Même en ces temps de COVID, le Canada complète une opération interalliée en Islande

Les Forces armées canadiennes ont complété en mai l'opération ILLUMINATION dont la mission était de fournir un soutien radar à l'Islande. [twitter/@operationsFC ]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les Forces armées canadiennes ont terminé le déploiement, dans le cadre de l’opération interalliée ILLUMINATION, d’un détachement de l’Aviation royale canadienne et d’un système radar de surveillance aérienne mobile en Islande avec le redéploiement de tout le personnel et du matériel au Canada cette semaine.

L’opération ILLUMINATION avait pour mission d’assurer la continuité de la couverture radar à longue portée tandis que les radars fixes islandais subissaient une mise à niveau.

«Tout au long de notre déploiement dans le cadre de l’opération ILLUMINATION, les membres du détachement aérien d’Islande ont fait preuve à chaque instant d’un professionnalisme et d’une flexibilité sans précédent; Je suis fier d’avoir commandé un groupe aussi exemplaire », a déclaré le major Jonathan Gilbert, commandant, Air Det-Iceland / Operation ILLUMINATION. « Notre mandat depuis le début de nos opérations est de soutenir l’Islande pendant que le pays modernise ses systèmes de radar de surveillance, qui sont d’une importance stratégique pour l’OTAN, car les radars fournissent une connaissance de la situation au milieu de l’espace entre le Groenland, l’Islande et le Royaume-Uni », a-t-il ajouté. .

«Notre mandat depuis le début de nos opérations est de soutenir l’Islande. Les déploiements outre-mer offrent au personnel de l’Aviation royale canadienne l’occasion d’utiliser et de mettre en valeur ses compétences et son expertise», a également déclaré le major Gilbert en faisant le bilan de ce déploiement interallié de trois mois.

Les Forces armées canadiennes ont complété en mai l’opération ILLUMINATION dont la mission était de fournir un soutien radar à l’Islande. [twitter/@operationsFC ]

«Ils [ces déploiements, NDLR] démontrent également l’engagement du Canada envers l’OTAN à promouvoir la stabilité dans l’Atlantique Nord et à préserver la liberté des peuples de cette région conformément aux principes fondamentaux de la démocratie et de l’état de droit», a-t-il ajouté..

Après avoir utilisé avec succès le radar AN / TPS-70 sur deux des sites de la Garde côtière islandaise et surveillé efficacement les approches côtières islandaises, l’équipe de 25 personnes a été redéployée et est arrivée au Canada le 26 mai 2020. Dans la soirée du 14 mai, le les opérations s’étaient terminées et le détachement avait été redéployé à la base aérienne de Keflavik à 500 km de là par la route. Le redéploiement intercontinental à la 3e Escadre à Bagotville, au Canada, a eu lieu, lui, par voie des airs à l’aide d’avions de transport CC-130J et CC-177.

«Je tiens à remercier les membres de la garde-côtière islandaise pour leur hospitalité et leur soutien car nous avons travaillé ensemble pour relever les défis du COVID-19», a déclaré le major Gilbert. «Je voudrais également remercier nos familles, amis et collègues pour leur soutien inconditionnel; sans eux, cette mission n’aurait pas été possible», a-t-il conclu.

*Texte du service des Affaires publiques du Commandement aérien (AIRCOM) de l’OTAN