COVID -19: de nouvelles mesures sévères pour le personnel militaire, indique le général Vance

Le général Jonathan Vance, chef d'état-major de la Défense. (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

La situation évoluant, le chef d’état-major de la Défense (CEMD), le général Jonathan Vance, a indiqué dans un message vendredi qu’il annoncera sous peu de nouvelles mesures pour faire face à ce qui est devenue la pandémie de la COVID-19, le terme de «pandémie» signifiant que la propagation du virus est maintenant devenue mondiale.

Les nouvelles directives devraient limiter tous les voyages, personnels et professionnels au Canada. Quant aux voyages à l’étranger, il seront tout bonnement interdits pour le personnel militaire. Donc, sauf exception pour des activités critiques, plus de voyage à l’extérieur du Canada pour le personnel militaire.

Ceux qui reviennent de l’étranger devront, s’il présente un risque d’infection, s’isoler, indique également le CEMD.

Dans son message le général Vance se dit conscient de l’impact que ces mesures pourront avoir sur les plans personnels, professionnels et familial, mais insiste pour dire que ces mesures sont conformes aux meilleures pratiques recommandées par les autorités canadiennes.

Quant à ceux qui servent à l’extérieur du Canada, doivent toutefois rester en place, mais «adopter un régime et une posture de protection».

De plus, tous les rassemblements et les activités de routine qui mettent des personnes en contact étroit pour des raisons volontaires ou de service seront suspendus «à l’exception des activités essentiels ou de constitution de forces». Cela comprend, précise le général, l’interdiction des cérémonies, des conférences, des activités de routine de l’unité et des sports d’équipes.

Le personnel sur certaine bases où cela est possible sera réduit au minimum, pour ne garder que les fonctions d’ administration, de commandement et contrôle, les opérations se poursuivant à un niveau très réduit.

Quant aux écoles et collèges, ils resteront ouverts, mais, toujours pour éviter la propagation du virus. d’une part, ces établissements n’admettront plus de nouveaux étudiants et, d,autre part, les étudiants et étudiantes sur place, tout en poursuivant leurs études, y resteront confinés.

Même les achats et la livraison de marchandises sont touchés: ceux et celles qui ont acheté des produits l’étranger sont priés de les laisser sur place s’ils rentrent au Canada et seront remboursés.

Jusqu’à nouvel ordre, et pendant que les autorités continuent à suivre de près l’évolution de la situation, ces mesures qui seront rendues officielles incessamment devraient en vigueur pour au moins trois semaines.

Continuer à servir

Avec la menace du nouveau coronavirus, les Forces armées canadiennes se trouvent dans une situation toute particulière.

«Les Forces armées canadiennes ne voient pas de plus grande menace pour nous et pour les Canadiens et les Canadiennes», déclare le général Vance, mais «nous avons une obligation existentielle envers le Canada de poursuivre les opérations, de poursuivre les opérations connues et les imprévues.»

Toutefois, poursuit et conclut le général «nous devons également éviter de devenir un vecteur involontaire [du virus, NDLR] en raison des déplacements et de la routine qui contribueraient à la propagation de la contagion au Canada, ce qui pourrait nuire à nos citoyens et citoyennes les plus vulnérables et avoir de graves répercussions sur les activités essentielles de mise sur pied de la force».

Lire aussi: Nouveau coronavirus (COVID-19): instructions aux membres des Forces armées canadiennes >>

Le personnel civil réduit également ses activités

La sous-ministre de la Défense du Canada, Mme Jody Thomas. [MDN]

La sous-ministre à la Défense, Mme Jody Thomas, a aussi pris des mesures pour faire face à la pandémie de la COVID-19.

Là encore, la situation est particulière et la directive du ministère de la Défense nationale (MDN) diffère quelque peu de celle des autres ministères. «Cette différence», explique-t-elle, découle de notre responsabilité fondamentale de soutenir et de préserver l’état de préparation opérationnelle et les services de santé essentiels pour les FAC et de continuer à intervenir dans le cadre de la lutte du gouvernement du Canada contre la pandémie.»

Ainsi seules les activités essentielles de base se poursuivront à l’heure actuelle, y compris les opérations internationales et nationales, et tout ce qui soutient directement ces fonctions.

Seuls les employés du MDN dont la présence physique est requise pour effectuer des tâches essentielles devront se trouver dans les locaux du MDN. Tous les autres employés devraient rester à la maison.

Seuls les employés du MDN, les membres des FAC et les entrepreneurs qui appuient des fonctions essentielles sont autorisés dans les locaux du MDN.

Seuls les employés du MDN menant des activités essentielles de base devraient accéder à l’IRPVD à partir de leur domicile, afin de minimiser le fardeau pour les systèmes de gestion de l’information et de TI.

Tous les déplacements liés au travail sont suspendus.

Tous les événements non essentiels sont reportés.

Dans la mesure du possible, toutes les réunions doivent se faire par vidéoconférence ou par téléconférence.

On encourage les membres du personnel qui reviennent d’un voyage lié au travail ou d’un congé à l’extérieur du Canada à s’isoler pendant 14 jours.