Irak: contre la participation du Canada aux frappes, Chrétien accuse Harper de ne pas comprendre le Moyen-Orient

9
157
Des Irakiens fuyant l’avancée de groupes extrémistes armés en Iraq en 2014 (E. Colt/HCR)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Des Irakiens fuyant l’avancée de groupes extrémistes armés en Iraq en 2014 (E. Colt/HCR)
Des Irakiens fuyant l’avancée de groupes extrémistes armés en Iraq en 2014 (Archives/E. Colt/HCR)

Dans un commentaire publié vendredi par les quotidiens La Presse, de Montréal, et The Globe and Mail, de Toronto, sortant de sa réserve, l’ex Premier ministre libéral Jean Chrétien, qui gouverna le pays de 1993 à 2003, Chrétien estime que Canada ne devrait pas participer aux frappes aériennes contre l’État islamique.

Jean Chrétien croit, à l’instar de l’opposition à la Chambre des Communes, qu’une intervention humanitaire massive et non simplement symbolique est la meilleure contribution que le Canada puisse faire et estime, en outre, que la contribution militaire du Canada autorisée par le gouvernement Harper sera très marginale.

Citant les missions de combat multilatérales au Kosovo et en Afghanistan auxquelles le Canada a participé «parce que nous avions déterminé que c’était la meilleure contribution que le Canada pouvait faire dans ces circonstances très difficiles», il rappelle qu’il n’est «pas toujours opposé à envoyer des Canadiens au combat».

Mais «Il n’y a pas de décision plus grave pour un élu que d’envoyer des hommes et des femmes dans des conflits. Les conséquences — à la fois au pays et à l’étranger — sont énormes. Une mauvaise décision, comme d’envahir l’Irak en 2003, peut avoir des résultats désastreux qui se répercutent pendant très longtemps, comme nous l’avons vu. La montée du groupe armé État islamique est aujourd’hui en grande partie le résultat de cette guerre», déclare l’ex Premier ministre.

«La brutalité du groupe armé EI et les atrocités perpétrées doivent être arrêtées», écrit l’ex Premier ministre, «Mais les pays occidentaux doivent également être conscients de l’histoire de la région pour déterminer les meilleurs moyens d’agir».

Et, «compte tenu de l’histoire de la région et des sensibilités aux interventions militaires occidentales, je crois que toute coalition militaire dirigée par les États-Unis devrait être principalement composée de pays arabes de la région avec une participation minimale de pays occidentaux», ce qui, bien sûr, n’est pas le cas aujourd’hui avec une participation de plusieurs pays occidentaux et de seulement cinq pays arabes.

M. Chrétien rappelle qu’en 2003, le chef de l’opposition de l’époque, Stephen Harper, critiquait sa décision de garder le Canada à l’écart de la guerre en Irak. Il reproche ainsi à M. Harper de ne pas avoir compris l’histoire en 2003, ajoutant qu’il ne la comprend toujours pas aujourd’hui.

L’ex chef libéral affirme que le Canada devrait plutôt offrir de prendre 50 000 réfugiés fuyant le groupe État islamique et allouer 100 millions $ au Programme alimentaire mondial pour aider à nourrir les réfugiés qui font face à un hiver rigoureux dans la région.

«Le premier ministre peut penser que si nous ne participons pas à la mission de combat, cela signifie que le Canada se tiendrait à l’écart. Il se trompe complètement. Pour les raisons que j’ai données, je ne crois pas que le Canada devrait participer militairement. Mais je crois, comme M. Trudeau, que le Canada doit être en première ligne pour faire face à la crise humanitaire», écrit-il.

Pendant plus de 50 ans, la façon de faire canadienne a été d’ouvrir nos coeurs, nos portes et nos portefeuilles aux victimes de grands bouleversements […] Et je suis toujours fasciné par leur grande contribution au Canada depuis leur arrivée sur nos côtes», conclut celui qui avait refusé en 2003 de participer à l’invasion de l’Irak par les Américains.

9 COMMENTS

  1. Mes Chrétien est d une grande sagesse en déclarant que il serait plus utile de contribuer pour aider les gens qui fui
    La violence je pense que la cause humanitaire s’impose

  2. Harper est la marionette des Américano-sionnistes, Donc il obéit à ses maîtres et se prosterne a l occasion. Il ne s’émeut gère devant le massacre de civils du Donbass, mieux! Le Canada fourni armes et équipements militaire à un régime nazi haineux et anti-russophone qui pratique le nettoyage ethnique par la terreur et le meurtre sans parler des viols et autres exactions.

    Merci M. Chrétien

  3. M. Chrétien sort de sa réserve politique pour donner un coup de mains à Justin qui en a bien besoin. Les libéraux préparent la prochaine élection. En vérité, des peuples sont menacés par des groupes terroristes violents et je soutiens la position du goyvernement Harper à se rendre sur les lieux de combats violents pour défendre les pays menacés par les extrémistes radicaux.

  4. M Chrétien n’a absolument rien compris. La situation actuelle est très différente de celle en 2003. C’est vrai qu’il faut apprendre des leçons du passé mais il faut aussi évaluer la menace actuel à la sécurité des Canadiens et le contexte géopolitique. Ce qui va améliorer la situation c’est des bottes sur le terrain pour améliorer la situation sécuritaire, des services de renseignement renforcés pour éviter l’entre de terroristes au pays ainsi qu’une forte guerre idéologique dans le but de gagner le coeur des Irakiens.

  5. «Chrétien accuse Harper de ne pas comprendre le Moyen-Orient»

    Et lui, il le connaît bien? Rappelons-nous: «Jean Chrétien a fait durant son voyage des déclarations controversées qui ont pu laisser croire qu’il prenait parti dans certains dossiers délicats qui opposent les forces politiques dans la région. Interrogé sur sa décision de ne pas se rendre à Jérusalem-Est, M. Chrétien avait lancé qu’il n’était pas venu pour visiter telle ou telle partie de la ville et qu’il ne savait pas s’il était à l’ouest, au sud, au nord ou à l’est de Jérusalem.» Radio-Canada, 20 avril 2000

  6. Pas facile de faire d’un peuple orphelin assoiffé de justice en faire un pays libre assez fort pour reconstruire villes et villages, après
    avoir déstabilisez leur gouvernement déchu, prendre possessions des territoires pétroliers irakien pour cause de revendication terroristes? au état unis, après avoir contribuer à cette destruction massive en territoire irakien le canada vas réfugier?

    Autant leur donnez les territoires de l’ouest canadien l’alberta et la british Columbia comme endroit jadis occupé par des camps d’entrainements stratégiques en vue de riposte militaire en sol
    occupé à l’étranger l’immensité du territoire canadien est sinon
    l’endroit par excellence pour jouer au G.I Joe, une terre stérile
    de quelque billions d’acres à rien faire, W.T.F c’est comme OK
    comme si rien ne s’était passé, invitons donc ses insurgés et les
    islamique au grand complet à venir continuer leur guerre sainte
    sur nos terres canadiennes, non merci.

Comments are closed.