L’ONU appelle à des négociations entre l’Irak et les Kurdes

0
99
Les forces irakiennes passent près d'une centrale thermique lors de leur avancée vers Kirkouk, le 16 octobre 2017 (AFP/AHMAD AL-RUBAYE)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Les forces irakiennes passent près d’une centrale thermique lors de leur avancée vers Kirkouk, le 16 octobre 2017. (Atchives/AFP/AHMAD AL-RUBAYE)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé jeudi le gouvernement irakien et les dirigeants régionaux du Kurdistan à fixer un calendrier de négociation pour mettre fin à la crise déclenchée par le référendum sur l’indépendance kurde le mois dernier.

Le Conseil de sécurité a lancé cet appel après le rejet par Bagdad de l’offre des dirigeants kurdes irakiens. Ceux-ci proposaient de geler les résultats du référendum, où le oui à l’indépendance l’a largement emporté, et de tenir des pourparlers.

« Les membres du Conseil de sécurité ont noté que les gouvernements fédéral et régional avaient tous deux exprimé leur volonté d’engager un dialogue », a déclaré l’ambassadeur français à l’ONU, François Delattre, qui assure ce mois-ci la présidence du Conseil.

« Nous les encourageons à établir au plus vite un calendrier pour la tenue de ces discussions », a ajouté M. Delattre après la réunion.

Le Conseil de sécurité était réuni à huis clos à la demande de la France et de la Suède pour entendre un rapport de l’envoyé des Nations unies, Jan Kubis, sur la crise.

François Delattre a indiqué que les membres du Conseil étaient préoccupés par la montée des tensions et les violences qui ont été rapportées, et ont appelé les deux parties à s’abstenir d’utiliser la force.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a rejeté l’offre kurde de gel des résultats du référendum et demandé l’annulation du scrutin du 25 septembre sur l’indépendance.