De retour à la maison ce matin, jeudi 27 février: «Bravo Zulu!» NCSM Toronto!

0
90
Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) TORONTO alors qu'il couvre l’arraisonnement d’un boutre, le 6 mai 2013, dans l’océan Indien, dans le cadre de l’opération Artemis. (Photo: Cpl Richard Royer/NCSM TORONTO)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La frégate Navire Canadien Sa Majesté (NCSM) Toronto de la Marine royale canadienne et un hélicoptère CH-124 Sea King ont terminé avec succès un déploiement dans le cadre de l’opération Artemis et son rentrés à la maison cette semaine.

Plusieurs familles se sont donc réunis dès lundi, à St-John, Terre-Neuve, pour accueillir le Toronto.

C’est là qu’après ses 13 longs mois outre-mer,le NCSM Toronto a accosté lundi matin et où s’est terminé le déploiement pour neuf des membres d’équipage, puis, le navire a poursuivi sa route vers Halifax, où il est arrivé ce matin.

«Les membres du personnel déployés dans le cadre de l’opération Artemis ont mené un excellent travail jusqu’ici, y compris des arraisonnements de vérification de pavillon et des opérations d’interdiction. Les Canadiens peuvent être fiers de notre rôle d’appui à la sécurité dans cette importante région, protégeant le bon ordre en mer et permettant la circulation sécuritaire de personnes et de marchandises dans ces eaux », a déclaré le lieutenant-général Stuart Beare, chef du Commandement des opérations interarmées du Canada

Le NCSM Toronto avait quitté Halifax, Nouvelle-Écosse, pour la région de la mer d’Oman le 14 janvier 2013 et a commencé sa mission dans le cadre de l’opération Artémis le 3 février.

L’opération Artemis est la participation du Canada à la CTF 150, qui est la force opérationnelle multinationale administrée par les Forces maritimes multinationales (CMF) et qui favorise la sécurité maritime visant à contrer le terrorisme et les activités qui y sont associées dans le golfe d’Oman, le golfe d’Aden, la Mer Rouge et l’océan Indien.

«Le déploiement de ressources et de personnel des Forces armées canadiennes sont l’occasion d’améliorer la coopération multilatérale, qui favorise le développement de l’interopérabilité avec les partenaires et les alliés de la région», a déclaré le chef d’État-major du Canada, le général Tom Lawson, tout en soulignant les contributions canadiennes pour combattre le terrorisme et pour appuyer la sécurité maritime avec notre partenaire national de la CTF 150 ».

L’ex ministre canadien de la Défense Peter MacKay et député de Nouvelle-Écosse n’a pas manqué non plus de salué le retour du Toronto.

Le frégate a voyagé environ 80 000 milles nautiques et a mené plus de 60 arraisonnements. Son hélicoptère CH-124 Sea King a effectué plus de 700 heures de vol.

Le NCSM Toronto a intercepté et détruit neuf chargements de stupéfiants, totalisant environ 8,5 tonnes métriques.

C’est dorénavant le NCSM Regina qui prend la relève du NCSM Toronto et poursuivra les tâches du Canada au sein de la Force opérationnelle multinationale (CTF 150) en mi-février.

Les NCSM Toronto et Regina sont des frégates de classe Halifax, comportant chacune environ 250 personnes, y compris une équipe d’arraisonnement à bord, un hélicoptère CH124 Sea King et un détachement de véhicules aériens sans pilote.

«Le NCSM TORONTO a excellé dans sa contribution à la Force opérationnelle multinationale (CFT 150), en aidant à créer un environnement maritime stable dans la mer d’Oman. Les Canadiens peuvent être fiers de savoir que le NCSM REGINA assumera sa nouvelle mission avec professionnalisme et expertise, et continuera à travailler avec nos partenaires de la coalition pour empêcher les terroristes internationaux de financer leurs activités en utilisant et perturbant les voies de navigation par le trafic de drogue», a dit le ministre de la Défense Rob Nicholson