Terrorisme intérieur: quatre membres d’une famille musulmane tués en Ontario dans une attaque « préméditée » au pick-up

0
331
Un enfant dépose des fleurs sur les lieux où quatre membres d'une famille musulmane ont été fauchés et tués par un homme qui leur a foncé dessus au volant de son pick-up, le 7 juin 2021 à London, au Canada (Twitter)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Quatre membres d’une famille musulmane ont été tués au Canada hier lors d’une attaque « préméditée » par un homme qui leur a foncé dessus au volant de son pick-up, un « horrible acte d’islamophobie » selon Ottawa.

Ce drame, qui a provoqué une vive émotion, constitue l’attaque anti-musulmans la plus meurtrière au Canada depuis la fusillade de la mosquée de Québec qui avait fait six morts en 2017.

Un garçon de neuf ans de cette même famille a également été hospitalisé dans un état grave à la suite de l’attaque, survenue dimanche soir dans la ville de London, à 200 km au sud-ouest de Toronto.

Le suspect, Nathaniel Veltman, 20 ans, a pris la fuite après les faits, mais a été arrêté rapidement à 7 km des lieux du drame et a été inculpé lundi de quatre meurtres avec préméditation et d’une tentative de meurtre. La police n’exclut pas d’ajouter «d’éventuelles accusations de terrorisme» à son encontre.

«Il y a des preuves qu’il s’agissait d’un acte prémédité et planifié, motivé par la haine. Nous croyons que les victimes ont été ciblées parce qu’elles étaient musulmanes», a déclaré Paul Waight, enquêteur de la police de la ville de London. 

«Il n’y a aucun lien antérieur connu entre le suspect et les victimes», a-t-il ajouté. L’homme n’a aucun casier judiciaire et aucune affiliation connue avec un groupe spécifique, selon la police. Il portait une veste ressemblant à un gilet pare-balles lors de son arrestation.

«Cette tuerie de masse, et d’autres attaques similaires, ont pour effet de terroriser une communauté ciblée et de faire craindre aux gens que leur famille pourrait être la prochaine», a-t-il ajouté. «Personne ne devrait jamais avoir à vivre de cette façon».

Le Premier ministre Justin Trudeau s’est dit «horrifié». «Aux proches des personnes terrorisées par l’acte de haine d’hier, on est là pour vous. L’islamophobie n’a sa place dans aucune de nos communautés. Cette haine est insidieuse et méprisable – et elle doit cesser», a tweeté le chef du gouvernement.

Déclaration du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile Bill Blair

«Dimanche soir, cinq membres d’une même famille de London sont allés se promener dans leur quartier. Ils ont été happés par une camionnette conduite par un homme qui, selon toute vraisemblance, avait l’intention de les tuer. Quatre membres de cette famille sont morts. Le cinquième, un garçon de neuf ans, a été transporté à l’hôpital pour des blessures graves.

«La police de London a déclaré que l’attaque était intentionnelle et préméditée. Elle pense que la famille a été visée en raison de sa religion et que l’agresseur était motivé par sa haine des musulmans. Il s’agit d’un événement qui doit être décrit comme un horrible acte d’islamophobie.

«À chaque fois qu’un tel évènement se produit, nous sommes choqués. Et nous nous devons d’être choqués. Nous vivons dans un pays qui célèbre la diversité, mais malheureusement le racisme, la haine et l’islamophobie existent encore. Chaque Canadien doit le reconnaître, et nous devons tous redoubler d’efforts pour lutter contre ces idées abjectes.

«Cette tuerie de masse, et d’autres attaques similaires, ont pour effet de terroriser une communauté ciblée et de faire craindre aux gens que leur famille pourrait être la prochaine. Personne ne devrait jamais avoir à vivre de cette façon, ni ressentir cette peur. Toutefois, à cause d’incidents horribles comme celui-ci, beaucoup de nos concitoyens, de nos voisins et de nos amis n’ont aucune autres options.

«Je remercie le service de police de London pour le travail qui a mené à l’arrestation et l’inculpation de l’homme que les enquêteurs soupçonnent d’avoir commis cette tuerie de masse. Au besoin, des ressources fédérales sont disponibles pour aider la police de London dans son enquête. Je sais que la GRC a été en contact avec cette dernière et lui a offert son plein soutien. À l’heure actuelle, le service de police de London mène l’enquête. L’équipe intégrée de la sécurité nationale est impliquée dans l’enquête et travaille en collaboration avec la police locale.

«Les victimes de cette tragédie resteront dans nos mémoires et nos pensées vont à la famille et aux amis des personnes décédées et, bien sûr, au jeune garçon qui a survécu. Les habitants de London, et les musulmans de tout le pays, ont été blessés aujourd’hui. Ils sont tristes, effrayés et en colère. Nous devons tous nous tenir à leurs côtés et leur faire savoir que nous les soutiendrons dans leur deuil. Nous devons montrer à ceux qui haïssent que leur haine n’est pas la bienvenue, qu’elle n’est pas partagée, et qu’elle sera confrontée et rejetée par les Canadiens à chaque occasion.»