Le ministre Sajjan participe virtuellement au forum GLOBSEC 2021 de Bratislava

0
154
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Aujourd’hui, le ministre de la Défense nationale, M. Harjit S. Sajjan, a participé virtuellement à un groupe de discussion intéressante intitulée NATO 2030: How to get there? (OTAN 2030 : comment y parvenir ?) dans le cadre du forum GLOBSEC 2021 de Bratislava. Les autres membres du groupe comprennent Jaroslav Naď, ministre de la Défense de la République slovaque, et Radmila Šekerinska, ministre de la Défense de la République de Macédoine du Nord.

En tant que pays fondateur de l’OTAN, le Canada demeure un membre dévoué de l’Alliance et un partenaire dans la défense de la région de l’Atlantique Nord. Dans un contexte de sécurité mondiale qui évolue rapidement, la coopération multilatérale au sein de l’OTAN et avec les partenaires externes est essentielle pour assurer la sécurité, la liberté et la prospérité de la communauté transatlantique, tout en contribuant à garantir la paix et la stabilité mondiales.

Le ministre Saijan et ses homologues ont discuté de questions clés en matière de défense et de sécurité, notamment de l’OTAN 2030, de l’évolution des défis tels que le changement climatique et les domaines opérationnels émergents comme le cyberespace, ainsi que du rôle des intervenants externes pour aider l’OTAN à répondre aux menaces de sécurité actuelles et à venir.

Le ministre Sajjan a parlé d’un engagement accru avec l’industrie et le milieu universitaire pour renforcer l’innovation technologique, et a souligné la collaboration du Canada avec les innovateurs canadiens grâce au programme Innovation pour la défense, l’excellence et la sécurité (IDEaS). Il a également souligné le rôle important du Centre de la sécurité des télécommunications (CST) dans le maintien de l’infrastructure critique et de la résilience du Canada, et dans la protection de la population canadienne contre les cybermenaces. Il a également souligné les investissements faits dans les Forces armées canadiennes et le ministère de la Défense nationale, soulignant l’engagement du gouvernement du Canada à travailler en étroite collaboration avec l’industrie afin de fournir une plus grande certitude sur la planification et l’approvisionnement de la défense.

Le ministre Sajjan a aussi réitéré l’engagement du Canada à aider l’OTAN à s’adapter, à renforcer la collaboration entre les Alliés et à préserver l’objectif commun de l’Alliance. L’OTAN est plus forte et plus résiliente lorsque tout le monde travaille ensemble.

Citations

« ALORS QUE NOUS TOURNONS NOTRE REGARD À 2030 ET APRÈS, LE CANADA RESTE DÉTERMINÉ À CONTRIBUER À LA SAUVEGARDE DE LA RÉGION DE L’ATLANTIQUE NORD FACE AUX MENACES ACTUELLES ET ÉMERGENTES. NOUS DEVONS CONTINUER À TRAVAILLER AVEC NOS ALLIÉS DE L’OTAN, LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ET DES PARTENAIRES EXTÉRIEURS COMME LE SECTEUR PRIVÉ, POUR VEILLER À CE QUE L’ALLIANCE RESTE ADAPTABLE, UNIFIÉE ET MIEUX ÉQUIPÉE POUR FAIRE FACE À TOUT DÉFI QUI SE PRÉSENTE À NOUS. »

HARJIT S. SAJJAN, MINISTRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

Faits en bref

  • Le Canada croit et soutient fermement le principe de défense collective de l’OTAN et apporte un soutien direct aux missions et opérations de cette organisation.
  • L’OTAN 2030 est une occasion importante de continuer à adapter l’Alliance face aux défis actuels et à venir. Le Canada soutient l’orientation stratégique de la vision du secrétaire général pour l’OTAN 2030, notamment l’accent renouvelé de l’Alliance sur la résilience, l’innovation et les incidences du changement climatique sur la sécurité.
  • Au Sommet des dirigeants de l’OTAN de juin 2021, le Canada a annoncé sa proposition de créer et d’accueillir un nouveau centre d’excellence (CE) de l’OTAN sur le climat et la sécurité et de travailler avec les Alliés en tant que nation-cadre du centre. Ce centre faciliterait l’échange d’expertise entre les Alliés de l’OTAN, renforcerait la capacité de traiter et d’atténuer efficacement les incidences du changement climatique sur la sécurité, et contribuerait à faire progresser les efforts en cours pour réduire l’impact des activités militaires sur le climat.
  • Le Canada fournit des cybereffets à l’OTAN, ce qui aidera à déterminer comment les cyberopérations seront intégrées aux missions et aux opérations de l’OTAN. Le Canada soutient pleinement les mesures qui renforcent encore la posture cybernétique globale de l’Alliance et les travaux en cours pour permettre à l’OTAN d’opérer librement dans le domaine opérationnel reconnu qu’est le cyberespace.
  • À l’heure actuelle, le Canada :
    • dirige le groupement tactique multinational de présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie depuis 2017 ;
    • commande le 1er Groupe maritime permanent OTAN (SNMG1). Le Canada dirigera cette mission jusqu’en janvier 2022. Le NCSM Halifax est actuellement le navire amiral de l’équipe de commandement et de l’état-major du SNMG1 ;
    • envoie des membres des Forces armées canadiennes (FAC) dans le cadre de la Mission de l’OTAN en Irak (MO-I), actuellement dirigée par le lieutenant-général Michael Lollesgaard des Forces armées danoises. Le Canada appuie fortement la MO-I et a commandé la mission de 2018 à 2020 ;
    • fournit un soutien logistique et au quartier général de la Force de l’OTAN au Kosovo.
  • Le Canada contribue également à la sécurité transatlantique en appuyant la sécurité et la stabilité de l’Ukraine, notamment dans le cadre de notre mission de formation militaire, à savoir l’opération UNIFIER.
  • Les FAC ont pris des mesures pour atténuer les répercussions de la COVID-19 sur les opérations et pour protéger leur force afin de maintenir un soutien efficace aux opérations de l’OTAN.
  • GLOBSEC est un groupe de réflexion non gouvernemental qui s’engage à renforcer la prospérité, la sécurité et la durabilité en Europe. Il a été créé en 1993 et est basé à Bratislava, en Slovaquie.

Liens connexes