COVID-19 et Forces armées canadiennes: bientôt une reprise prudente des activités courantes

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les Fac commenceront à reprendre leurs activités en se fondant sur une nouvelle directive qui sera bientôt publiée et dont l’objectif sera de reprendre les activités liées à l’instruction et à la disponibilité opérationnelle tout en prenant des précautions pour atténuer les risques de contraction et de propagation de la COVID-19, a indiqué vendredi le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, dans une lettre aux membres et familles des Forces armées canadiennes.

Mi-mars, en activant la phase 3 de l’opération LASER 20-01, la réponse des Forces armées canadiennes à la situation de pandémie mondiale, le chef d’état-major de la Défense avait édicté des mesures afin de préserver les capacités et l’état de préparation opérationnels, et d’être prêt à appuyer les objectifs et les demandes d’aide du gouvernement du Canada.

Les déplacements des membres des Forces armées canadiennes ont été limitées, le minimum de personnel a été laissé sur les bases, les autres membres des FAC étant confinés à la maison, mais, dorénavant, les membres du personnel des Forces armées canadiennes seront autorisés à ajuster leur situation personnelle en fonction de ce qui est permis dans leur province ou territoires.

Puisque les consignes seront différentes selon les régions, les activités récréatives ou sportives pouvant être pratiquées par les militaires varieront au sein des Forces armées canadiennes en fonction d’où ils se trouvent, explique le général.

Une exception: ceux et celles assignées à l’opération LASER ou n’importe quelle autre tâche opérationnelle, devront continuer à suivre les dernières directives stipulées dans l’ordre de mission opération LASER 20-01 afin de rester à la maison et demeurer prêts.

«Nous compterons grandement sur les commandants d’unité pour gérer et accepter les risques à l’échelle locale et comprendre les diverses situations familiales alors que l’économie et la société s’ajusteront.», indique également dans sa lettre le chef d’état-major de la Défense

Dans sa lettre de vendredi, le chef d’état-major de la Défense, pour qui la pandémie n’efface pas la nécessité pour les Forces canadiennes de remplir leurs missions essentielles, a également déclaré: «Au fil du temps, nous nous pencherons aussi sur l’élaboration de plans à long terme pour gérer nos opérations et nos activités pendant la menace de pandémie avec les leçons retenues de la COVID-19.»

À lire aussi: Forces armées canadiennes: les opérations extérieures toujours au ralenti pour le moment >>