Au moins 14 dissidents des FARC et et un militaire tués dans le sud-ouest de la Colombie

0
151
Temps de lecture estimé : < 1 minute

Au moins 14 rebelles du GAO, le «grupo armado organizado residual Carlos Patiño», des dissidents de l’ex-guérilla marxiste des FARC, désarmée après l’accord de paix de 2016, et un militaire ont été tués samedi lors de combats dans le sud-ouest de la Colombie, ont indiqué les autorités.

Dans un message sur Twitter, le commandant de l’armée de terre, le général Eduardo Zapateiro, a indiqué que les soldats avaient «été attaqués avec des engins explosifs» et que les combats ont également fait «sept blessés parmi les militaires».

Le ministre de la Défense Diego Molano avait plus tôt annoncé que «14 personnes ont été neutralisées lors d’opérations militaires» dans la municipalité d’Argelia, dans le département de Cauca.

Selon M. Molano, les soldats menaient une «action spéciale» ordonnée après un attentat à la voiture piégée qui a fait 43 blessés le 27 mars dans la municipalité voisine de Corinto et qui a été attribué à des dissidents des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Sans commandement unifié, les dissidents dispersés en divers groupes comptent environ 2500 combattants qui vivent essentiellement du trafic de drogue et de l’exploitation minière illégale, selon les autorités colombiennes.

Dans le Cauca, ils se disputent ces lucratifs revenus avec l’Armée de libération nationale (ELN), la dernière guérilla encore active en Colombie.

Le communiqué de presse de l’armée colombienne >>