Le Canada prolonge d’un an l’opération IMPACT

0
233
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Mardi, le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan,a annoncé que le gouvernement du Canada prolonge l’opération IMPACT jusqu’au 31 mars 2022. L’opération IMPACT a pour but de renforcer les capacités militaires de l’Irak, de la Jordanie et du Liban et d’aider à établir les conditions essentielles à la sécurité et à la stabilité.

Renouveler d’un an l’opération IMPACT permettra aux Forces armées canadiennes (FAC) de continuer à jouer un rôle important en Irak, en Jordanie et au Liban. Dans le cadre de la coalition mondiale et de la mission de l’OTAN en Irak, les FAC poursuivront le travail entamé avec leurs partenaires et les pays alliés pour assurer la défaite permanente de Daech et favoriser la stabilité régionale à long terme. Le renouvellement de l’opération IMPACT permettra aussi aux FAC de continuer à fournir de la formation et de l’aide au renforcement des capacités des forces de sécurité irakiennes et des forces armées de la Jordanie et du Liban.

Depuis le début de l’opération IMPACT en 2014, le Canada n’a jamais cessé de soutenir ses partenaires au Moyen-Orient et de contribuer aux efforts de maintien de la paix et de la sécurité. La présence des FAC au Moyen-Orient aide les forces de sécurité régionales des partenaires et contribue à améliorer la sécurité dans la région. La lutte internationale contre Daech a allégé les souffrances de nombreuses populations vulnérables. Nous continuerons d’appuyer nos partenaires et alliés en vue d’amener la sécurité et la stabilité dans la région. 

Citation

« Le Canada demeurera un partenaire fiable dans le cadre des opérations multinationales partout dans le monde. En renouvelant l’opération IMPACT, nous renforçons l’appui du Canada à ses alliés de l’OTAN et à ses partenaires de la coalition mondiale, et nous poursuivons le travail important en cours au Moyen-Orient. Les Forces armées canadiennes continuent d’œuvrer à l’établissement des conditions essentielles à la stabilité et à la sécurité dans la région. »

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

En bref

  • Les efforts militaires du Canada sont diversifiés et comprennent :
    • la participation à la coalition mondiale;
    • la participation à la mission de l’OTAN en Irak;
    • la participation au renforcement des capacités militaires en Irak, en Jordanie et au Liban.
  • La prolongation d’un an de l’opération IMPACT comprend l’autorisation de déployer jusqu’à 850 membres du personnel des Forces armées canadiennes à l’appui de la coalition mondiale, de la mission de l’OTAN en Irak et des activités de renforcement des capacités des forces armées de la Jordanie et du Liban.
  • Le Canada participe à la coalition mondiale contre Daech depuis sa mise sur pied en 2014. À l’appui de la coalition mondiale, le Canada forme, conseille et appuie les forces de sécurité irakiennes et a déployé trois hélicoptères Griffon et l’effectif qui s’y rattache pour améliorer le transport tactique dans le théâtre, y compris l’évacuation des blessés, au besoin.
  • Le Canada a assumé le commandement de la mission de l’OTAN en Irak durant deux années consécutives, du début de la mission en 2018 jusqu’au transfert du commandement au Danemark en novembre 2020. La mission de l’OTAN en Irak est une mission sans combat axée sur l’instruction, les conseils et le renforcement des capacités; elle vient appuyer les efforts que le Canada déploie au sein de la coalition mondiale et son engagement permanent à créer un Irak stable et sécuritaire.
  • La contribution actuelle du Canada à la mission de l’OTAN en Irak comprend 17 membres des Forces armées canadiennes.
  • Le quartier général de la Force opérationnelle interarmées – Opération IMPACT continue de mener ses opérations au Koweït et abrite un détachement aérien composé de deux aéronefs CC-130J Hercules pour le transport aérien tactique. Le déplacement efficace et sécuritaire de personnel et de marchandises dans la zone d’opérations interarmées contribue de manière importante aux activités dans le cadre de la coalition et de la mission de l’OTAN, ainsi qu’aux efforts bilatéraux pour renforcer la capacité militaire des pays partenaires dans la région.