Alors que plusieurs pensaient que la lutte était finie, la coalition a multiplié ce mois-ci les frappes aériennes contre l’EI

0
139
Un avion F-16 Fighting Falcon de l'US Air Force après avoir reçu du carburant d'un avion KC-135 Stratotanker lors d'une mission en Asie du sud-ouest, le 16 février 2021. (U.S. Air Force)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas terminé: la coalition dirigée par les États-Unis contre le groupe armé État islamique a mené plus de frappes aériennes en Irak ce mois-ci qu’elle ne l’a fait de toute l’année dernière, détruisant des dizaines de positions ennemies et tuant des dizaines de terroristes, rapporte cette semaine le Stars and Stripes, le journal officiel des forces américaines.

Alors que l’ex-président Trump clamait avoir vaincu l’EI et, pour plaire à sa base électorale, ne cessait de parler de ramener les troupes à la maison, il est de plus en plus évident que la victoire contre le groupe terroriste n’est pas encore définitive.

Les avions de la coalition ont mené plus de 150 frappes contre des combattants de l’Etat islamique dans les montagnes au sud de Mossoul ce mois-ci, ont déclaré des responsables militaires américains et irakiens plus tôt cette semaine.

La coalition, qui avait a mené moins de 120 frappes aériennes contre l’Etat islamique en Irak de toute l’année dernière, a tout récemment multiplié les frappes.

Les frappes américaines et irakiennes ont totalisés 312, détruisant 120 positions ennemies et tuant 27 terroristes, a déclaré le colonel Wayne Marotto, porte-parole de la coalition militaire, dans un tweet mercredi.

«La mission était de détruire Daech qui se cachait dans un terrain difficile de grottes et de tunnels, apparemment le dernièr retranchement du soi-disant califat», a déclaré Marotto.

«Jusqu’à présent, en mars, nos partenaires en Irak et en Syrie ont complété 50 opérations contre Daech(le groupe armé État islamique) empêchant 62 djihadistes de commettre des actes de terrorisme», a également tweeté le porte-parole de la coalition, aujourd’hui faisant appel à tous les Syriens et Irakiens pour aider la coalition à venir à bout de l’EI.

Ces nouvelles données ont été publiées avant le dernier cycle de pourparlers entre Bagdad et Washington sur la poursuite de la coopération entre la coalition menée par les États-Unis et l’Irak.