Le brigadier‑général Timothy Arsenault assume le commandement de la Force opérationnelle IMPACT

0
540
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Aujourd’hui, le brigadier‑général (Bgén) Timothy Arsenault a assumé le commandement de la Force opérationnelle IMPACT et de la Force opérationnelle (Centre) (FOI-I/FO-C) au Camp Canada, au Koweït. Le Bgén Arsenault a remplacé le Bgén Michael Wright, qui commandait la FOI-I/FO-C depuis mai 2020.

Le 30 mars 2021, le gouvernement du Canada a annoncé la prolongation de l’opération IMPACT jusqu’au 31 mars 2022. L’opération IMPACT s’inscrit dans le cadre de l’approche pangouvernementale du Canada relativement au Moyen‑Orient. Cette prolongation permet aux Forces armées canadiennes (FAC) de continuer à maintenir leur présence au Moyen‑Orient pour aider à rassembler les conditions nécessaires pour assurer la sécurité et la stabilité dans la région. Cela comprend les contributions du Canada à la coalition mondiale contre Daech, à la Mission de l’OTAN en Irak et au renforcement bilatéral des capacités en Jordanie et au Liban.

Ces efforts aident à rassembler les conditions nécessaires pour permettre le succès à long terme de nos partenaires régionaux en permettant à leurs forces de sécurité de planifier et d’exécuter efficacement des opérations militaires visant à affaiblir et à vaincre Daech. La FOI‑I se concentre sur le mentorat et l’instruction avec l’objectif global de l’amélioration des capacités et des compétences de nos pays partenaires en mettant l’accent sur leurs commandants, leurs leaders et leurs instructeurs.

Dans le cadre de l’Op IMPACT, les équipes canadiennes d’aide à l’instruction (ECAI) en Jordanie (ECAI-J) et au Liban (ECAI-L) continuent de travailler avec les forces de sécurité du pays hôte pour renforcer leurs capacités et leurs frontières.

Citations

« À titre de commandant par intérim du Commandement des opérations interarmées du Canada, je suis extrêmement fier des succès continus de l’opération IMPACT et du rôle important que nos militaires en déploiement jouent pour continuer à rétablir la stabilité et la sécurité dans la région. Cette année a été difficile à bien des aspects et l’efficacité soutenue de cette opération témoigne bien du professionnalisme et du dévouement du brigadier‑général Wright et de son équipe. Je n’ai aucun doute que le brigadier‑général Arsenault s’appuiera sur les réalisations de la mission jusqu’ici et je remercie le commandant sortant pour avoir jeté les bases du succès continu de l’opération IMPACT. », MAJOR-GÉNÉRAL BILL SEYMOUR, COMMANDANT PAR INTÉRIM, COMMANDEMENT DES OPÉRATIONS INTERARMÉES DU CANADA

« Ça a été un honneur de travailler avec l’équipe de l’opération IMPACT cette année. Je tiens à remercier les militaires en déploiement pour avoir effectué des contributions exceptionnelles chaque jour et pour avoir si bien représenté les Forces armées canadiennes. La population canadienne peut être fière du niveau d’aptitude et de professionnalisme dont ont fait preuve leurs militaires pour améliorer la stabilité au Moyen‑Orient, surtout alors que les défis de la mission étaient exacerbés par la pandémie et par l’incertitude qui règne dans la région. », BRIGADIER-GÉNÉRAL MICHAEL WRIGHT, COMMANDANT SORTANT, FORCE OPÉRATIONNELLE INTERARMÉES IMPACT – FORCE OPÉRATIONNELLE (CENTRE)

« J’ai récemment eu l’occasion de rencontrer des militaires participant à l’opération IMPACT et qui permettent le bon déroulement de cette mission depuis plusieurs mois et j’ai beaucoup appris à leur contact. J’ai hâte de poursuivre le travail du général Wright et des unités dans toute la zone des opérations interarmées en vue de renforcer la contribution des Forces armées canadiennes au Moyen‑Orient et l’engagement du Canada envers cette région. », BRIGADIER-GÉNÉRAL TIMOTHY ARSENAULT, NOUVEAU COMMANDANT, FORCE OPÉRATIONNELLE INTERARMÉES IMPACT – FORCE OPÉRATIONNELLE (CENTRE)

Faits en bref

  • Malgré les difficultés, les participants à l’opération IMPACT ont su adapter leurs méthodes en réponse à la pandémie de COVID‑19. Notre priorité demeure la sécurité de nos membres. Des mesures d’atténuation sont en place pour faciliter les efforts en cours dans le cadre de l’Op IMPACT et la continuité des opérations dans un environnement où la COVID‑19 est présente. Au cours de la dernière année :
    • L’équipe canadienne d’aide à l’instruction au Liban (ECAI-L) a offert de l’instruction et du mentorat à 651 instructeurs et candidats des Forces armées libanaises (FAL) dans le domaine des opérations en montagne et dans le froid.
    • L’ECAI-L a offert de l’entraînement en premiers soins au combat à 264 membres des FAL, dont 30 ont obtenu le titre d’instructeur.
    • L’équipe d’instruction mobile chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN) de l’équipe canadienne d’aide à l’instruction en Jordanie (ECAI-J) a maintenant formé 120 instructeurs CBRN des Forces armées jordaniennes depuis ses débuts en 2017.
    • L’ECAI‑J continue de travailler avec Affaires mondiales Canada à des projets de sécurité frontalière, ce qui comprend la remise à neuf de onze tours frontalières et la construction d’hébergements pour les militaires le long de la frontière Nord de la Jordanie.
    • Les responsables des Services de santé de l’opération IMPACT ont élaboré des mesures et des processus d’atténuation de la COVID-19 pour maintenir la capacité de la force opérationnelle de mener des opérations.
    • Pour en savoir plus, veuillez visiter la page Web de l’opération IMPACT.

Produits connexes