Déclaration du ministre des Affaires étrangères à la suite des audiences judiciaires de Michael Kovrig et de Michael Spavor

0
200
Temps de lecture estimé : 2 minutes

De : Affaires mondiales Canada

Déclaration

Le 22 mars 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« En ces temps difficiles, tous les Canadiens sont de tout cœur avec Michael Kovrig et Michael Spavor, et avec leurs familles. À titre de ministre des Affaires étrangères, ma priorité absolue est d’assurer leur retour au Canada en toute sécurité.

« Nous sommes profondément troublés par l’absence totale de transparence de ces audiences, et nous poursuivons notre travail en vue de mettre fin à leur détention arbitraire immédiatement.  

« Les représentants du Canada revendiquent un accès consulaire continu à MM. Spavor et Kovrig, conformément à la Convention de Vienne sur les relations consulaires et à l’Accord consulaire entre le Canada et la Chine, et continueront de leur offrir un soutien, à eux et à leurs familles, pendant cette épreuve inacceptable.

« Le monde entier a les yeux tournés vers ces procédures, et je remercie nos partenaires internationaux pour leur solidarité et leur soutien de tous les instants. »

Informations supplémentaires – Appui international

Le Canada est reconnaissant envers les plusieurs pays qui se sont joints à l’appel pour la libération de ses citoyens Michael Kovrig et Michael Spavor, qui sont détenus arbitrairement en Chine depuis plus de deux ans.

De nombreux partenaires, amis et alliés du Canada sur la scène internationale font écho à l’appel de notre pays, qui juge ces détentions inacceptables, et leur présence à l’extérieur des palais de justice où se tiennent les procès de MM. Spavor et Kovrig envoie un message fort de solidarité.

L’accès à l’audience de M. Spavor a été refusé aux diplomates canadiens ainsi qu’aux diplomates de huit autres pays : l’Australie, le Danemark, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, le Royaume-Uni et les États-Unis.

L’accès à l’audience de M. Kovrig a aussi été refusé aux diplomates canadiens et aux diplomates de 23 autres pays et entités : l’Australie, l’Autriche, la Belgique, la République tchèque, l’Estonie, l’Union européenne, le Danemark, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, l’Espagne, la Roumanie, la Suède, la Suisse, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Le Canada continue de collaborer avec ses alliés pour mettre fin aux détentions arbitraires et faire respecter la primauté du droit pour appuyer les droits des citoyens du monde entier.