Le Canada publie un avis sur les relations d’affaires avec des entités liées au Myanmar

0
103
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le gouvernement du Canada a publié aujourd’hui un avis à l’intention des entreprises canadiennes sur la façon de faire des affaires avec des entités liées au Myanmar.

Le gouvernement du Canada s’attend à ce que les entreprises canadiennes actives à l’étranger, dans n’importe quel marché ou pays, respectent les droits de la personne, agissent légalement, mènent leurs activités de manière responsable et adoptent volontairement des pratiques exemplaires et des lignes directrices respectées à l’échelle internationale.

Le coup d’État initié par la Tatmadaw (l’armée myanmaraise) le 1er février 2021 contre le gouvernement démocratiquement élu du Myanmar a mené à une campagne systémique de répression. Celle-ci se caractérise par un usage meurtrier de la force, dont des détentions arbitraires massives, ainsi que des restrictions d’accès à l’information et des violations du droit à la liberté d’opinion, d’expression, d’association et de réunion.

En réponse au coup d’État, le gouvernement du Canada, de concert avec le Royaume-Uni et à la suite de mesures semblables prises par les États-Unis, a annoncé des sanctions contre 9 responsables militaires du Myanmar en vertu du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la Birmanie. Ces mesures portent le nombre total de personnes sanctionnées par le Canada à 54 et le nombre total d’entités sanctionnées à 44. Ces mesures indiquent clairement que le Canada condamne sans équivoque le renversement du gouvernement démocratiquement élu du Myanmar par l’armée et le recours flagrant à la force contre les manifestants. Le Canada réitère sa volonté de travailler avec la communauté internationale pour défendre les droits de la personne et la démocratie.

Le gouvernement du Canada recommande que les entreprises actives au Myanmar évaluent leurs activités, prennent toutes les mesures appropriées pour se conformer aux sanctions et aux contrôles des exportations canadiens, et maintiennent des normes élevées en matière de droits de la personne et de conduite responsable des affaires.

De plus amples renseignements sur le sujet se trouvent dans l’avis publié sur la page Web d’Affaires mondiales Canada.

Citations

« Le gouvernement appuie la population du Myanmar et s’attend à ce que les entreprises canadiennes respectent les normes les plus élevées en matière de droits de la personne et de conduite des affaires, qu’elles fassent des affaires au pays ou à l’étranger. Il recommande vivement à toute entreprise active au Myanmar ou faisant des affaires avec des entités liées au Myanmar d’évaluer ses activités et de prendre les mesures appropriées pour faire respecter ces normes. » – Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international « Je suis profondément troublé par la violence meurtrière croissante contre les manifestants, par la répression de la liberté d’expression, dont la coupure d’Internet et les modifications draconiennes apportées à la loi pour réprimer la liberté d’expression, ainsi que par la détention arbitraire de civils innocents au Myanmar. J’exhorte les entreprises canadiennes actives au Myanmar à prendre les mesures appropriées pour défendre les droits de la personne. Ces mesures empêcheront les entreprises canadiennes de devenir complices sans le savoir de la répression flagrante exercée par la Tatmadaw. Le Canada appuie le peuple du Myanmar et sa quête pour restaurer la démocratie. » – Marc Garneau, ministre des Affaires étrangères