Dix morts, 21 blessés dans le crash d’un F-16 grec en Espagne

0
86
Dix morts dans le crash d'un F-16 grec en Espagne (AFP)
Temps de lecture estimé : 3 minutes


(« Je ne l’ai pas vu comme un avion, mais comme une boule de feu », dit un témoin (Video/La Vanguardia)

Le crash au décollage d’un avion de combat grec de type F-16, lundi après-midi dans le sud-est de l’Espagne, a fait dix morts et 21 blessés, a-t-on appris auprès d’un porte-parole du ministère de la Défense espagnol.
—–
Mise à jour au 26/01/2015 à 18h30

Huit militaires français ont été tués dans le crash du F-16 lors d’un exercice de l’OTAN selon un bilan provisoire communiqué par le ministère français de la Défense et la présidence française.

Le nombre de blessés s’établit quant à  lui maintenant à 21, dont 9 Français (selon le ministère français de la Défense) et 9 Italiens (selon le ministère italien de la Défense).

Parmi les blessés français, un blessé est en situation d’extrême urgence, cinq autres sont en réanimation dont deux placés en coma artificiel et trois autres blessés légers sont en sortie d’hôpital, dit le ministère français de la Défense.

Ces Français effectuaient un exercice sous l’égide de l’OTAN.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, se rendra sur les lieux du drame demain après-midi.

—–à 16h11

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a annoncé lundi soir que huit Français et deux Grecs sont morts dans l’accident de l’avion de combat F-16 de la force aérienne grecque sur la base de Los Llanos, dans le sud-est de l’Espagne.

« Il semble qu’il y a deux personnes qui sont décédées qui sont de nationalité grecque et huit Français », a déclaré Mariano Rajoy, interrogé en direct sur la chaîne privée Telecinco, en détaillant le bilan de dix morts dans cet accident, dont on ignorait jusque-là les nationalités

L’accident  est survenu sur la base de Los Llanos dans la province d’Albacete (sud-est).

L’avion de combat de la force aérienne grecque devait effectuer des manœuvres dans le cadre d’un entrainement organisé par l’OTAN, le Tactical leadership Programme (TLP), et s’est écrasé au décollage, selon un communiqué diffusé plus tôt par le ministère de la Défense.

L’avion de chasse grec s’est écrasé sur un des parkings de la base où étaient stationnés des aéronefs de nationalités différentes, dont plusieurs français, heurtant d’autre aéronefs et tuant d’autres personnes qui s’y trouvaient.

Des avions de chasse de plusieurs nationalités, dont deux Alpha Jet, deux Mirage 2000D et deux Rafale français, selon le ministère français de la Défense, se trouvaient sur le parking de la base.

Lundi après-midi des chaînes de télévision espagnoles ont diffusé quelques secondes d’images où on aperçoit un avion en feu, d’où s’échappent d’importantes volutes de fumée noire.

Les équipes de secours ont dû venir à bout de l’incendie entraîné par le crash sur l’aire de stationnement avant de pouvoir déterminer le nombre de victimes.