Fin des recherches pour retrouver huit militaires au large de la Californie

Le maître de 2e classe Joseph Rivera, un nageur de recherche et de sauvetage affecté au navire d'assaut amphibie USS Makin Island, observe du haut d'un hélicoptère US Navy MH-60 Seahawk lors des opérations de recherche et sauvetage à la suite d'un accident de véhicule amphibie d'assaut AAV-P7 / A1 au large des côtes du sud de la Californie, le 30 juillet 2020. (Mackenzie Binion/USMC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’armée américaine a annoncé dimanche la fin des opérations de recherche pour huit militaires américains, considérés comme morts, qui ont disparu en mer dans un naufrage jeudi au large des côtes californiennes.

«C’est avec le cœur lourd que j’ai décidé de mettre fin aux recherches et aux opérations de sauvetage », a déclaré le colonel Christopher Bronzi, commandant de la 15e unité expéditionnaire des Marines, dans un communiqué.  

Les militaires, sept membres du corps des Marines et un marin de l’US Navy, étaient à bord d’un véhicule d’assaut amphibie, dit AAV, qui a coulé jeudi à 17 h 45, près de l’île San Clemente, à une centaine de kilomètres au large de San Diego, dans le sud de la Californie, lors d’un exercice de routine.  

Les militaires étaient revêtus de tenues de combat et équipés de gilets de sauvetage, mais l’AAV, une sorte de gros tank flottant, pèse plus de 26 tonnes et a coulé rapidement à plus de 300 mètres de fond.  

Au total 16 militaires se trouvaient à bord du véhicule. Huit avaient pu être secourus. L’un d’eux est décédé plus tard, et deux sont dans un état critique.  

Un marine est mort et huit autres sont portés disparus en mer après un accident d’entraînement jeudi 30 juillet au large des côtes du sud de la Californie impliquant un véhicile d’assaut amphibie, a déclaré le Corps des Marines le 31 juillet 2020. Sur cette photo d’archives, des Marines du 15e Marine Expeditionary Unit débarquent à terre sur des véhicules d’assaut amphibies au cours de la formation à Camp Pendleton, en Californie, en 2017. (Frank Cordoba/USMC)

Le corps des Marines, l’US Navy et les garde-côtes américains ont cherché plus de 2500 kilomètres carrés à l’aide d’hélicoptères et de navires pour retrouver les autres, mais ont renoncé après 40 heures infructueuses.

Une enquête est en cours pour déterminer la cause de l’accident et en attendant d’en savoir plus, toutes les opérations à bord des AAV ont été suspendues, avait précisé dès jeudi le général David Berger, commandant du corps des Marines.