La tournée du ministre Sajjan au Moyen-Orient sur fond d’environnement complexe et changeant

Au QG de @JTFImpact , BGen St-Louis & son équipe ont fourni des information de terrain sur la situation dans la région. Notre priorité est de rester focalisés sur la protection des @ForcesCanada , avec dessein de recommencer les opérations en Irak quand la situation le permettra. [Twitter/@HarjitSajjan]
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le ministre de la Défense Harjit S. Sajjan a conclu cette semaine une visite au Moyen-Orient. De passage au Koweït, il a rencontré Son Excellence Ahmad Mansour Al‑Ahmad Al-Jaber Al-Sabahm, vice-premier ministre et ministre de la Défense du Koweït, et s’est entretenu avec lui de la situation en Irak et dans la région, ainsi que des occasions d’accroître la paix et la stabilité régionales. Il a en outre remercié le Koweït de son appui continu au centre de soutien opérationnel du Canada.

Dans l’environnement de sécurité complexe et changeant d’aujourd’hui, le Canada reste déterminé à renforcer les relations avec ses partenaires au Moyen-Orient pour bâtir un monde plus sûr et plus sécuritaire.

Le ministre Sajjan a aussi rencontré le brigadier-général Michel-Henri St-Louis et les hauts dirigeants de la Force opérationnelle interarmées – IMPACT. Il a fait le point sur la situation actuelle en Irak avec l’ambassadeur du Canada en Irak, Ulrich Shannon, ainsi qu’avec la major-général Jennie Carignan, commandante de la mission de l’OTAN en Irak, et le brigadier-général Chris Ayotte, de la Force opérationnelle interarmées multinationale – opération INHERENT RESOLVE.

Après une réunion avec Sa Majesté le roi Abdullah de Jordanie à l’OTAN, le ministre Sajjan a rencontré le major-général Yousef Al-Hnaity, président jordanien des chefs de l’état-major interarmées, et eu avec lui un fructueux échange sur la dynamique régionale actuelle, les femmes, la paix et la sécurité, ainsi que la poursuite de la relation de coopération entre le Canada et la Jordanie. Il s’est aussi rendu sur les lieux des travaux de réfection d’une route transfrontalière en Jordanie, qui visent à accroître la sécurité transfrontalière.

Le ministre Sajjan a également rencontré des représentants de la communauté internationale pour discuter des mesures de désescalade envisageables. Durant son séjour au Moyen-Orient, le ministre a rendu visite aux militaires affectés à l’opération IMPACT au Koweït et en Jordanie. Le ministre Sajjan a réitéré l’engagement du Canada à poursuivre la mission de formation et de renforcement des capacités en Irak lorsque les circonstances le permettront afin d’empêcher la réémergence de Daech.

Citation

«Notre priorité demeure la sécurité des militaires canadiens au Moyen-Orient. Lorsque la situation le permettra, nous reprendrons notre mission de formation en Irak pour appuyer la lutte contre Daech. Rencontrer nos partenaires dans la région nous permet de poursuivre les discussions sur les prochaines étapes pour assurer la désescalade du conflit, tout en gardant le cap sur l’objectif d’accroître la paix et la stabilité.»

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

En bref

L’opération IMPACT est la contribution des FAC à la coalition mondiale contre Daech dirigée par les États-Unis et à la mission de l’OTAN en Irak. Dans le cadre de l’opération IMPACT, les FAC et leur personnel hautement qualifié offrent de la formation, des conseils et de l’assistance aux forces de sécurité irakiennes, veillent au renforcement des capacités des forces régionales, mènent des opérations aériennes et soutiennent la coalition mondiale.

La major‑général Jennie Carignan des Forces armées canadiennes assure actuellement le commandement de la mission de l’OTAN en Irak, une mission consultative et d’instruction non reliée au combat conçue pour aider à mettre en place des institutions irakiennes de défense et de sécurité plus efficaces et plus durables. Cette mission mise sur le partenariat et I’inclusivité et respecte pleinement la souverainement, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Irak. Elle vise à aider l’Irak à renforcer ses écoles et institutions militaires et à faire progresser la réforme du secteur de la sécurité.

Le Canada compte jusqu’à 850 membres de la Force régulière et de la Réserve des Forces armées canadiennes déployés en Irak, en Jordanie, au Liban ou au Koweït et participant à l’opération IMPACT.

Compte tenu de l’évolution récente de la situation dans la région, certaines activités de formation en Irak sont actuellement suspendues par mesure de précaution afin de privilégier la sécurité du personnel en déploiement, mais, dans le cadre de l’opération IMPACT, les efforts de renforcement des capacités de nos partenaires en Jordanie et au Liban se poursuivent malgré la suspension temporaire des opérations de formation en Irak.  

Lire aussi «Les Forces armées canadiennes reprennent certaines activités dans le nord de l’Irak» ­­>>