Ottawa: le ministre Baird discute de sécurité internationale avec le secrétaire d’État Kerry

0
92
Le Secrétaire d'État, John Kerry, a déposé ce mardi 28 octobre 2014 une couronne de fleurs au Monument canadien de guerre où un partisan du djihad a abattu la semaine précédente le jeune réserviste de 24 ans qui y montait la garde. À l'arrière-plan, le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird (Department of State_
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le Secrétaire d'État, John Kerry, a déposé ce mardi 28 octobre 2014 une couronne de fleurs au Monument  canadien de guerre où un partisan du djihad a abattu la semaine précédente le jeune réserviste de 24 ans qui y montait la garde. À l'arrière-plan, le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird (Department of State_
Le Secrétaire d’État, John Kerry, a déposé ce mardi 28 octobre 2014 une couronne de fleurs au Monument canadien de guerre où un partisan du djihad a abattu la semaine précédente le jeune réserviste de 24 ans qui y montait la garde. À l’arrière-plan, le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird (Department of State)

Le ministre des Affaires étrangères John Baird a accueilli à Ottawa ce mardi 28 octobre, , son homologue américain, le secrétaire d’État John Kerry, pour commémorer les deux soldats canadiens qui ont été tués dans les attaques de la semaine dernière et pour discuter du renforcement de la coopération relative à divers enjeux internationaux.

Le ministre Baird et le secrétaire d’État Kerry ont visité le Monument commémoratif de guerre, où le caporal Nathan Cirillo a été tué par un partisan du djihad pendant qu’il montait la garde le jour même où avait leu à Hamilton des funérailles du jeune réserviste canadien assassiné il y a six jours.

«C’est toujours une occasion spéciale de rencontrer l’un de nos plus proches amis et alliés, surtout quand c’est chez nous, a déclaré le ministre Baird. Cependant, je suis désolé que cette rencontre ait été assombrie par les événements tragiques de la semaine. »

Au cours de leurs rencontres bilatérales, ils ont discuté, dit le communiqué du ministère canadien des Affaires étrangères, de la coopération à l’égard de diverses questions internationales, notamment la réaction au groupe l’État islamique, la situation en Ukraine, l’accès aux marchés pour le secteur énergétique et la propagation préoccupante du virus Ebola.

Le Secrétaire américain a pour sa part mis l’accent sur le soutien «sans faille» des États-Unis pour leurs partenaires canadiens, «la poursuite d’une coopération étroite dans une approche commune de la lutte contre l’extrémisme violent», et «leur engagement à se tenir aux côtés de leurs voisins et amis canadiens»,a dit le Département d’État américain.

Le Secrétaire d’État a assuré que les États-Unis et le Canada vont «travailler encore plus étroitement» pour « dissuader et prévenir les attaques terroristes».

Mais, pour y arriver, il faut s’attaquer à la propagande des organisations terroristes sur les réseaux sociaux et sur internet et anéantir leurs sources de financement, a déclaré au cours du point de presse qui a suivi sa encontre avec John Baird le chef de la diplomatie américaine alors que Washington appelait cette semaine ses alliés à mieux combattre sur le web la propagande des djihadistes, très actifs sur les réseaux sociaux.

«Le Canada et les États-Unis sont demeurés des partenaires, des alliés et des amis dans les bons moments, tout comme dans certains des moments les plus tragiques de leur histoire», a souligné à son tour le ministre Baird, ajoutant «Nous faisons aussi front commun lorsque nous sommes appelés à relever les grands défis qui se posent aux quatre coins du monde. »

«Ces attaques ne font que renforcer notre détermination à jouer le rôle qui nous incombe dans la lutte mondiale contre le terrorisme, a déclaré le chef de la diplomatie canadienne. «Nous ne pouvons permettre qu’il y ait le moindre espace sur notre territoire où l’État islamique puisse donner libre cours à sa barbarie moyenâgeuse ou lancer des attaques.»

Le Secrétaire d’État américain rencontre aussi cet après-midi par le Premier ministre Stephen Harper dans le bureau parlementaire du chef de gouvernement canadien.