Crise ukrainienne: l’OTAN de plus en plus sur un pied de guerre

0
151
De gauche à droite: rencontre bilatérale entre le Secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen et le président Rosen Plevneliev de la Bulgarie (OTAN)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
De gauche à droite: rencontre bilatérale entre le Secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen et le président Rosen Plevneliev de la Bulgarie (OTAN)
De gauche à droite: rencontre bilatérale entre le Secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen et le président Rosen Plevneliev de la Bulgarie (OTAN)

L’OTAN doit prendre des mesures supplémentaires, dont des déploiements de troupes et des exercices, pour défendre ses États membres, a déclaré vendredi en visite à Sofia le secrétaire général de l’organisation, Anders Fogh Rasmussen, alors que les tensions persistent en Ukraine.

Le Secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen, a aussi félicité ce vendredi 11 avril la Bulgarie pour dixième anniversaire de son adhésion à l’Alliance atlantique .

Anders Fogh Rasmussen déclaré que depuis la fin de la guerre froide, l’OTAN et l’Union européenne ont créé le cadre pour une nouvelle Europe: «grâce à l’adhésion de nouveaux membres, nous avons élargi la liberté, la prospérité, les droits humains et la primauté du droit dans l’espace euro-atlantique. Pour le bénéfice de tous en Europe, et au-delà. Il s’agit d’une réalisation historique qui ne peut être niée».

Mais M. Fogh Rasmussen a déclaré que l’agression de la Russie contre l’Ukraine a défié la vision de l’Europe entière, libre et en paix: «Les tentatives de la Russie pour créer de nouvelles lignes de division en Europe par la force, afin de limiter la souveraineté de l’Ukraine, et de recréer une nouvelle sphère d’influence vont à l’encontre des normes internationales. Je demande à la Russie de prendre des mesures concrètes pour regagner la confiance de la communauté internationale. Retirez les troupes des frontières de l’ Ukraine, et entamez dans un dialogue sincère respect de la souveraineté de l’Ukraine», a déclaré le Secrétaire général.

Selon l’OTAN, la Russie a massé jusqu’à 40.000 hommes à la frontière avec l’Ukraine et, dans cette crise, l’Alliance atlantique se retrouve en première ligne bien que l’Ukraine ne soit pas l’un de ses membres.

Partisans, d’un renforcement de la coopération atlantique, Fogh Rasmussen, qui redoute une intervention de Moscou dans l’est de l’Ukraine, avait déjà déclaré lors d’une allocution en mars dernier sur la crise ukrainienne que le rattachement de la Crimée à la Russie constitue la «plus grave» menace pour la stabilité de l’Europe depuis la Guerre froide.

Pour rassurer ses membres voisins de l’Ukraine et de la Russie, l’OTAN a déployé début mars avions-radars AWACS pour effectuer des missions de reconnaissance au-dessus de la Pologne et de la Roumanie, dans le cadre de «la surveillance» de la crise» et supervisé le renforcement de la présence navale en Mer Noire tandis que les États-Unis dépêchaient des avions de chasse et de surveillance dans la zone.

Fogh Rasmussen est maintenant prêt quant à lui à passer à la deuxième vitesse.

«Je pense que nous devons prendre des mesures supplémentaires et nous allons en discuter sur la base des recommandations de nos autorités militaires, dans les prochains jours et prochaines semaines», a déclaré aujourd’hui le Secrétaire général à Sofia, ajoutant que «Ces réflexions pourraient inclure une mise à jour et une évolution de nos plans de défense, des exercices renforcés, ainsi que des déploiements appropriés».

«Nous ne discutons pas d’option militaire mais l’OTAN se consacre à la défense et à la protection de nos alliés, et nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour nous assurer que cette défense collective soit effective», a affirmé le secrétaire général.

Le Secrétaire général a également souligné l’intérêt évident de l’OTAN dans la sécurité et la stabilité de son voisinage oriental et l’engagement indéfectible de l’OTAN à la sécurité collective. «L’OTAN prend des mesures légitimes pour faire face à l’instabilité créée par des actions illégitimes de la Russie. Y compris la façon dont nous pouvons coopérer plus étroitement ici dans la région de la mer Noire. Ces étapes sont pleinement en ligne avec nos engagements internationaux , et avec l’objectif fondamental de l’OTAN pour défendre nos alliés et dissuader contre toute menace», a-t il affirmé avec force .

«L’OTAN prend des mesures légitimes pour faire face à l’instabilité créée par les actions illégitimes de la Russie», a dit le Secrétaire général, ajoutant que «Personne ne veut isoler la Russie mais la Russie elle-même s’isole intentionnellement un peu plus chaque jour».

Alors que l’OTAN tiendra un Sommet au Pays de Galles en septembre, le Secrétaire général a aussi souligné que les Alliés doivent arrêter le déclin des budgets de défense et de commencer à inverser la tendance, appelant par exemple la Bulgarie à continuer à travailler avec les alliés de la région à se doter de capacités modernes critiques , y compris les aéronefs .

Le mandat d’Anders Fogh Rasmussen à la tête de l’OTAN se terminera 1er octobre 2014, après cinq ans et deux mois à la tête de l’Alliance.

Son successeur, le Norvégien Jens Stoltenberg, est lui aussi un partisan du renforcement de la coopération atlantique et d’un meilleur partage des responsabilités et il voit l’OTAN et l’Union européenne comme des organisations complémentaires pour garantir la paix et le développement en Europe et ailleurs dans le monde.