Résultats de l’enquête sur le saut qui a coûté la vie au bombardier Patrick Labrie en 2019

0
2110
Le bombardier Patrick Labrie, membre du 2e Régiment, Royal Canadian Horse Artillery, situé à Base de soutien de la 4e Division du Canada Petawawa (Ontario), est décédé en juin 2019 à la suite de blessures subies pendant une instruction en parachutisme dans le cadre de l’exercice SWIFT RESPONSE 19. (Archives/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’Autorité des enquêtes sur la navigabilité du ministère de la Défense nationale a publié le rapport d’enquête final concernant l’accident de parachutisme survenu le 17 juin 2019, pendant l’exercice SWIFT RESPONSE, en Bulgarie, qui a coûté la vie du bombardier Patrick Labrie, du 2e Régiment, Royal Canadian Horse Artillery, basé à la garnison de Petawawa.

Le rapport d’enquête de sécurité des vols CC130J608 présente les conclusions et les facteurs de cause liés à la navigabilité des systèmes de l’aéronef CC-130J Hercules, ainsi que des recommandations et des mesures qui visent à éviter de tels accidents à l’avenir.

Le vol en question faisait partie de l’exercice SWIFT RESPONSE 2019, un exercice multinational d’entraînement aérien conjoint mené par les États-Unis. L’exercice impliquait un total de 5600 soldats de huit pays différents, dont le Canada. L’exercice a eu lieu à divers endroits en Bulgarie, en Croatie et en Roumanie et s’est déroulé du 11 au 24 juin 2019.

Le vol en question faisait partie de l’exercice SWIFT RESPONSE 2019, un exercice multinational d’entraînement aérien conjoint mené par les États-Unis. (MDN)

Le 16 juin 2019, l’avion CC130608 a décollé de Ramstein en Allemagne vers la zone de largage de l’aérodrome de Sadovo, en Bulgarie (base aérienne de Cheshnegirovo). La mission de nuit consistait à effectuer un saut en parachute en ligne statique. Les troupes ont été déployées à une altitude de 1 000 pieds au-dessus du niveau du sol par les portes de parachutistes tribord et bâbord.

Pendant le saut, le parachutiste du côté tribord est resté accroché à l’extérieur de l’avion et a par la suite, a subi une rupture soudaine de sa ligne statique qui a entraîné une descente incontrôlée. Le parachutiste a subi des blessures mortelles.

Pendant le saut, le parachutiste du côté tribord est resté accroché à l’extérieur de l’avion et a par la suite subi une rupture soudaine de sa ligne statique qui a entraîné une descente incontrôlée. (Autorité des enquêtes sur la navigabilité du ministère de la Défense nationale)

L’enquête a révélé que le parachutiste en question avait subi une mauvaise sortie de l’avion, ce qui a causé l’emmêlement de sa ligne statique et l’accrochage à l’extérieur de l’avion. La situation n’a pas été détectée par les autres parachutistes, le chef de saut et l’arrimeur.

Une interaction entre le parachutiste accroché et un parachutiste subséquent a entraîné la séparation / rupture de la ligne statique du parachutiste accroché en raison de la charge dynamique dépassant la résistance à la traction maximale de la ligne statique.

Les mesures préventives recommandées incluent: la révision de la méthode actuelle de détection de parachutiste accroché ainsi que les procédures associées de récupération des parachutistes accrochés; modifier les publications pour documenter l’emplacement de rangement de l’équipement d’aéronef; sécuriser l’équipement auxiliaire lors de la configuration du CC130J pour les opérations de parachutisme; et examiner le programme de navigabilité en ce qui concerne les opérations de parachutisme dans les FAC.