Le Canada exige la libération de la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko

La pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, emprisonnée en Russie depuis neuf mois (AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
La pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, emprisonnée en Russie depuis neuf mois (AFP)
La pilote militaire ukrainienne Nadia Savtchenko, emprisonnée en Russie depuis le 9 juillet 2014. (AFP)

En ce premier anniversaire de la détention de la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko, le ministre canadien des Affaires étrangères Rob Nicholson demande à Poutine sa libération.

Arrêtée le 9 juillet 2014, en territoire russe selon Moscou alors que les Ukrainiens affirment qu’elle a été capturée et livrée à Moscou par les séparatistes, Nadia Savtchenko est accusée du meurtre prémédité de deux journalistes russes dans l’est de l’Ukraine mi-juin.

La justice russe affirme que la pilote a communiqué à l’armée ukrainienne la position des deux journalistes, tués par un tir de mortier. Selon les enquêteurs, son crime est passible de la peine de mort ou de la prison à vie.

« Il y a un an, jour pour jour, les autorités russes annonçaient la détention de la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko. Depuis, elle croupit en prison, dans l’attente d’un procès pour des accusations inventées de toutes pièces », a déclaré le ministre Nicholson.

« Sa détention préventive a été prolongée à maintes reprises, et Mme Savtchenko a été placée en isolement cellulaire et soumise à une évaluation psychiatrique contre son gré », a-t-il poursuivi, soulignant que, « Pour protester contre sa détention, elle a fait trois grèves de la faim, durant une centaine de jours au total, qui ont miné sa santé ».

Lors de sa dernière grève de la faim en mars dernier, le poids de la jeune femme de 33 ans était passé à 54 kilos contre 75 kilos habituellement.

« Il est temps que le Kremlin mette fin à cette situation intolérable », a lancé le chef de la diplomatie canadienne. « En ce triste anniversaire, nous demandons à Poutine de libérer Nadia Savtchenko immédiatement, ainsi que tous les Ukrainiens que lui ou ses mandataires maintiennent en détention illégale dans l’est de l’Ukraine. »

Mince consolation, son arrestation a valu à Mme Savtchenko une forte popularité en Ukraine, où elle a été élue symboliquement députée aux législatives d’octobre.