L’Aviation royale canadienne célèbre son 90e anniversaire ce 1er avril

1
135
Les membres de l’équipe au sol de l’unité aérienne tactique (UAT) de la 8e Escadre Trenton, en Ontario, guident un CC-130 Hercules après son arrivée au Camp Mirage en Asie du Sud-Ouest le 4 novembre 205. Le personnel de l’UAT faisait partie de l’élément de soutien du théâtre canadien basé au Camp Mirage, en Asie du Sud-Ouest. Il coordonnait la logistique des troupes qui servaient en Afghanistan (Archives/MDN
Temps de lecture estimé : 6 minutes
Les membres de l’équipe au sol de l’unité aérienne tactique (UAT) de la 8e Escadre Trenton, en Ontario, guident un CC-130 Hercules après son arrivée au Camp Mirage en Asie du Sud-Ouest le 4 novembre 205. Le personnel de l’UAT faisait partie de l’élément de soutien du théâtre canadien basé au Camp Mirage, en Asie du Sud-Ouest. Il coordonnait la logistique des troupes qui servaient en Afghanistan (Archives/MDN
Les membres de l’équipe au sol de l’unité aérienne tactique (UAT) de la 8e Escadre Trenton, en Ontario, guident un CC-130 Hercules après son arrivée au Camp Mirage en Asie du Sud-Ouest le 4 novembre 205. Le personnel de l’UAT faisait partie de l’élément de soutien du théâtre canadien basé au Camp Mirage, en Asie du Sud-Ouest. Il coordonnait la logistique des troupes qui servaient en Afghanistan (Archives/MDN)

L’Aviation royale canadienne (ARC) célèbre aujourd’hui son 90e anniversaire. La Force aérienne du Canada a été créée en 1920 et devint officiellement l’Aviation royale du Canada en 1924.

Le Corps d’aviation canadien avait été la première tentative de créer une force aérienne au Canada en 1914, mais il cessa d’exister en 1915. Avant 1920, des Canadiens servaient avec le Royal Flying Corps et le Royal Naval Air Service britanniques.

Le service régulier de l’ARC, l’Aviation active permanente, fut créé le 1er avril 1924 et cette date est considérée comme celle de la naissance de la Force aérienne du Canada.

En 1968, l’Aviation royale canadienne a été réunie avec la Marine royale canadienne et l’Armée de terre canadienne sous une structure unifiée, les Forces canadiennes. Les éléments aériens furent alors placés sous différents commandements, avant d’être regroupés sous le Commandement aérien en 1975.

Finalement, en 2011, ce dernier fut renommé en Aviation royale canadienne.

L’Aviation royale canadienne est aujourd’hui esponsable des opérations aériennes qui se déroulent au Canada et à l’étranger. Les unités opérationnelles de l’ARC font partie de la 1re Division aérienne du Canada qui se divise en treize escadres réparties sur l’ensemble du territoire canadien. L’ARC est responsable de la région canadienne du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD).

À l’occasion de 90e anniversaire de l’Aviation royale canadienne, le lieutenant-général Yvan Blondin, commandant de l’ARC, adresse un message à ses troupes que nous reproduisons ici.

Notre fierté envers notre présent et nos objectifs futurs reposent solidement sur la compréhension que nous avons de notre passé. Alors que nous célébrons le 90e anniversaire de l’Aviation royale canadienne (ARC) en 2014, nous nous remémorons ses progrès immenses depuis sa création le 1er avril 1924.

Au titre du plus jeune service des forces militaires du Canada, l’ARC a longtemps été associée à l’audace, à l’aventure et au dépassement des limites du possible afin de mieux servir les Canadiens et leurs intérêts. L’histoire de la Force aérienne du Canada est l’histoire des hommes et des femmes qui ont eu le courage, la détermination et l’inspiration de servir leur pays dans l’aviation des Forces armées canadiennes.

Les Canadiens ont participé aux opérations aériennes depuis le début de l’emploi de la puissance aérienne au combat, tout d’abord comme membres de l’éphémère Canadian Aviation Corps, puis comme membres du Royal Flying Corps et du Royal Naval Air Service de la Grande-Bretagne. Ces pionniers, en service dans les forces britanniques, ont ébloui le monde avec leurs habiletés de pilotage et de tir, récoltant plus de 800 décorations pendant la Première Guerre mondiale.

Formée peu de temps avant la fin de la Première Guerre mondiale, l’Aviation canadienne n’a malheureusement pas eu le temps de prendre de l’expansion. Après la guerre, elle s’est intégrée à la Commission de l’Air civile, dont les activités comprenaient des patrouilles de surveillance contre les incendies de forêt, des inventaires forestiers, de la photographie aérienne et des patrouilles de lutte contre la contrebande, afin de limiter le commerce illicite du whiskey. Même si les activités accomplies entre les deux guerres étaient relativement modestes, les membres de la force aérienne canadienne naissante se dévouaient à perfectionner la technologie de l’aviation et à appliquer la puissance aérienne de façon novatrice et utile.

Lorsque la désignation « royale » que lui confère Sa Majesté le roi George V a été rendue officielle le 1er avril 1924, la force aérienne canadienne est devenue une force professionnelle à temps plein. Cette date est célébrée depuis comme le jour de la création de la Force aérienne du Canada.

L’ARC a grandi pour devenir la quatrième force aérienne en importance au monde pendant la Deuxième Guerre mondiale. Elle a joué le rôle de chef de file de calibre mondial pendant les années de la guerre froide comme membre de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et comme partenaire dans la défense aérienne du continent nord-américain au sein du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD). Les premières années qui ont suivi l’unification ont posé de nouveaux défis, mais l’ARC s’est reconstituée et a restauré la majeure partie de son patrimoine et de ses traditions. Aujourd’hui, l’ARC assume toujours un rôle d’avant-plan sur la scène mondiale comme force polyvalente et apte au combat, prête à s’acquitter de toute une gamme d’engagements nationaux et internationaux.

L’ARC possède une riche histoire qui continue d’inspirer les membres actifs. Pendant mes nombreuses visites aux escadres d’un bout à l’autre du pays, j’ai parlé aux hommes et aux femmes de l’ARC et j’ai noté leur grande fierté à l’égard de l’histoire admirable et diversifiée de leur Force aérienne. Je suis fier d’être le commandant d’une force qui perpétue les traditions louables de ses prédécesseurs.

L’ARC est heureuse de partager sa riche histoire avec les autres militaires et le grand public. La deuxième édition du livre d’histoire de l’ARC, «Sur des sommets balayés par les vents», sera publiée cette année. Cette deuxième édition explorera certaines des parties les plus intéressantes, les plus significatives et les plus durables de notre histoire, de notre héritage et de nos traditions. Nos deux équipes de démonstration feront connaître au public notre 90e anniversaire dans des spectacles aériens un peu partout au pays. Les appareils CT-144 Tutor des Snowbirds arboreront le logo du 90e anniversaire, alors que l’appareil CF-18 de démonstration sera décoré à l’occasion du 90e anniversaire sous le thème de « Telle est la voie vers les étoiles – Alimentée par le passé ».

Inspirés par notre passé et résolus à poursuivre l’excellence opérationnelle, les membres actuels en service de l’ARC ont accompli des réalisations extraordinaires, au pays, dans les situations de crise, dans les situations d’urgence et au combat. Au terme de plusieurs années d’opérations réussies, nous venons de fermer l’escadre aérienne en Afghanistan. De même, nous avons récemment ramené à la maison les derniers membres des Forces armées canadiennes en poste dans ce pays dans le cadre de la mission de formation de l’OTAN en Afghanistan.

En 2011, alors que nous prenions activement part aux combats en Afghanistan, nous avons joué un rôle clé dans les opérations de l’OTAN en Libye. L’opération Mobile a mis à l’épreuve notre disponibilité opérationnelle comme jamais auparavant. Les CF-18, les hélicoptères Sea King, les ravitailleurs Airbus et Hercules ainsi que les Aurora du Canada ont contribué de façon magistrale au succès de l’opération et ont montré aux Canadiens et au monde que l’ARC est une force compétente et prête au combat.

Encore pleinement engagés dans des opérations de combat en Afghanistan et en Libye avec nos partenaires de l’OTAN, nous avons renforcé nos relations et notre interopérabilité avec nos amis et nos alliés en déployant des chasseurs en Islande pour des missions de police aérienne sous l’égide de l’OTAN et en déployant des hélicoptères Griffon et des équipages en Jamaïque pour y mener de l’entraînement en recherche et sauvetage et appuyer les forces de défense de la Jamaïque pendant la saison des ouragans. Nous avons appuyé notre alliée la France au Mali en lui fournissant du transport aérien stratégique dont elle avait grandement besoin.

Notre flotte d’Aurora a participé à l’Opération Carribe, notre contribution constante contre le trafic de narcotiques. Elle continue aussi à contribuer d’une manière journalière aux opérations de surveillance sur la côte est et ouest, ainsi que dans l’Arctique. Au pays, nos équipes de recherche et sauvetage excellent d’une manière constante dans une variété d’activités et continuent de sauver des vies d’une côte à l’autre.

Grâce à ses déploiements rapides dans la vallée du Richelieu et à Calgary, pour appuyer les efforts de secours à la suite des inondations; dans le Nord de l’Ontario et en Saskatchewan pour aider à l’évacuation des collectivités menacées par les incendies de forêt; et aux Philippines, pour appuyer les efforts de secours après l’ouragan Haiyan, l’ARC a montré à maintes reprises qu’elle est prête et apte à intervenir dans différents types d’urgences, de catastrophes naturelles et de missions, dans sa vaste gamme d’opérations au pays et à l’étranger.

Le haut niveau d’excellence du personnel de la Force aérienne est incomparable – un fait que reconnaissent les Canadiens et nos amis et alliés internationaux. Dans nos célébrations visant à souligner le 90e anniversaire de l’ARC, nous pouvons également être fiers de ce que nous avons accompli dans la dernière décennie. À mesure que nous travaillons à développer nos capacités, comme notre nouvelle capacité expéditionnaire aérienne, et mettons en œuvre des façons novatrices et technologiques pour nous entraîner et conserver notre état de préparation, notre passé continue de nous animer et de nous inspirer.

1 COMMENT

  1. Je recherche Un Officier FORTIN Robert & sa Dame Louise
    ainsi que son Fils Eric & sa Fille Elysabeth FORTIN.

    Responsable de la CFB de St Hubert dans les Annees 1960

    Transferez comme Responsable de la CFB de Valcartier 1975

    Termine sa vie d’ Officier au MDN d< Ottawa.

    Y – a – t – il un site particulier pour ses Recherche,

    En vous remerciant a l' avance,

    Maurice A. Lessard, Retraite

Comments are closed.