L’armée israélienne intercepte plus de 300 roquettes et frappe plus de 140 cibles dans la bande de Gaza

0
319
Israël a indiqué mardi 11 mai intercepter les roquettes avec le système de défense aérienne, le Dôme de fer, et frapper maintenant des cibles terroristes du Hamas. (Capture d’écran d’une vidéo fournie par les Forces de défense israéliennes)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

L’armée israélienne a indiqué mardi avoir frappé plus de 140 cibles dans la bande de Gaza en riposte à quelque 300 tirs de roquettes sur l’État hébreu après que le Hamas a rejoint les combats lundi après un week-end d’affrontements à Jérusalem.

Mise à jour 11/05/2021, 14h15

Une tour situé dans le centre de la ville de Gaza, et dans lequel des responsables du Hamas avaient leur bureau, a été complètement détruite mardi soir par une frappe israélienne. Le Hamas déclare avoir tiré plus de 130 roquettes vers Tel Aviv mardi soir en réponse à la frappe aérienne israélienne qui avait a rasé la tour dans la bande de Gaza.

Mise à jour 11/05/2021, 11h00

Israël dit avoir éliminé le chef de l’unité spéciale de roquettes du Jihad islamique.

Mise à jour 11/05/2021, 7h36

Au dernier bilan, appelé à grimper, vingt-six Gazaouis, dont neuf enfants tués. Israël aurait tué trois des principaux militants du Jihad islamique. En Israël, coups directs contre des maisons israéliennes, des dizaines de blessés. Israël mobilise 5000 réservistes. Les services de secours ont fait état de deux Israéliennes tuées à Ashkelon dans les frappes qui ont fait aussi d’une trentaine de blessés, principalement dans cette ville.

————————————-

Les médias palestiniens ont fait état de leur côté de 24 morts dans les frappes israéliennes, tandis que le Hamas et le Jihad islamique de Gaza ont continué à faire pleuvoir des roquettes sur les communautés israéliennes le long de la frontière.

L’armée israélienne a renforcé sa présence le long de la frontière. Les autorités ont appelé les résidents à rester chez eux et à proximité des abris anti-bombes jusqu’à nouvel ordre. De violentes émeutes se sont propagées dans les villes arabes à l’intérieur d’Israël, avec un homme abattu.

«Nous sommes dans la phase initiale de notre riposte contre des cibles militaires à Gaza», avait indiqué hier soir le porte-parole de l’armée israélienne Jonathan Conricus. «Nous sommes prêts pour une escalade».

Les salves de roquettes tirées depuis la bande de Gaza constituent «une agression grave à l’encontre d’Israël, à laquelle nous ne pouvons pas ne pas répliquer», a-t-il ajouté.

Selon un dernier bilan de l’armée, plus de 90 % des roquettes tirées depuis Gaza, un territoire contrôlé par le Hamas, ont été interceptées par le bouclier antimissile « Dôme de fer ».  De nombreuses autres roquettes sont tombées à l’intérieur de la bande de Gaza,

Les nouvelles frappes et salves de roquettes interviennent sur fond de violences à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville illégalement occupé et annexé par Israël selon le droit international.

Lundi, au dernier bilan, quelque 520 Palestiniens et 32 policiers israéliens ont été blessés dans de nouveaux heurts avec la police israélienne sur l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam et site le plus sacré du judaïsme, et dans d’autres lieux de Jérusalem-Est.

Le Hamas avait menacé l’État hébreu d’une nouvelle escalade militaire si ses forces ne se retiraient pas à 18 h (11 h HNE) de l’esplanade.

Les violences ont coïncidé avec la «Journée de Jérusalem», qui marque selon le calendrier hébraïque la prise de la partie orientale, peuplée de Palestiniens, de la Ville sainte par l’armée israélienne en 1967. Elles interviennent aussi après des semaines de tensions à Jérusalem.

*Avec AFP