Ottawa publie sa liste des 18 dirigeants «corrompus» du régime Ianoukivitch

0
148
Viktor Ianoukovitch le 21 février 2014 à Kiev (Archives/Sergei Supinsky/AFP)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Viktor Ianoukovitch le 21 février 2014 à Kiev (Archives/Sergei Supinsky/AFP)
Viktor Ianoukovitch le 21 février 2014 à Kiev (Archives/Sergei Supinsky/AFP)

Ottawa vient de publier la liste des 18 membres du régime Ianoukovitch visés par la Loi sur blocage des biens de dirigeants étrangers corrompus et où on retrouve en bonne place le Président déchu Viktor Fedorovych Ianoukovitch et ses deux fils, Viktor Viktorovych Ianoukivitch et Oleksandr Viktorovych Iaounoukovitch.

Il est donc interdit à compter de maintenant à toute personne se trouvant au Canada ou à tout Canadien se trouvant à l’étranger:

  • d’effectuer toute opération, directement ou indirectement, portant sur un bien de tout étranger politiquement vulnérable, indépendamment de la situation du bien;
  • de conclure, directement ou indirectement, toute opération financière liée à une opération visée à l’alinéa a) ou d’en faciliter, directement ou indirectement, la conclusion;
  • de fournir des services financiers ou des services connexes relativement aux biens de tout étranger politiquement vulnérable.

La «Loi sur le blocage des biens de dirigeants étrangers corrompus» permet en effet de geler les biens ou de restreindre la propriété d’étrangers à la demande d’un État étranger, lorsque le gouvernement canadien est «convaincu que l’État étranger connaît une période de troubles internes ou une situation politique incertaine et quand la prise d’un décret ou d’un règlement est dans l’intérêt des relations internationales».

C’est ainsi que, suite aux demandes d’aide de l’Ukraine sont maintenant bloqués au Canada les biens d’anciens dirigeants et hauts fonctionnaires ou de leurs associés et membres de leur famille «qui sont soupçonnés d’avoir détourné des fonds de l’État ou obtenu des biens de manière inappropriée en profitant de leurs fonctions ou de leurs relations familiales, commerciales ou personnelles».

Le Canada pourra aussi saisir les biens détournés par les représentants de l’ancien gouvernement.

Environ 1,2 million de Canadiens sont originaires d’Ukraine et le Canada avait été en 1991 le premier pays en Occident à reconnaître l’indépendance de ce pays.

Ottawa a été ces derniers mois parmi les premières capitales occidentales à imposer des sanctions à l’encontre du régime Ianoukovitch. En février dernier, imposait des sanctions ciblées contre les membres du régime du président Victor Ianoukovitch et les autres personnes directement responsables de la récente répression violente, élargissant ainsi à plus de responsables son interdiction d’entrée sur son territoire, déjà en vigueur depuis fin janvier, et annonçant des gels de leurs avoirs.

En février, les États-Unis avaient également interdit de visas environ 20 hauts cadres officiels ukrainiens qu’ils accusent d’être responsables de la répression meurtrière des manifestations de mardi à Kiev après avoir, en janvier, révoqué des visas déjà accordés à des dirigeants ukrainiens, en raison des troubles politiques.

Quant aux Européens, les ministres européens des Affaires étrangères avaient décidé eux aussi le mois dernier de priver de visas et de geler les avoirs de ceux qui ont du sang sur les mains en Ukraine.

La liste complète des personnes visées

1. Mykola Yanovych AZAROV, né le 17 décembre 1947, ancien premier ministre de l’Ukraine

2. Oleksii Mykolayovych AZAROV, né le 13 juillet 1971, fils de l’ancien premier ministre de l’Ukraine, M. Mykola Yanovych AZAROV

3. Raisa Vasylivna BOHATYRIOVA, née le 6 janvier 1953, ancienne ministre de la santé de l’Ukraine

4. Ihor Oleksandrovych KALININ, né le 28 décembre 1959, ancien conseiller de l’ancien président de l’Ukraine, M. Viktor Fedorovych YANUKOVYCH

5. Andrii Petrovych KLIUIEV, né le 12 août 1964, ancien chef de l’administration de l’ancien président de l’Ukraine, M. Viktor Fedorovych YANUKOVYCH

6. Serhii Petrovych KLIUIEV, né le 12 août 1969, homme d’affaires et frère de M. Andrii Petrovych KLIUIEV

7. Serhiy Vitaliyovych KURCHENKO, né le 21 septembre 1985, homme d’affaires étroitement associé à l’ancien président de l’Ukraine, M. Viktor Fedorovych YANUKOVYCH

8. Olena Leonidivna LUKASH, née le 12 novembre 1976, ancienne ministre de la justice de l’Ukraine

9. Andriy Volodymyrovych PORTNOV, né le 27 octobre 1973, ancien conseiller de l’ancien président de l’Ukraine, M. Viktor Fedorovych YANUKOVYCH

10. Artem Viktorovych PSHONKA, né le 19 mars 1976, fils de l’ancien procureur général, chef adjoint du parti des régions dans la Verkhovna Rada de l’Ukraine

11. Viktor Pavlovych PSHONKA, né le 6 février 1954, ancien procureur général de l’Ukraine

12. Viktor Ivanovych RATUSHNIAK, né le 16 octobre 1959, ancien sous-ministre de l’intérieur de l’Ukraine

13. Dmytro Volodymyrovych TABACHNYK, né le 28 novembre 1963, ancien ministre de l’éducation et de la science de l’Ukraine

14. Oleksandr Hryhorovych YAKYMENKO, né le 22 décembre 1964, ancien chef du service de sécurité d’Ukraine (SBU)

15. Viktor Fedorovych YANUKOVYCH, né le 9 juillet 1950, ancien président de l’Ukraine

16. Viktor Viktorovych YANUKOVYCH, né le 16 juillet 1981, fils de l’ancien président de l’Ukraine, M. Viktor Fedorovych YANUKOVYCH, et membre de la Verkhovna Rada de l’Ukraine

17. Oleksandr Viktorovych YANUKOVYCH, né le 1er juillet 1973, fils de l’ancien président de l’Ukraine, M. Viktor Fedorovych YANUKOVYCH

18. Vitalii Yuriyovych ZAKHARCHENKO, né le 20 janvier 1963, ancien ministre de l’intérieur de l’Ukraine