La force aérienne canadienne commence sa mission dans les pays baltes

0
141
Deux CF-18 Hornets du 425e Escadron d’appui tactique, de la 3e Escadre Bagotville (Qué.), et un avion ravitailleur de type KC-767 de la force aérienne de la Colombie volent côte à côte. Les CF18 transportent une bombe factice de 500 lb de type Mark 82 sur le pylône central (Photo : Attila Papp/ARC)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Deux CF-18 Hornets du 425e Escadron d’appui tactique, de la 3e Escadre Bagotville (Qué.), et un avion ravitailleur de type KC-767 de la force aérienne de la Colombie volent côte à côte. Les CF18 transportent une bombe factice de 500 lb de type Mark 82 sur le pylône central (Photo : Attila Papp/ARC)
Deux CF-18 Hornets du 425e Escadron d’appui tactique, de la 3e Escadre Bagotville (Qué.) (Archives/Attila Papp/ARC)

La force opérationnelle aérienne (FOA) canadienne commence ce 1er septembre sa mission de police aérienne dans les pays baltes dans le cadre des mesures de réassurance de l’OTAN envers les pays alliés.

LA FAO s’est jointe officiellement à la mission de police aérienne des pays baltes de l’OTAN, lors d’une cérémonie de transfert qui s’est déroulée aujourd’hui à Šiauliai, en Lituanie.

Pendant la mission de police aérienne dans les pays baltes, quatre aéronefs CF188 Hornet et plus de 130 membres de l’Aviation royale canadienne (ARC) travailleront de concert avec les alliés de l’OTAN de septembre à décembre 2014, afin, dit le communiqué de la Défense nationale qui annonce le début de cette mission,  » de préserver l’intégrité de l’espace aérien estonien, letton et lituanien et d’intervenir en cas d’intrusion ».

«Dans la foulée de l’augmentation de l’agression militaire accrue de la part de la Russie, la mission de police aérienne dans les pays balte est une démonstration de la solidarité des alliés et du dévouement de l’OTAN envers la sécurité de ses membres», a déclaré le ministre de la Défense du Canada, Rob Nicholson,

Le gouvernement d’Ottawa,, s’il est réticent à des engagements budgétaires à long terme au moment où il priorise la lutte au déficit avant de se présenter devant l’électorat en 2015, est par contre « friand » d’actions ponctuelles, limitées dans le temps, et a jusqu’à maintenant été un contributeur important aux mesures de réassurance de l’OTAN.

Cs mesures, comme leur nom l’indique, visent à rassurer les pays européens voisins de la Russie depuis le début de la crise qui opposent les nouvelles autorités de Kiev aux insurgés prorusses de l’Est ukrainien.

«Cette nouvelle tâche attribuée à la force opérationnelle aérienne canadienne représente une autre composante de l’opération REASSURANCE et renforce l’engagement continu du Canada de promouvoir la sécurité et la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est», a déclaré pour sa part Lieutenant-général Stuart A. Beare, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada.

La FOA canadienne a récemment été relocalisée à Šiauliai, en Lituanie, de son emplacement à Campia Turzii, en Roumanie, où elle effectuait de l’entraînement avec ses alliés de l’OTAN du début mai au 22 août.

La FOA est arrivée à Šiauliai le 26 août.

« Conformément aux besoins opérationnels de la mission de police aérienne dans les pays baltes », quatre des six CF188 Hornet déployés en Roumanie de mai à août 2014 ont été envoyés en Lituanie pour participer à cette mission. Les deux aéronefs restants demeureront en Europe, précise le communiqué.

La FOA canadienne basée en Lituanie est composée de membres des 2e et 3e Escadres Bagotville, de la 4e Escadre Cold Lake, de la 8e Escadre Trenton, de la 14e Escadre Greenwood, de la 17e Escadre Winnipeg et de la 22e Escadre North Bay.

La Force canadienne comprend les équipages aériens et les responsables du soutien opérationnel aux ressources aériennes, qui comprend la protection de la force, le renseignement, la gestion de l’espace aérien et la coordination de la maintenance.

La décision relativement au nombre d’aéronefs canadiens requis pour la participation à cette mission a été prise à la suite de séances de planification et de coordination avec les alliés du Canada et de l’OTAN, souligne la Défense canadienne .

«La force opérationnelle aérienne canadienne est une organisation agile et flexible toujours prête à intervenir, à employer la puissance aérienne présente et à offrir un soutien connexe où et quand le Canada a besoin de ses services », a souligné quant à lui le Lieutenant-colonel David Pletz, commandant de la FOA en Lituanie, ajoutant « Nous bien hâte de travailler avec nos partenaires de la force aérienne portugaise et d’aider à protéger l’intégrité de l’espace aérien baltique. »

Les autres pays contribuant des forces dans le cadre de cette mission sont le Portugal, les Pays-Bas et l’Allemagne.

Le Canada et le Portugal travailleront ensemble à partir de la base aérienne de Šiauliai, en Lituanie.