Colombie: le chef des Farc a eu «un accident cérébral»

0
133
Le chef de la rébellion marxiste des FARC de Colombie, Timoléon Jimenez, alias "Timochenko" (C) avec d'autres membres de sa délégation à La Havane le 28 Août 2016 au cours d'une conférence de presse où il annonce le cessez-le-feu «définitif». (Yamil Lage/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le président colombien Juan Manuel Santos (d) et Rodrigo Londoño (g) (Timochenko), chef des FARC, en septembre 2016 lors de la signature de l’accord de paix. (Luis Acosta/AFP)

Rodrigo Londoño, alias « Timochenko », chef de la guérilla des Farc qui a conclu un accord de paix avec Bogota, a eu « un accident cérébral » mais son évolution est « satisfaisante », a-t-on appris dimanche de source médicale.
——
Mise à jour 03/07/2017 à 20h36

Rodrigo Londoño, alias « Timochenko », chef de la guérilla des Farc qui a conclu un accord de paix avec Bogota, était « stable et tranquille » lundi, au lendemain de son AVC de dimanche, a-t-on appris de source médicale.

« Le corps médical considère son évolution comme satisfaisante et ses paramètres cliniques sont stabilisés, après ce qui correspond à un accident vasculaire cérébral léger », a précisé lors d’une conférence de presse Lydis Herrera, directrice de la Clinique de Villavicencio, dans le centre de la Colombie.

« Il n’y a aucune altération de son état physique ou mental », a ajouté le Dr Herrera, en précisant cependant que Rodrigo Londoño devrait rester en observation 72 heures dans l’unité de soins intensifs, « par mesure de précaution ».

——

Le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie, âgé de 58 ans, est hospitalisé dans une clinique de Villavicencio, une ville du centre de la Colombie.

Il est arrivé dans la matinée dans cet établissement, la Clinique universitaire coopérative de Colombie, où a été posé « un diagnostic d’accident cérébral ischémique transitoire », a déclaré au cours d’une conférence de presse la directrice de la clinique, Lydis Herrera.

À son arrivée, le chef des Farc présentait des symptômes d' »altération de la parole » et de perte de la force musculaire dans le bras droit, mais « jusqu’à présent son évolution a été satisfaisante, avec une amélioration de 90% », a indiqué Mme Herrera.

Pour le moment, toutefois, Rodrigo Londoño restera « de manière préventive » dans le service de soins intensifs de la clinique, a-t-elle ajouté.

Le médecin traitant du chef des Farc, Ivan Ramirez, a indiqué que le patient était « conscient » et « éveillé ».

Dans un communiqué, les Farc ont déclaré que « leur dirigeant suprême, Timoleon Jimenez, est dans un état stable ». Timoleon Jimenez est, comme « Timochenko », un nom de guerre de Rodrigo Londoño.