Message du premier ministre Harper pour souligner le record de longévité du règne d’Élisabeth

0
85
La Reine britannique Elizabeth II, lors d'une cérémonie à Tweedbank, à la frontière entre l'Angleterre et l'Ecosse, le 9 septembre 2015. (AFP/LEON NEAL)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
La Reine britannique Elizabeth II, lors d'une cérémonie à Tweedbank, à la frontière entre l'Angleterre et l'Ecosse, le 9 septembre 2015. (AFP/LEON NEAL)
La Reine britannique Elizabeth II, lors d’une cérémonie à Tweedbank, à la frontière entre l’Angleterre et l’Écosse, le 9 septembre 2015. (AFP/LEON NEAL)

Alors que le Royaume-Uni célébrait ce mercredi 9 septembre sa souveraine, Élizabeth II, qui a battu le record de longévité sur le trône britannique, le premier ministre Stephen Harper faisait une pause dans sa campagne électorale pour souligner ce moment historique du règne de celle qui est aussi reine de 16 pays dans le monde, dont, bien sûr, le Canada.

C’est à 16h30 GMT, selon les estimations de Buckingham Palace, que la reine a dépassé sa trisaïeule, la reine-impératrice Victoria, au pouvoir pendant 63 ans, sept mois et deux jours, entre 1837 et 1901.

Au Canada, où les sentiments monarchistes de Stephen Harper ne sont pas un secret, au milieu d’une campagne difficile pour les législatives d’octobre, où il accuse un retard de plusieurs points par rapport au au parti d’opposition de gauche, le NPD,le premier ministre conservateur sortant a pris le temps de faire une déclaration pour souligner un moment historique du règne de Sa Majesté la reine Elizabeth II d’Angleterre, reine du Canada.

«Laureen se joint à moi et aux Canadiens partout au Canada pour célébrer le moment où Sa Majesté la reine Elizabeth II amorce le plus long règne de l’histoire moderne du Canada, dépassant ainsi celui de son arrière-arrière-grand-mère, la reine Victoria (qui a régné de 1837 à 1901).

«Sa Majesté a servi le Canada avec honneur, avec distinction et avec une grande affection. Par son dévouement indéfectible envers tous les membres de notre société – qu’il s’agisse des peuples autochtones, des forces armées canadiennes, des bénévoles ou des organismes de bienfaisance – elle a enrichi la vie de notre pays et n’a jamais failli à son devoir ni au serment qu’elle a prêté le jour de son couronnement à titre de Reine du Canada. Pendant plus de soixante-trois ans et vingt-deux visites royales à titre de Reine, Sa Majesté a gagné le cœur de son peuple en faisant toujours ressortir le meilleur de qui nous sommes et de ce que nous sommes comme Canadiens. Nous lui sommes reconnaissants de servir ainsi, ce qui nous rappelle que la Couronne fait partie intégrante de l’ordre constitutionnel de notre pays.

«Le Canada se réjouit de souligner aujourd’hui ce jalon et de rendre hommage aux contributions de Sa Majesté au Canada, dans le cadre d’une série de célébrations, notamment l’émission de pièces commémoratives (Monnaie royale canadienne), d’un billet commémoratif de vingt dollars (Banque du Canada) et d’un nouveau timbre (Postes Canada).

«Au moment où les Canadiens se préparent à célébrer le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, qui aura lieu en 2017, inspirons-nous du dévouement et de l’affection de la Reine pour ce grand pays et la riche diversité de sa population. Nous nous réjouissons d’accueillir les membres de la famille royale pour célébrer un pays qui ne cesse de faire l’envie du monde entier.

«Nous offrons à Sa Majesté tous nos vœux de santé et de bonheur, en cette occasion particulièrement joyeuse et pour les années à venir.

« Vive la Reine ! »

Élizabeth II, reine de 16 pays dans le monde. (AFP/Archives/I.Véricourt/S.Malfatto)
Élizabeth, qui est montée sur le trône le 6 février 1952 à l’âge de 25 ans, a pour sa part fêté l’événement avec sa retenue habituelle, en inaugurant une ligne de chemin de fer en Écosse et en déclarant n’avoir jamais pensé à battre ce record.

Elle devait ensuite dîner dans sa résidence d’été de Balmoral en compagnie de son petit-fils, le prince William, et de son épouse Kate.

Pour célébrer son record de longévité, la reine n’avait prévu aucune cérémonie publique officielle. « No fuss » (« pas de chichi »), a-t-elle décrété, selon son entourage.

Une photo diffusée par le Palais pour l’occasion, signée Mary McCartney, la fille de Paul McCartney, la montre ainsi au travail, devant la boîte rouge contenant les documents qu’elle reçoit presque tous les jours du gouvernement.

De nombreuses célébrations étaient en revanche prévues tout au long de la journée pour fêter celle que les Britanniques considèrent maintenant comme leur « plus grande reine ».

Sur la Tamise, la barge royale Gloriana a mené une procession de bateaux, dont le passage a été salué par les coups de canon du HMS Belfast, navire de guerre transformé en musée.

En levant le nez, les Londoniens pouvaient également lire le message « Puisse-t-elle régner longtemps! » au sommet de la tour de British Telecom.

À l’échelle mondiale, le record du règne le plus long est toujours détenu par le roi de Thaïlande Bhumibol Adulyadej, âgé de 87 ans, sur le trône depuis 1946.

*Avec AFP