Réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN à l’heure du coronavirus

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a annoncé aujourd’hui qu’il participera à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN, le 2 avril 2020, la première depuis que le monde a plongé en pleine crise du coronavirus.

Ensemble, les ministres discuteront de l’incidence de la crise de la COVID-19 sur la sécurité transatlantique, notamment en ce qui concerne l’importance de coordonner la réponse internationale.

«La pandémie de la COVID-19 est un test pour nous tous et met en évidence le rôle crucial que l’OTAN continue à jouer. L’engagement du Canada reste inébranlable à l’égard d’un ordre international fondé sur des règles, et je me réjouis à la perspective de discuter avec les Alliés de la manière dont nous devons travailler ensemble et nous soutenir mutuellement pendant cette période de crise.», a déclaré le chef de la diplomatie canadienne.

Par ailleurs, l’Organisation dit suivre de près l’évolution de l’épidémie de COVID-19, et souligne que tous ses pays membres ont pris des mesures préventives. Les services de santé militaires des pays membres restent vigilants, dit l’OTAN, ajoutant qu’ils sont attentifs aux incidences que l’épidémie pourrait avoir sur les troupes déployées dans le cadre d’opérations de l’Organisation.

Au 1er avril 2020, cinq membres du personnel du siège de l’OTAN avaient reçu un diagnostic de COVID-19. L’un s’est complètement rétabli et est de retour au travail, et les quatre autres se rétablissent. Trois sous-traitants se sont également révélés positifs.

Dès avant le premier test positif, souligne l’organisation,elle avait pris des mesures préventives, suivant les consignes de l’OMS, de manière à contenir le risque de propagation de l’infection. Il avait ainsi été décidé de suspendre temporairement certains déplacements professionnels ainsi que les visites de groupes au siège de l’Organisation, et d’encourager le personnel à télétravailler. 

La réunion des ministres des Affaires étrangères du 2 avril, qui se déroulera par vidéoconférence en raison de la pandémie, sera également une occasion importante pour les ministres de discuter de la mobilisation plus vaste de l’OTAN au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en plus des questions relatives au contrôle des armements, au désarmement et à la non-prolifération.

Il s’agira aussi de la première réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN à laquelle participeront 30 Alliés, l’Alliance ayant accueilli la Macédoine du Nord comme membre à part entière le 27 mars 2020.

Le Canada est membre de l’OTAN depuis sa fondation en 1949, année de la signature du Traité de l’Atlantique Nord à Washington. L’OTAN demeure une force vitale qui contribue à la paix et à la sécurité internationales. Aujourd’hui, l’Alliance regroupe 30 pays d’Amérique du Nord et d’Europe, la Macédoine du Nord étant devenue le 30e membre de l’OTAN le 27 mars 2020, après que tous les Alliés ont ratifié sa demande d’adhésion.

Le travail de l’OTAN consiste en outre à renforcer la résilience, et ses pays membres sont déterminés à poursuivre leurs efforts en vue d’améliorer la préparation aux situations d’urgence civile.

Le Canada assure le commandement de la mission de l’OTAN en Irak depuis son lancement en juillet 2018. Il s’agit d’une mission de consultation et de formation non axée sur le combat visant à mettre en place des institutions irakiennes de défense et de sécurité plus efficaces et plus durables.

Le ministre Champagne a récemment rendu visite aux troupes canadiennes déployées au sein du groupement tactique de présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, dans le cadre de l’opération REASSURANCE du Canada. Il a aussi rendu visite aux troupes déployées dans le cadre de l’opération UNIFIER, en Ukraine.

Depuis juin 2017, le Canada joue un rôle de chef de file parmi les quatre nations-cadres de la présence avancée renforcée. Il dirige un important groupement tactique multinational en Lettonie, où 540 membres des Forces armées canadiennes sont déployés. Les autres pays alliés travaillant avec le Canada en Lettonie sont l’Albanie, l’Espagne, l’Italie, le Monténégro, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie.