La Russie présente un chasseur censé pouvoir rivaliser avec le F-35 américain

0
2611
Un prototype du nouveau chasseur furtif russe Sukhoi Checkmate (échec et mat) a été dévoilé au salon international de l’aviation et de l’espace MAKS 2021, à Joukovski, près de Moscou, le 20 juillet 2021. L’avion doit faire un premier vol public lors d’un spectacle aérien annuel près de Moscou.
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La Russie doit présenter mardi au public son nouveau chasseur furtif de cinquième génération, baptisé Checkmate («échec et mat»), sur lequel peu d’informations ont été dévoilées, mais le président Vladimir Poutine a pu, lui, avoir un aperçu ce matin.

L’appareil, conçu selon des experts interrogés par l’agence de presse publique russe TASS pour rivaliser avec le F-35 américain, doit être officiellement montré au public à 11 h (HAE) mardi dans le cadre du salon aérien MAKS-2021,  qui se tient du 20 au 25 juillet à Joukovski, dans la région de Moscou. L’événement est organisé par le ministère de l’Industrie et du Commerce de la Fédération de Russie et la société d’État Rostec.

L’avion, développé conjointement par le conglomérat militaro-industriel russe Rostec et United Aircraft Corporation (UAC), qui rassemble les principaux avionneurs civils et militaires du pays, sera bien sûr la capable de voler à une vitesse supersonique et aura une faible signature radar.

« Le patron de Rostec Sergueï Tchemezov et le directeur général d’UAC Iouri Slioussar ont montré à Vladimir Poutine le chasseur Checkmate », a indiqué Rostec dans un communiqué.

Selon le conglomérat, le Checkmate est un chasseur léger monomoteur comprenant des « technologies innovantes » telles que le recours à l’intelligence artificielle. Le nouveau Checkmate Combattant LTS «est un chasseur monomoteur léger de cinquième génération, qui n’a pas encore d’analogue en Russie. Il combine des solutions et des technologies innovantes, y compris le support de l’intelligence artificielle pour le travail du pilote, ainsi que des solutions éprouvées qui ont déjà fait leurs preuves dans la pratique. Le chasseur a une faible visibilité et des performances de vol élevées. Les technologies des superordinateurs sont largement utilisées dans les travaux du projet LTS « Checkmate ».», dit le communiqué.

Iouri Slioussar a aussi vanté auprès du président russe son «adaptabilité aux besoins d’un client particulier» et « ses faibles coûts d’exploitation », selon le communiqué.

La Russie n’utilise actuellement pas de chasseurs monomoteurs, pourtant répandus maintenant dans le monde, les plus célèbres étant les chasseurs américains F-16 et F-35, le suédois JAS-39 GRIPEN et le chinois J-10. Peu de détails supplémentaires ont toutefois été rendus publics sur l’appareil et un porte-parole de Rostec a précisé aux médias qu’aucun vol d’essai n’est prévu mardi. On devrait pouvoir le voir voler plus tard cette année à l’occasion d’un spectacle aérien.

Dans un discours donnant le coup d’envoi du salon MAKS, Vladimir Poutine a pour sa part salué les capacités technologiques de son pays. «L’aviation russe a un grand potentiel de développement et notre industrie aéronautique continue de développer de nouveaux appareils compétitifs», a-t-il affirmé.

Lors de sa visite au Salon, Vladimir Poutine a également assisté à quelques vols de démonstration, notamment ceux effectués par des équipes de voltige.

Le salon international de l’aviation et de l’espace MAKS est l’un des plus grands forums mondiaux sur l’aviation, souligne le site de la présidence russe. L’événement de cette année est suivi par environ 290 entreprises étrangères de plus de 50 pays en personne ou à distance.

Le secteur de la défense reste le fleuron de l’industrie russe et l’une de ses principales sources d’exportations. À l’époque soviétique, des avionneurs légendaires ont émergé tels que Soukhoï et Iliouchine, encore actifs aujourd’hui.

*Avec AFP