Ukraine: Hollande propose une réunion en septembre aux dirigeants russe, allemand et ukrainien

0
122
François Hollande, le 19 avril sur Canal+. (capture d'écran/Canal+)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
François Hollande, le 19 avril sur Canal+. (capture d'écran/Canal+)
François Hollande, le 19 avril sur Canal+. (capture d’écran/Canal+)

Le président français François Hollande a proposé lundi aux dirigeants russe, allemand et ukrainien d’organiser en septembre à Paris une réunion sur l’évolution de la situation en Ukraine.

Les ministres des Affaires étrangères des quatre pays vont pouvoir se parler dans les prochains jours, a indiqué François Hollande lors d’une conférence de presse.

Je proposerai qu’une réunion au format Normandie (France, Allemagne, Russie, Ukraine) puisse se tenir à Paris avant l’Assemblée générale des Nations Unies pour que nous puissions évaluer le processus là où il en est et le conduire jusqu’à son terme, a-t-il précisé.

L’Assemblée générale de l’ONU débute à la fin du mois à New York.

Selon l’entourage du président français, en amont du sommet proposé à Paris, les dirigeants des quatre pays s’entretiendront une nouvelle fois au téléphone dès mercredi soir avant une rencontre samedi à Berlin des chefs de leurs diplomaties.

Mercredi soir, il va y avoir un entretien téléphonique des quatre chefs d’Etat pendant lequel la date du futur sommet pourrait être décidée, a confirmé à l’AFP un haut responsable ukrainien sous couvert de l’anonymat.

François Hollande a aussi indiqué qu’il plaiderait pour une levée des sanctions si le processus de décentralisation du pays aboutit. Il faudra que nous puissions aller jusqu’au bout des engagements sur les élections, sur la loi d’autonomie de décentralisation pour les régions de l’Est de l’Ukraine, et si ce processus aboutit, alors je plaiderai pour la levée des sanctions (visant la Russie), parce que c’est la condition aussi qui avait été posée.

Le président ukrainien Petro Porochenko a estimé samedi que les accords de paix conclus sous l’égide du format Normandie étaient pour la première fois respectés dans l’Est séparatiste, après plusieurs jours d’accalmie sur la ligne de front entre troupes gouvernementales ukrainiennes et rebelles séparatistes prorusses.