Motion de censure conservatrice contre Sajjan

0
551
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Une motion de la Chambre des communes, présentée par les conservateurs, a été adoptée 169-151 jeudi soir, exprimant la déception de l’opposition envers le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan.

Le ministre Sajjan faisait l’objet de vives critiques depuis que l’ancien ombudsman militaire Gary Walbourne a révélé qu’il avait pour la première fois signalé en mars 2018 au ministre une allégation d’inconduite sexuelle visant le chef d’état-major de l’époque, Jonathan Vance.

Le gouvernement libéral s’est défendu en disant que le ministre de la Défense avait suivi toutes les procédures appropriées dans cette affaire, mais le chef conservateur Erin O’Toole affirme quant à lui que le ministre de la Défense a toujours laissé tomber les victimes d’inconduites sexuelles au sein de l’armée.

Le chef conservateur allègue que le ministre Sajjan, ancien militaire, a également induit les Canadiens en erreur au sujet de ses faits d’armes et sur la nécessité réelle d’acheter des avions de combat d’occasion en Australie. Il reproche aussi au ministre d’avoir supervisé la poursuite, avortée, intentée contre le vice-amiral à la retraite Mark Norman.

Blâme du ministre de la Défense nationale Texte de la motion

Que, étant donné que le ministre de la Défense nationale a manifestement perdu le respect des membres des Forces armées canadiennes, y compris parmi les plus hauts gradés, pour avoir, entre autres,(i) induit les Canadiens en erreur relativement au retrait des avions de combat dans la lutte contre Daech, (ii) induit les Canadiens en erreur relativement à ses états de service,(iii) présidé à la mise en accusation injustifiée et au congédiement abusif du vice-amiral Norman,(iv) participé à la dissimulation d’allégations d’inconduite sexuelle dans les Forces armées canadiennes, la Chambre blâme officiellement le ministre de la Défense nationale pour exprimer la déception de la Chambre des communes à l’égard de sa conduite.

Parrain James Bezan Dernière activité, Décision prise (17/06/2021)

Erin O’Toole explique que pour toutes ces raisons, son parti a utilisé jeudi sa dernière journée d’opposition avant l’ajournement estival des travaux parlementaires pour forcer la Chambre à exprimer sa déception envers le ministre.

La motion conservatrice est toutefois symbolique et le chef conservateur a déclaré qu’il appartiendra en fin de compte aux électeurs de la circonscription de d’Harjit Sajjan, Vancouver-Sud en Colombie-Britannique qu’il représente depuis les élections fédérales d’octobre 2015, de décider s’il doit continuer à siéger au Parlement.