de l’ARC cette semaine.

Un CC 130J Hercules, de retour d’une mission en Italie, a fait escale à la base aérienne royale Brize Norton, à Oxfordshire, Royaume-Uni, où l’Auster Mark V a été chargé soigneusement à bord par des techniciens des mouvements de l’ARC.

L’Auster Mark V a ainsi effectué son dernier vol au-dessus de l’océan Atlantique et est arrivé à la 8e Escadre Trenton, en Ontario, le 30 septembre.

«Nous voulions faire participer l’Aviation royale canadienne, car il va sans dire qu’il s’agit d’un patrimoine commun», a indiqué Marc George, directeur du Musée national de l’artillerie. «Le mode de rapatriement constitue un symbole parfait de la façon dont l’aéronef a été utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale.»

Finalement, l’aéronef a effectué le dernier tronçon de son voyage à bord d’un camion de transport des Forces armées canadiennes pour se rendre au Musée national de l’artillerie situé sur la base des Forces canadiennes Shilo, au Manitoba, le 5 octobre.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Auster Mark V a participé aux combats des officiers artilleurs de l’Escadron d’observation aérienne no 665 dans le Nord-Ouest de l’Europe.

Ces appareils avaient comme fonction principale d’observer les cibles qui ne pouvaient être vues depuis le sol et de diriger les tirs d’artillerie sur ces cibles par radiocommunication.

Ces monoplans couverts de tissu à aile haute ayant un seul moteur et un train classique, construits pendant la Seconde Guerre mondiale, décollaient de pistes d’atterrissage gazonnées depuis divers emplacements derrière le front, rappelle l’ARC.

Ce sont les techniciens de l’ARC qui assuraient la maintenance de ces aéronefs utilisés par l’Escadron d’observation aérienne.

De 1947 jusqu’à la fin des années 1960, l’Auster qui vient tout juste d’être rapatrié a été utilisé par le Service de formation aérienne dans le Sud de l’Angleterre et à Perth, en Écosse.

Puis, à la fin des années 1960, l’aéronef a été récupéré et remis en état par la Preservation Society de l’Écosse, qui a exposé l’aéronef au musée de l’aviation de l’aérodrome d’East Fortune.

Maintenant de retour au Canada, l’Auster Mark V sera exposé temporairement au Musée de l’artillerie canadienne à Shilo en février et mars 2014.
En outre, avec l’achat récent de l’Auster Mark V, le musée a l’intention de créer une exposition permanente de 2 500 pieds carrés [232 mètres carrés] ayant comme thème les officiers artilleurs, où seraient exposés des artéfacts de la Première Guerre mondiale (Royal Flying Corps) jusqu’à la guerre récente en Afghanistan.