Le ministre Sajjan fait le point sur la gestion canadienne des évacuations d’Afghanistan

0
350
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le ministre de la Défense Harjit Sajjan a déclaré dimanche que le Canada allait continuer de travailler sans relâche pour évacuer d’Afghanistan le plus de gens en danger possible «tant que ce sera sécuritaire de le faire», rapporte La Presse Canadienne.

Mise à jour 23/08/2021, 12h23

Hier, un vol d’évacuation de l’Aviation royale canadienne a décollé de Kaboul transportant 436 citoyens canadiens et ressortissants afghans à destination du Canada. Des centaines de ces passagers ont déjà été transférés sur un autre vol et ils sont maintenant en route vers le Canada, a twitté aujourd’hui le ministre canadien de la Défense, qui a aussi indiqué que les Forces canadiennes à Kaboul sont habilitées à prendre des décisions opérationnelles dans le but de sauver des vies, tout en les remerciant pour leur bravoure et leur courage dans des conditions difficiles et en assurant que les Forces canadiennes continuent d’aider les Canadiens et les Afghans en péril.

————————————

Le ministre de la Défense a ajouté que les conditions de sécurité changent rapidement dans la région de Kaboul, même d’heure en heure, et que le personnel canadien fait tout en son pouvoir sur place pour ramener le plus de gens possible en sécurité.

Entouré de ses collègues Marco Mendicino, le ministre de l’Immigration, Marc Garneau, ministre des Affaires étrangères, et Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, le ministre faisait une mise à jour concernant la réponse du gouvernement face à la situation en Afghanistan.

Depuis le 4 août, le gouvernement a fait évacuer plus de 1 100 Canadiens et ressortissants afghans de l’Afghanistan. Quarante familles afghanes qui sont arrivées au Canada ont terminé leur quarantaine anti-COVID-19.

Le gouvernement avait confirmé l’évacuation vendredi de 106 Afghans de plus vers un pays tiers, depuis l’aéroport de Kaboulet un premier appareil avait décollé jeudi avec 175 demandeurs d’asile afghans et 13 ressortissants étrangers.

Selon les autorités canadiennes, les passagers du vol de jeudi devraient être accueillis par d’autres pays alors que les 106 passagers du vol de vendredi devraient s’établir au Canada.

Tous les évacués afghans de ces deux vols sont des interprètes ou d’autres collaborateurs ayant travaillé avec les Forces armées canadiennes ou le corps diplomatique pendant le conflit.

De leur côté, les Américains ont annoncé aujourd’hui que les États-Unis vont maintenant recourir également aux grandes compagnies aériennes américaines pour aider à déplacer des dizaines de milliers de réfugiés des bases américaines au Moyen-Orient qui sont les premières escales des évacués après l’Afghanistan, les avions civils s’ajoutant aux avions militaires déjà impliqués dans l’opération.

«J’ai discuté avec le secrétaire à la Défense Lloyd J. Austin III sur la situation en Afghanistan. Le Canada travaille avec ses alliés pour faire embarquer nos citoyens et les Afghans en danger à bord d’avions à Kaboul.», a également indiqué le ministre Sajjan.