Lutte contre Ebola: la première équipe médicale des Forces armées canadiennes revient au pays (PHOTOS)

0
175
Les soldats débarquent du CC-150 Polaris après un déploiement de plusieurs mois dans le cadre de l'Opération SIRONA et sont accueillis par plusieurs hauts-gradés, dont le brigadier-général Bernier. (Caporal Pierre Habib/Unité de soutien des Forces canadiennes Ottawa- Services d'imagerie)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

La première équipe de militaires des Forces armées canadiennes qui a participé à l’opération SIRONA est revenue au Canada, après son déploiement en Afrique de l’Ouest pour appuyer les efforts dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola. 

L’équipe est de retour après un transfert minutieux de responsabilité à la deuxième équipe de médecins, d’infirmières, de techniciens médicaux et de membres du personnel de soutien des FAC à l’Unité de traitement du Royaume-Uni à Kerry Town, en Sierra Leone. En prodiguant des soins de première ligne si cruciaux pour les patients en Afrique de l’Ouest, les professionnels de la santé des FAC ont une incidence directe sur la lutte contre l’épidémie d’Ebola.

«J’apprécie grandement le travail accompli par nos militaires des Forces armées canadiennes dans le cadre de cette importante mission humanitaire visant à combattre l’épidémie d’Ebola. Le Canada est résolument engagé dans les efforts déployés par la communauté internationale pour stopper la propagation du virus Ebola. Cette opération met en lumière les capacités exceptionnelles des Forces armées canadiennes», a déclaré Jason Kenney, ministre de la Défense nationale.

Le ministre Kenney a également souligné que le Canada contribuerait à l’essai clinique de phase 3 d’un vaccin contre le virus Ebola en Guinée, comme annoncé par l’Organisation mondiale de la santé plus tôt cette semaine.

Le gouvernement du Canada a engagé plus de 110 millions $ pour soutenir des interventions sur les plans de la santé, de l’aide humanitaire et de la sécurité en vue d’empêcher la propagation de la maladie et de soutenir la recherche et le développement de contremesures médicales visant Ebola.

L’Opération SIRONA renforce l’Opération GRITROCK du Royaume-Uni qui se déroule à l’Unité de traitement de Kerry Town, en Sierra Leone. Les Canadiens continuent de travailler aux côtés de leurs homologues britanniques pour prodiguer des soins médicaux essentiels aux travailleurs de la santé locaux et internationaux. Les membres du personnel médical des FAC qui participent à l’Opération SIRONA font l’objet d’un roulement environ tous les deux mois.

Avant de se déployer en Afrique de l’Ouest, les militaires canadiens suivent une formation au Centre de formation des services médicaux de l’Armée britannique à Strensall, au Royaume-Uni, aux côtés de leurs homologues britanniques. La formation comprend des conférences données par des spécialistes des maladies infectieuses, y compris le virus Ebola, et par des travailleurs de la santé dotés d’une expérience de travail en Sierra Leone, des séances de sensibilisation culturelle et de formation linguistique, ainsi que des exercices pratiques axés sur des scénarios dans un centre de traitement simulé de l’Ebola.

La majorité des membres des FAC qui sont revenus au pays Canada aujourd’hui appartiennent à la 2e Ambulance de campagne et au 2e Hôpital de campagne canadien, basé à Petawawa, en Ontario. Le deuxième groupe de membres des FAC, qui a quitté le Royaume-Uni le 20 février à destination de la Sierra Leone, est une véritable unité mixte constituée de membres du personnel médical des FAC de partout au Canada.

Le Canada soutient un essai clinique de phase 3 du vaccin canadien VSV-EBOV en Guinée, qui sera dirigé par l’Organisation mondiale de la santé, en collaboration avec le ministère de la Santé de la Guinée, l’organisme Médecins Sans Frontières, Epicentre et l’Institut norvégien de la santé publique.
Les résultats de l’essai sont attendus pour la fin de 2015. Les renseignements obtenus au cours de l’essai seront communiqués à la communauté internationale dans le cadre de la réponse globale à la crise de l’Ébola. Cet essai complétera les autres essais de phases 2 et 3 prévus ou en cours au Libéria et en Sierra Leone.

«Le Canada reste déterminé à jouer un rôle de premier plan pour faire face à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Notre gouvernement est fier de mettre à disposition l’expertise canadienne et d’appuyer l’effort mondial de lutte contre l’Ebola», a rappelé Rona Ambrose, ministre de la Santé.

«C’est encourageant de voir avancer les essais cliniques du vaccin. Avoir un vaccin réglementé, sûr et efficace qui a été soumis à des essais cliniques sera un important outil pour aider à lutter contre l’éclosion d’Ebola en Afrique de l’Ouest et faire en sorte qu’une éclosion d’une telle ampleur ne se reproduise pas», a dit pour sa part le Dr Gregory Taylor, administrateur en chef de la santé publique du Canada.