Empoisonnement d’Alexeï Navalny: des sanctions européennes dès jeudi

0
29
Le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell. [AFP]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’Union européenne va sanctionner jeudi six personnes jugées responsables de l’empoisonnement en Russie de l’opposant Alexeï Navalny et une entité impliquée dans la production de l’agent neurotoxique utilisé, dit avoir appris mercredi l’Agence France-Presse de sources européennes.

Une procédure écrite a été lancée pour permettre aux gouvernements des 27 de confirmer leur accord, et les sanctions entreront en vigueur avec la publication de la liste jeudi au journal officiel de l’UE, affirme l’agence sur la foi de ses sources.

Le Conseil des affaires étrangères du 12 octobre de l’UE avait donné le feu vert politique pour commencer la préparation du prochain paquet de sanctions.

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE s’étaient ainsi entendus lundi sur le principe des sanctions et il ne restait plus qu’à les finaliser «sur la base des propositions faites par la France et l’Allemagne et des preuves réunies». «Tout le monde a accepté», avait souligné le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell à l’issue de la réunion organisée au Luxembourg.

Le chef de la direction des affaires intérieures de l’administration présidentielle Andreï Iarine, son adjoint Sergueï Kirienko, le vice-ministre de la Défense Pavel Popov, un représentant spécial du président, Sergueï Meniaïlo, le directeur du service fédéral de sécurité, Alexandre Bortnikov et un vice-ministre de la défense chargé des armements, Alexeï Krivoroutchko sont accusés d’être impliqués dans l’empoisonnement en Russie de l’opposant russe Alexeï Navalny. Tous sont proches de Vladimir Poutine ou lui répondent directement.

«Il est raisonnable de conclure que l’empoisonnement d’Alexeï Navalny n’a été possible qu’avec le consentement de l’administration présidentielle», souligne l’UE.

L’Union a également sanctionné le même jour Evguéni Prigojine pour son rôle dans la déstabilisation de la Libye. Ce dernier est lié au groupe Wagner, une société militaire privée engagée en Libye, et à ce titre, est accusé de « mettre en danger la paix, la stabilité et la sécurité dans le pays ».

Les sept dignitaires russes et l’homme d’affaires seront interdits de visa et leurs avoirs dans l’UE seront gelés.

Les noms des six personnalités impliquées dans l’empoisonnement de Navalny ont été inscrits sur la liste créée pour sanctionner l’utilisation d’armes chimiques. Ils s’ajoutent aux quatre membres des services du renseignement militaire russe impliqués dans l’empoisonnement de l’agent double Sergueï Skripal en mars 2018 en Grande-Bretagne.

Josep Borrell a informé mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov de la décision de l’UE lors d’un entretien téléphonique.

Le chef de la diplomatie européenne a aussi à cette occasion réaffirmé le soutien uni et ferme de l’Union européenne à l’indépendance et à la souveraineté du Bélarus. Le Haut Représentant a souligné le droit démocratique du peuple bélarussien d’élire son président au moyen de nouvelles élections libres et équitables, sans ingérence extérieure.

L’Union européenne, a dit Josep Borrell, continue d’appuyer la proposition des présidences en exercice actuelles et à venir de l’OSCE de faciliter un dialogue national inclusif indispensable au Bélarus. Il a regretté que le Bélarus, en tant qu’État participant de l’OSCE, n’ait pas répondu à cette offre et a encouragé la Russie, en tant qu’État participant de l’OSCE, à soutenir cette initiative.

Par ailleurs, concernant le conflit au Karabakh, le Haut Représentant européen a exprimé le plein soutien de l’Union européenne aux efforts des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE et a réaffirmé que, lors de ses contacts avec les ministres des affaires étrangères de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan, il avait appelé les deux parties à se réengager d’urgence dans des négociations significatives sans conditions préalables, l’Union européenne se déclarant prête à contribuer à leurs efforts.