Crimée: le conflit entre dans une «phase militaire» selon le Premier ministre ukrainien

0
76
Le président américain barack Obama et le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk dans le Bureau ovale à la Maison Blanche le 12 mars (Pete Souza/White House)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le président américain barack Obama et le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk dans le Bureau ovale à la Maison Blanche le 12 mars (Pete Souza/White House)
Le président américain barack Obama et le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk dans le Bureau ovale à la Maison Blanche le 12 mars (Archives/Pete Souza/White House)

Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a estimé mardi que le conflit avec la Russie en Crimée entrait dans une phase militaire, après des tirs sur des soldats ukrainiens.
—-
Mise à jour au 18/03/2014 à 15h00

Les militaires ukrainiens en Crimée ont été autorisés mardi à utiliser leurs armes à la suite d’une attaque contre une unité à Simféropol qui a coûté la vie à un militaire, a annoncé le ministère de la Défense d’Ukraine.

Jusqu’à présent les militaires ukrainiens étaient sommés de «ne pas répondre aux provocations des forces russes qui occupent la Crimée depuis plus de deux semaines.»

Selon le ministère ukrainien, l’aspirant S. Kakourine a été tué d’une balle tirée dans le coeur lors de l’assaut de son unité à Simféropol. Le capitaine V. Fedoune a été blessé au cou et au bras et un troisième soldat à été blessé à la tête et à la jambe à coups de matraque.

—-

«Le conflit passe de la phase politique à une phase militaire», a déclaré M. Iatseniouk. «Aujourd’hui les troupes russes ont commencé à tirer sur nos soldats. C’est un crime de guerre», a-t-il affirmé.

Un officier ukrainien a été blessé par balles à Simféropol lors d’une tentative d’assaut contre sa base militaire dans ce chef lieu de la Crimée occupée par les troupes russes, avait déclaré un peu plus tôt mardi le commandant de la marine ukrainienne, Serguiï Gaïdouk.

«Les tentatives de prise d’assaut d’unités militaires avec recours aux armes se sont multipliées ces derniers jours. Lors d’une attaque contre une base à Simféropol, un officier ukrainien a été blessé par balles à la jambe», a précisé M. Gaïdouk lors d’une rencontre avec le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov et le Premier ministre Arseni Iatseniouk.

Il n’a pas précisé quand cette attaque avait eu lieu, ni le numéro de l’unité militaire visée.

À Simféropol, un photographe de l’AFP a vu une dizaine d’hommes armés pénétrer dans une base ukrainienne encerclée par les forces pro-russes. Une rafale d’arme automatique a retenti peu après à l’intérieur. Deux ambulances sont arrivées sur les lieux peu après, mais le photographe n’a pu s’approcher de l’entrée de la base.

Selon Serguiï Gaïdouk, 38 bases militaires ukrainiennes sont actuellement bloquées par les forces russes en Crimée qui a été de facto rattachée mardi à la Russie.