Les 13 CHSLD où sont positionnés les militaires de l’opération Laser

0
81
Depuis le 2 mai, quelque 400 militaires sont à pied d’œuvre dans 13 CHSLD désignés par le gouvernement du Québec dans la grande région de Montréal afin de contribuer à offrir des soins à nos ainés. [Twitter/@2Div_Comd_2Div]
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Remis à jour 06/05/2020, 14h05

Dans le cadre de l’intervention en cours pour aider les Canadiens dans le contexte de la COVID-19, les Forces armées canadiennes (FAC) appuient les efforts des autorités civiles au Québec depuis le 20 avril 2020, tel qu’entendu entre les gouvernements provincial et fédéral, et sont maintenant présentes dans 13 CHSLD.

Le déploiement initial des militaires a été effectué dans cinq centres d’hébergement de soin de longue durée (CHSLD). Par contre, étant donné l’évolution et la gravité de la situation dans d’autres CHSLD du Québec, les Forces armées canadiennes ont préparé les déploiements de militaires supplémentaires.

Ainsi, depuis le 2 mai 2020, les Forces armées canadiennes ont envoyé plusieurs centaines de militaires prêter main forte aux autorités civiles au Québec dans la lutte à la pandémie, les militaires nouvellement positionnés auprès du total d’aujourd’hui 13 CHSLD s’ajoutant à ceux de la première vague.

Ce sont actuellement 760 membres des Forces armées canadiennes qui sont déployés au Québec pour aider les établissements de soins de longue durée, a confirmé mercredi 6 mai le président du Conseil du trésor, Jean-Yves Duclos: parmi ces 760 militaires, on retrouve notamment les quelque 125 militaires de la première vague qui avaient été envoyés lors de la première demande de Québec, entre 500 et 550 qui travaillent directement dans les 13 établissements cités plus haut, situés pour la plupart dans la région du Grand Montréal, et d’autres qui aident à la logistique de la mission et à la distribution de matériel.

Le gouvernement du Québec avait réclamé lors de sa deuxième demande 1000 membres des Forces armées canadiennes, cible qui devrait être bientôt atteinte, selon le ministre Duclos, qui n’a toutefois pas été en mesure de fournir une date précise.

Les 13 CHSLD identifiés sont les suivants :

• Centre d’hébergement du Manoir-de-Verdun
• Le Centre d’hébergement Yvon-Brunet
• L’Hôpital Sainte-Anne
• Le CHSLD Valeo
• Le CHSLD Villa Val-des-Arbres
• Le Centre de soins prolongés Grace Dart
• Le CHSLD Reine-Élizabeth
• La Résidence Berthiaume-Du Tremblay
• Le CHSLD Vigi Mont-Royal
• La Résidence Les Floralies-De-Lasalle
• Le CHSLD de Saint-Laurent
• Le CHSLD Argyle
• Le CHSLD Benjamin-Victor-Rousselot

Mais il est aussi prévu que des militaires soient déployés dans au moins sept autres établissements de soins de longue durée du Québec, portant ainsi le total à 20 établissements.

Les tâches effectuées par les militaires varient selon les besoins. La plupart d’entre elles sont exécutées sous la supervision nécessaire des spécialistes des milieux de santé. En voici quelques exemples :

Les militaires sont regroupés en équipe de renfort médical composé d’un/ne infirmier/ère et de six techniciens médicaux, ainsi qu’un groupe d’aide de service. Ces équipes travaillent en collaboration avec le personnel médical civil sur place.

• Préparer, servir et ramasser les repas,
• Alimenter les usagers,
• Laver les mains et le visage des usagers,
• Contribuer aux soins d’hygiène,
• Participer aux différents services pour l’usager,
• Accompagner un usager autonome à la marche ou à la toilette,
• Rassurer les usagers,
• Nettoyer, ranger et entretenir le matériel,
• Préparer et distribuer certains produits, et
• Partager les observations avec les collègues des soins infirmiers afin d’assurer le meilleur suivi possible aux usagers

Naturellement, les militaires qui travaillent à l’intérieur des bâtiments portent leur équipement de protection individuelle (EPI) selon les protocoles applicables dans les CHSLD respectifs. Avant de se déployer dans ces établissements, ils reçoivent de la formation sur le port de l’EPI et de l’entraînement sur la gériatrie, le vieillissement, les particularités des ainées et les soins de fin de vie. De plus, ils suivent une période de familiarisation et d’orientation en établissement afin d’assurer un travail bien structuré et efficace à leur arrivée en poste. Ils reçoivent aussi une formation en santé mentale afin de les préparer à la réalité actuelle en CHSLD.

«Nos militaires sont fiers de pouvoir venir en aide à la population en soutenant les efforts incroyables des employés civils œuvrant au chevet des patients.», déclare pour sa part la Défense nationale.

À lire ou à relire: COVID-19: les vétérans de l’Hôpital Sainte-Anne «fiers» de voir arriver les militaires de l’Op LASER >>

Pendant ce temps en Ontario

Depuis le 2 mai, quelque 400 militaires sont à pied d’œuvre dans 13 CHSLD désignés par le gouvernement du Québec dans la grande région de Montréal afin de contribuer à offrir des soins à nos ainés. [Twitter/@2Div_Comd_2Div]

Les Forces armées canadiennes (FAC) travaillent également en Ontario avec leurs partenaires provinciaux pour offrir du soutien à cinq établissements de soins de longue durée, désignés par le gouvernement ontarien, pour assurer la sécurité continue des résidents, pour aider à maintenir des niveaux de dotation appropriés et pour aider à contrôler et à prévenir les infections.

Du 24 au 27 avril 2020, les FAC ont envoyé des équipes pour évaluer la situation relative à la COVID‑19 dans cinq établissements de soins de longue durée pour permettre aux responsables médicaux des FAC d’adapter leur instruction aux besoins précis de chaque établissement et d’établir les conditions pour le déploiement de responsables militaires des soins médicaux et du soutien.

À compter du 28 avril 2020, les FAC ont déployé cinq équipes, chacune comptant environ 50 membres, pour offrir du soutien en Ontario. Ces équipes travailleront par quart et comprennent deux responsables médicaux supérieurs et douze responsables médicaux appartenant au 4e Groupe des services de santé, ainsi que d’autres membres du personnel chargés de soutenir les opérations.

Le soutien sera offert dans les établissements suivants : Orchard Villa, à Pickering; Altamont Care Community, à Scarborough; Eatonville, à Etobicoke; Hawthorne Place, à North York et Holland Christian Homes Grace Manor, à Brampton. Le gouvernement ontarien a décidé quels établissements recevront du soutien militaire.

Les membres des FAC affectés au soutien des efforts gouvernementaux contre la COVID-19 suivent les mesures d’atténuation et de prévention mises de l’avant par les spécialistes canadiens de la santé publique. Ils ont assisté à des briefings médicaux et portent l’équipement de protection individuelle approprié selon le niveau de protection requis pour les tâches effectuées.