Le NCSM Margaret Brooke, deuxième nouveau navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique est livré au Canada

0
702
Le NCSM Margaret Brooke. (Marine royale canadienne)
Temps de lecture estimé : 5 minutes

*Communiqué

Au nom du ministre de la Défense Harjit S. Sajjan, Bernadette Jordan, ministre des Pêches et des Océans et la Garde côtière canadienne, et Andy Fillmore, député de Halifax, ont souligné aujourd’hui une autre étape importante dans l’arrivée de la future flotte de la MRC avec la livraison de son deuxième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA), le futur Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Margaret Brooke.

À l’appui de la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, le gouvernement du Canada continue de livrer les navires modernes, fonctionnels et efficaces dont la Marine royale canadienne (MRC) a besoin pour soutenir ses opérations, tout en rebâtissant l’industrie maritime du Canada avec la création de centaines de nouveaux emplois dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.

Construit par Irving Shipbuilding Inc. de Halifax (Nouvelle-Écosse), il s’agit du deuxième des six nouveaux navires de patrouille construits pour la MRC. Conçus avec une coque épaisse et robuste, les navires seront capables de fonctionner dans une glace de mer de première année pouvant atteindre 120 cm, et fourniront aux Forces armées canadiennes un accès et une capacité accrus dans l’Arctique. Grâce à leur espace important pour le transport de marchandises et à leur capacité d’embarquer un hélicoptère Cyclone, de petits véhicules et des embarcations déployables, les navires de la classe Harry DeWolf ont la polyvalence nécessaire pour soutenir une gamme complète d’opérations de la MRC, tout en contribuant à la paix et à la sécurité mondiales en coordination avec nos alliés et partenaires.

Le futur NCSM Margaret Brooke restera amarré à la jetée NJ de l’arsenal maritime de la BFC Halifax pendant que les travaux requis après l’acceptation et les derniers travaux de préparation du navire seront achevés. Une cérémonie pour nommer officiellement le navire devrait avoir lieu plus tard en 2021, et une cérémonie officielle de mise en service devrait avoir lieu à l’automne 2022, lorsque le navire entrera officiellement en service actif pour la MRC. La construction des trois navires suivants de cette classe est en cours, et la construction du sixième navire devrait commencer en 2022.

Citations

« Aujourd’hui, nous soulignons une autre étape importante pour la Stratégie nationale de construction navale et la Marine royale canadienne avec l’arrivée de son deuxième nouveau navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique, le futur NCSM Margaret Brooke. La livraison de ce navire témoigne du travail acharné et de la persévérance des constructeurs navals canadiens malgré les défis constants de la pandémie de COVID-19, et contribuera à veiller à ce que notre Marine soit équipée des navires modernes dont elle a besoin pour affirmer sa souveraineté dans l’Arctique pour les années à venir. Bravo Zulu à tous ceux et à toutes celles qui ont contribué à faire de cette livraison un succès. »

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

« La livraison de ce deuxième nouveau navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique représente une autre étape importante dans la longue et impressionnante histoire navale du Canada, et je suis fier de faire partie de ce moment historique. Ces navires modernes fourniront à nos marins des capacités accrues et la technologie de pointe dont ils ont besoin pour soutenir les opérations dans les eaux canadiennes et à l’étranger, tout en permettant des investissements économiques importants et la création de milliers d’emplois dans l’industrie maritime du Canada. »

Bernadette Jordan, ministre des Pêches et des Océans et la Garde côtière canadienne

« Grâce à la résilience et au travail acharné des travailleurs du chantier naval d’Irving Shipbuilding et des nombreux sous-traitants régionaux du Canada atlantique tout au long de la pandémie, le deuxième grand navire de combat livré dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, le futur NCSM Margaret Brooke, se joint maintenant au NCSM Harry DeWolf pour servir et protéger notre pays. La Stratégie nationale de construction navale continue de créer et de générer des retombées économiques dans les collectivités et partout au Canada, tout en fournissant aux militaires de la Marine royale du Canada les navires dont ils ont besoin pour accomplir leur important travail pour la population canadienne. »

Anita Anand, ministre de Services publics et Approvisionnement Canada

« Nous nous concentrons sur la position du Canada en vue d’une solide reprise économique. L’arrivée aujourd’hui du deuxième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique, le futur NCSM Margaret Brooke, marque une autre étape importante de la Stratégie nationale de construction navale qui a renforcé l’industrie de la construction navale du Canada et continue de créer de bons emplois dans tout le pays. »

L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« La Marine royale canadienne est ravie de l’arrivée du deuxième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique, le futur NCSM Margaret Brooke. Je sais que sa capitaine, la capitaine de frégate Nicole Robichaud, et son équipage attendent avec impatience ce jour et toutes les étapes à venir, alors que leur navire est mis en service et prêt à accroître les capacités de notre flotte au pays et à l’étranger. »

Vice-amiral Craig Baines, commandant de la Marine royale canadienne

Faits en bref

  • Les NPEA constituent des navires très polyvalents qui peuvent être utilisés dans le cadre de diverses missions nationales et internationales, comme la surveillance côtière, la recherche et le sauvetage, la lutte contre le trafic des drogues, le soutien aux partenaires internationaux, l’aide humanitaire et les secours en cas de catastrophe.
  • Les NPEA sont connus sous le nom de classe Harry DeWolf, nommés en l’honneur du vice-amiral Harry DeWolf, un héros naval canadien en temps de guerre. Le navire principal, le NCSM Harry DeWolf, a été livré au Canada le 30 juillet 2020 et a été officiellement mis en service par la MRC le 26 juin 2021.
  • Le deuxième NPEA, le futur NCSM Margaret Brooke, sera nommé en l’honneur de l’infirmière militaire de la Marine royale canadienne, le lieutenant-commandant Margaret Martha Brooke, qui a été décorée pour sa bravoure pendant la Seconde Guerre mondiale. La désignation du navire est NPEA 431.
  • L’insigne du futur NCSM Margaret Brooke représente un caribou sur ses deux pattes arrières, symbolisant le naufrage du traversier SS Caribou, l’incident en temps de guerre durant lequel la capitaine de corvette Brooke a fait preuve du courage et pour lequel elle a été décorée. Il convient également de noter le bouclier qui symbolise une carrière et une vie consacrées à la protection des autres, ainsi que le trèfle à quatre feuilles, un symbole personnel qu’elle a porté avec elle toute sa vie.
  • Après sa livraison au gouvernement du Canada, le navire fera l’objet de préparatifs et d’un équipement final, ainsi que de tests et d’essais supplémentaires pour confirmer les derniers éléments de la conception. Ces étapes se feront en même temps que les activités de préparation opérationnelle et la formation du futur équipage du NCSM Margaret Brooke.
  • Les travaux sont en cours pour achever l’installation navale de Nanisivik, qui soutiendra les opérations du nouveau NPEA et d’autres navires maritimes du gouvernement. Cette nouvelle installation devrait être opérationnelle à l’été 2022. 
  • La Politique sur les retombées industrielles et technologiques (RIT), y compris la proposition de valeur, s’applique à ce marché. La politique sur les RTI exige que les entreprises qui obtiennent des contrats d’approvisionnement de la défense entreprennent des activités commerciales au Canada équivalentes à la valeur de leurs contrats.