Il est temps que les conservateurs arrêtent de mettre en péril la marine canadienne

1
256
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le 27 février dernier, vingt membres de l’équipage du navire ravitailleur NCSM Protecteur ont mené un vaillant combat contre un important incendie qui s’est déclaré dans la salle des machines. Ils ont réussi, par leur sang-froid, leur courage et leur détermination, à sauver le navire.

Les dommages importants causés par le feu, la chaleur et la fumée, de même que les travaux qui seront nécessaires pour réhabiliter le navire soulèvent toutefois des questions quant à la Stratégie nationale d’approvisionnement conservatrice en matière de construction navale.

Le NCSM Algonquin étant lui aussi lourdement endommagé en raison de sa collision avec le NCSM Protecteur en août dernier, la flotte Pacifique perd à la fois son navire ravitailleur et son navire amiral.

Notre flotte compte maintenant deux ravitailleurs, un à Halifax et un à Esquimalt. Ils sont essentiels pour l’entraînement et les exercices opérationnels formant nos marins.

Selon le plan initial des conservateurs, le remplacement des NCSM Preserver et Protecteur était prévu pour 2016. Mais avec les nouvelles compressions annoncées dans le dernier budget, les besoins pressants en équipement de l’armée canadienne resteront un vœu pieux puisque les dépenses planifiées entre 2014 et 2017 sont reportées vers les «années futures». Aussi bien dire après 2020.

Avec l’état actuel du Protecteur, que fait-on d’ici là? Il faut en fait pousser le raisonnement plus loin, avons-nous vraiment le choix de réparer des navires d’une cinquantaine d’année?

Au cours des cinq dernières années, seulement un projet sur quatre a respecté à la fois le budget et l’échéancier prévus. Le Canada a définitivement besoin d’une meilleure stratégie d’approvisionnement. Les conservateurs ont improvisé, et ils ont échoué. Nous n’avons qu’à penser à la saga de F-35 ou des hélicoptères Cyclone pour voir que leur bilan en matière d’approvisionnement militaire est atroce.

Nous méritons un gouvernement qui est capable de mettre en place une procédure d’approvisionnement rigoureuse, efficace et qui s’assure que les Forces canadiennes aient l’équipement dont elles ont besoin pour remplir le rôle qui leur est attribué.

Nous méritons un gouvernement qui ne gaspille pas l’argent des contribuables dans un système d’approvisionnement bâclé et inopérant.

Ont-ils oublié que nous sommes le seul pays au monde qui touche trois océans? L’incurie de Stephen Harper et ses conservateurs risque de mettre en péril notre capacité d’assumer la défense de nos côtés.

Nos marins doivent obtenir de meilleurs équipements pour être en mesure de travailler de façon efficace et surtout, sécuritaire

1 COMMENT

  1. Pourquoi ne pas construire de un a deux navire de guerre canadien par année aux lieu de faire un projet monstre de construction de 12 a 15 navire a plusieurs milliards de dollars et d'attendre apres des analyses et des analyses en n'en plus finir pour peut être les construires enfin.
    Du coté americain ils construisent deux sous-marin nucléaire par année
    ont pourrait faire pareil.

Comments are closed.