Le croiseur lance-missile russe Moskva en Méditerranée

0
228
Le croiseur lance-missiles russe Moskva, navire-amiral de la flotte de la mer Noire (WikiCommons)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le croiseur lance-missiles russe Moskva, navire-amiral de la flotte de la mer Noire (WikiCommons)
Le croiseur lance-missiles russe Moskva, navire-amiral de la flotte de la mer Noire (WikiCommons)

Le croiseur lance-missiles russe Moskva, navire-amiral de la flotte de la mer Noire, est entré cette semaine en Méditerranée par le canal de Suez, a annoncé le chef par intérim du service de presse de la flotte russe de la mer Noire Nikolaï Voskressenski, rapporte l’agence officielle russe Ria Novosti.

« Un groupe de navires de la Marine russe comprenant le navire-amiral de la flotte de la mer Noire, le croiseur Moskva, et le pétrolier Kola de la flotte de la Baltique, est entré en Méditerranée », a indiqué le porte-parole de la flotte à l’agence russe.

Selon lui, les deux navires mettront le cap sur les détroits de la mer Noire au terme de leur mission.

Le croiseur lance-missiles russe Moskva est doté de 16 systèmes de lancement des missiles antinavires Voulkan, de missiles antiaériens à longue portée S-300M Fort et de missiles à courte portée Ossa-MA.

Forces navales de l’OTAN et russe en Méditerranée et en Mer Noire

Pendant ce temps, le navire canadien NCSM Toronto et son équipage reviennent quant à eux au pays le 18 janvier après leur déploiement dans le cadre de l’Opération REASSURANCE, menée en appui aux efforts de sécurité et de coopération internationale dans la région de l’Europe centrale et de l’Europe de l’Est.

Le NCSM Toronto avait quitté le port d’Halifax en juillet 2014 afin de se joindre au 2e Groupe de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN en Méditerranée.

Le NCSM Toronto avait alors participé à divers exercices d’instruction interarmées de l’OTAN dans le cadre de l’opération REASSURANCE, y compris le déploiement historique à la mer Noire pour l’exercice Sea Breeze.

Pendant qu’il opérait dans la mer Noire, le NCSM Toronto avait mené l’unité de tâche 02 (TU.02) du SNMG2, qui comprenait la frégate espagnole Almirante Juan de Borbón. La TU.02 avait alors travaillé avec la frégate roumaine Regele Ferdinand, le destroyer américain USS Ross et des navires de la Bulgarie, de la Géorgie, de la Turquie et de l’Ukraine.

Première frégate modernisée déployée, le NCSM Fredericton est arrivé quant à lui début janvier à Lisbonne au Portugal et succédera maintenant au NCSM Toronto.